AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [i'd do it all again]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ailìs Fraser

avatar

since : 04/05/2017
words : 307
pseudo : Blandine.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: open.
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: [i'd do it all again]   Jeu 4 Mai - 21:30


ailìs fraser
- -  Settle down with me cover me up,
cuddle me in, lie down with me - -
 
©daftorpunk/ed sheeran.

nom complet - Ailìs Honoria Fraser, tel est le patronyme complet de la demoiselle qui figure sur ses papiers d'identité. Elle sait qu'elle tient son second prénom de son arrière, arrière grand-mère paternelle: Honoria Grainne, une forte tête, de ce qu'on lui a raconté. Tout comme elle, comme on lui répète bien souvent. âge, date & lieu de naissance - Les vingt-neuf ans approchant, la jeune femme évite aussi bien que possible d'y penser. Elle n'est pas très à l'aise à l'idée de vieillir, mais pire encore, d'avoir l'impression de ne rien avoir accompli. Elle est née le 4 août 1988, à l'hôpital de la ville. origines et nationalité - La belle brune est irlandaise, et tellement fière de l'être, qu'elle ne se voit finir sa vie nul part ailleurs. Grâce à sa mère, si elle a le droit d'être appelé ainsi, elle a reçu des origines écossaises et françaises. job/études, statut monétaire - Elle est antiquaire, elle sait que cela peut paraître surprenant, mais elle aime les vieilles choses. Elle aime les histoires que ces objets transportent. Elle a de l'argent, Ailìs, mais on lui a appris sa valeur, depuis qu'elle est petite, si bien, qu'elle ne touche en aucun cas, aux économies qu'elle a de côté. Elle est mal à l'aise, d'ailleurs, lorsqu'on lui parle d'argent, car elle n'aime pas exposé ce qu'elle possède aux yeux des autres. statut civil - Elle est célibataire la jolie Ailìs, par choix. Pendant longtemps, elle a aimé, follement, avec toutes les parcelles de son corps. Ils étaient faits pour être ensemble, c'était une certitude pour tous, mais surtout pour eux. Il n'y avait qu'elle à ses yeux et pour elle, son monde tournait autour de lui. Et puis ça s'est terminé. Brutalement, avec pertes et fracas. Ça a failli la briser cette histoire, et cela l'a très certainement fait. Aujourd'hui encore, elle y pense encore et ne peut empêcher ses larmes de couler. Si elle paraît forte et indépendante aux yeux du monde, elle peut vite devenir frêle et fragile lorsqu'on lui rappelle ce passé perdu.. traits de caractère - Excentrique, maladroite, passionnée, impulsive, obstinée, mature, sentimentale, rêveuse, (naïve), jalouse, enjouée, possessive, ouverte d'esprit, optimiste, (in)dépendante, spontanée, loyale  à Crosshaven depuis - toujours, et elle le sera certainement à jamais. endroit préféré à Crosshaven - Le beacon, elle a eu l'habitude de s'approcher de ce grand phare imposant depuis qu'elle est toute petite. Peut-être parce que justement, à côté elle se sentait insignifiante et que ses problèmes, quel qu’ils soient semblaient tout de suite moins important. odeur vous rappelant la maison - Durant longtemps, elle aurait pu répondre son odeur à lui. Il arrivait à la transporter dans un endroit qui n'appartenait qu'à eux, où elle était persuadée d'être intouchable. Et puis il est parti et emportant avec lui l'odeur de la maison, de cet endroit chaud et agréable. Aujourd'hui, ce qui lui rappelle la maison, c'est cette odeur si particulière qui s'installe à l'extérieur, juste avant la pluie. Elle adore cette odeur qui peut annoncer la tempête, mais qui a tendance à l'apaiser. pièce préféré dans votre maison - Certainement sa chambre à coucher, qu'elle a aménagé après son départ en un endroit douillet. Entièrement blanche, les touches de couleurs sont apportés par le bois naturel des meubles et par les divers accessoires qu'elle a disposés à droite, à gauche. Peu spacieuse, elle y retrouve malgré tout, tout ce qu'elle aime. Des photos, des bougies, des coussins, mais aussi des livres et ce fauteuil, absolument immonde aux yeux du monde, mais terriblement agréable aux siens. objet fétiche - Autour de son cou, on retrouve ce vieux pendentif fait spécialement pour elle. Si penser à la personne qui lui a donné lui fait serrer le coeur, l'histoire derrière ce bijou est pourtant tellement importante pour elle. Elle se souvient, il y a des années de cela, avoir été à la plage avec sa grand-mère. Il y avait du vent, mais se promener, proche des vagues était un petit plaisir qu'elles ne se refusaient pas. En marchant, elles arrivaient à parler de tout et de rien, Ailìs se confiant à sa grand-mère comme si elle était son journal intime. Elle l'aimait tellement. Et puis elle a marché sur un caillou, alors qu'elle pestait contre l'univers, sa grand-mère s'est penchée pour le ramasser, en souriant. Elles se sont regardés et ont rigolé, tout simplement, devant la réaction exagérée de la brunette. Cadeau comme seule la Nature est capable de créer, le caillou était noir, avec des reflets rosés, magnifique qu'a expliqué sa grand-mère. Au décès de cette dernière, elle l'a retrouvé dans une boîte, le fameux caillou et ne l'a jamais plus lâché. Il y a trois ans, son petit ami a décidé de lui faire ce cadeau, de monter cette pierre si chère à ses yeux en un pendentif, qu'elle pourrait porter chaque jour et ainsi, avoir sa grand-mère à ses côtés chaque jour. groupe - triskell.


- home is where heart is  
que représente crosshaven pour vous ? Crosshaven, c'est cet endroit particulier où elle se voit vieillir, tout simplement. Elle ne rougit pas de cette confidence et est prête à défendre ce qu'elle considère comme étant sa maison envers les personnes qui feraient l’affront de dénigrer la ville. que représente le mot maison pour vous ? Question difficile, car pour la jeune femme, la maison n'a pas de définition propre. Durant de longues années, sa maison a été cette personne, si chère à son corps. Celle avec qui elle se voyait traverser la vie, sans que rien ne puisse les atteindre. Avant cela, sa maison, c'était sa famille, sa grand-mère, ces gens si précieux à ses yeux, autour desquels elle évoluait. Et encore bien avant ça, c'était cette bâtisse familiale où on pouvait voir les enfants Fraser gambader. Alors, si elle devait donner une définition ce sera cet endroit, qui n'est pas forcément un lieu, où on se sent bien, où on se sent protéger du mal éventuel. C'est cet endroit que l'on voudrait ne jamais quitter.  où vous voyez-vous dans dix ans ? S'il y a une chose que la jeune femme a décidé de ne plus faire, c'est se projeter. Elle a déjà beaucoup de mal à savoir ce qu'elle fera ou sera d'ici six mois, il lui est impossible d'avoir une idée précise de ce que sera sa vie dans une décennie. Elle sait qu'elle sera toujours ici, quoi qu'il arrive. Peut-être sera-t-elle mariée, peut-être non. Elle pourrait avoir des enfants, ou avoir des chats. Ce qu'elle espère, c'est qu'elle aura réussi à dépasser cet échec amoureux marquant, qui semble la retenir prisonnière d'un passé qui la fait souffrir. ce qui vous motive dans la vie ou les personnes qui vous motive ? Sa grand-mère était sa personne, celle qu'elle a toujours admiré la force et la détermination. C'est celle qui arrivait à calmer ses angoisses et à diminuer ses colères. Elle était sa maison. Et puis Iain, présent depuis longtemps, a pris une place encore plus importante dans sa vie, mais aussi dans son coeur. Et il est devenu sa maison. Ces deux personnes ont toujours réussi à lui faire avoir envie de plus, ont réussi à lui faire comprendre qu'elle méritait plus qu'elle ne le pensait. Aujourd'hui son père et ses frères ont pris ce rôle laissé vacant. Mais le souvenir de sa grand-mère est toujours présent et elle n'aimerait pas un seul instant la décevoir. votre remède contre la tristesse ? Sa grand-mère lui a longtemps répété qu'une tasse de thé était le remède imparable pour chaque chagrin. Mais à sa plus grande déception, Ailìs n'a jamais réussi à en boire. Alors elles ont eu ce petit rituel, de boire un chocolat chaud, avec extra de chantilly, de faire chauffer du pop-corn et d'aller s'installer à la fenêtre. Mais avec la disparition de sa grand-mère, elle n'a plus eu personne avec qui partager cette tradition. Mais elle continue, seule, malgré tout. Regarder à la fenêtre ce paysage immense réussit à lui faire oublier les parties difficiles de sa vie.



- i was looking for a breath of life  
— Vie familiale compliquée, voilà ce qu'elle pourrait dire Ailìs. Elle n'en parle que très peu, si ce n'est jamais. À quoi bon, en ville tout le monde est au courant de l'histoire de la famille Fraser. Lors d'un voyage d'affaires, un homme rencontre une belle étrangère et bien vite c'est l'amour fou. Ils le savent l'un comme l'autre. Elle quitte son pays pour lui et vient s'installer à Crosshaven, où ils ne tardent pas à se marier. Pourquoi attendre qu'ils disaient, quand on sait, on sait. Un mariage, et puis ensuite, les enfants pointes le bout de leur nez. Ils sont cinq, en tout. Il y a Caïn et Myra, les aînés, proche en âge, ceux qui ont pris soin de garder un oeil sur le reste de la tribu toute leur vie. Et puis sont arrivés les jumeaux, Ailìs et Aedan, les fusionnels, les passionnés. Pour fermer la marche, il y a Caitie, la benjamine, la fragile mais l'esprit rebelle. Jolie tribu, jolie famille que pensait tout le monde. Idéale, même. Et puis, sans crier gare, la figure maternelle disparaît du jour au lendemain, sans un au revoir pour ses enfants. Étouffant dans cette vie trop rangée, elle a choisi la facilité et a repris sa liberté. Il lui aura fallu quelques années, avant d'essayer de reprendre contact. Elle a laissé derrière elle une famille quelque peu brisée, mais incroyablement soudée. Si les aînés et Aedan ont quelque peu repris contact avec leur mère, Ailìs et Caitie sont bien plus réfractaires et ne veulent plus en entendre parler. Surtout Caitie.
— Grand-mère Ula. Voilà la femme à qui elle doit tout. Celle qui a réussi à prendre la place de la mère indigne dans la famille, celle qui a réussi à refermer les plaies de chaque enfant. Ailìs elle l'a aimé cette femme, comme les autres membres de la famille. Mais elle avait l'impression d'avoir ce lien particulier avec elle. Elles partageaient beaucoup, si ce n'est tout. Ula était la seule personne à qui la jeune femme n'osait pas mentir. Jamais elle n'aurait pu. Elle a de merveilleux souvenirs, encore aujourd'hui d'elles deux, faisant toutes sortes de choses. Elle se souvient de cette berceuse qu'elle lui chantait, même lorsqu'elle était adolescente pour la calmer. Quand elle a eu une crise cardiaque et qu'elle est partie, chaque membre de la famille a été anéantie, et Ailìs n'a pas été épargné. Une partie de son coeur est mort avec sa grand-mère, qu'elle pourrait dire et aujourd'hui encore, cette femme à la force de caractère inégalable lui manque terriblement.
— L'amour, la jeune femme pourrait dire qu'elle a rencontré son âme soeur à l'âge de six ans. Iain. Petit garçonnet sûr de lui, il est rapidement devenu le meilleur ami d'Aedan, le frère jumeau d'Ailìs et par extension, celui de la jeune femme également. Ils étaient inséparables, tous les trois. Puis l'adolescence est entrée en jeu, modifiant les physiques, les liens, mais aussi forgeant les caractères de chacun. Un jeu dangereux a vite démarré entre elle et Iain, c'était à celui qui craquerait le premier. Mais ils étaient fiers, l'un comme l'autre et ont joué avec le feu durant 2 longues années. Jusqu'à l'année de leurs dix-sept ans, où la jeune femme a déposé les armes, fatiguée de prétendre avec d'autres et de le voir lui avec elles. Il a plié face à la jeune femme et leur histoire a démarré. Oh, elle était belle leur histoire, elle semblait partie pour durer. Ils ont surmonté bien des choses ensemble. Mais la dernière épreuve, était sans doute celle de trop. Elle a brisé quelque chose, eux. Ils se sont séparés, elle est restée, il a eu besoin de partir. Ils ne se sont pas revus depuis deux ans. Deux ans, c'est long et pourtant, elle n'a pas réussi à tourner la page, pas vraiment. Elle a eu des rendez-vous galant, bien entendu, mais n'a jamais été à un second rencart, s'interdisant de s'attacher à une personne qui pourrait la faire souffrir de nouveau.
— Six mois après sa rupture avec Iain, elle a eu besoin de partir, de faire le point sur sa vie. N'avançant plus, elle a décidé de tout quitter et a disparu de la circulation durant trois mois. Durant ce laps de temps, elle s'est engagée dans une association humanitaire en Afrique, qui vise à protéger les animaux, mais aussi à instruire les enfants des villages. Si elle a eu le mal de l'Irlande et de sa famille, ce fût une expérience enrichissante pour la jeune femme.
— Elle n'a jamais eu envie d'avoir des enfants, Ailìs, ce qui était incompréhensible pour ses proches. Mais pour elle, cela a longtemps été un inconnu effrayant qu'elle ne voulait jamais rencontrer. Et puis lors de son voyage, elle a été forcé de côtoyer des enfants, parfois en bas âge et elle a eu une révélation. Elle en veut. Bien sûr, elle en veut. Et maintenant qu'elle approche dangereusement de la trentaine, elle se dit presque que le temps lui est compté. Elle ne l'a jamais dit, mais elle a déjà essayé de se renseigner sur l'adoption, puisqu'elle trouve que cela est important de donner un foyer, mais aussi de l'amour à des enfants qui n'en ont pas eu la chance.
— Depuis un an, elle est bénévole, quelques heures par semaine à la clinique de la ville, dont une partie est une sorte de spa où sont recueillis les animaux abandonnés. Chaque fois, elle a le coeur brisé de voir ce que l'Homme est prêt à faire à un animal qui n'a rien demandé. Il y a trois mois, elle est tombée amoureuse d'une boule de poils de deux ans, Shadow. Chien longtemps maltraité, il était effrayé des contacts humains et ne supportait pas d'être approché. Il l'a touché en plein coeur et elle a réussi à l'apprivoiser, au fil des semaines. Loup de Saarlos, il peut être effrayant pour les inconnus, mais elle sait qu'il est bien plus effrayé qu'eux. Si depuis qu'elle l'a ramené chez elle, elle a vu des progrès incroyables de comportement, il est malgré tout assez craintif dès qu'une personne hausse le ton de sa voix.
— Longtemps, elle a détesté le sport. Ce n'était pour elle qu'un moyen trouvé par un barbare pour torturer l'espèce humaine. Et puis, avec une amie, elle a commencé à faire du yoga, pour se détendre, mais surtout pour s'amuser, qu'elles disaient. Cela lui a donné envie de faire plus, rapidement. Si elle déteste les salles de sport, elle a réussi à trouver du charme au jogging et depuis, elle en fait trois fois par semaine. Depuis que Shadow a rejoint sa vie, elle aime encore plus sortir s'aérer la tête, car chaque enjambée lui fait oublier ses problèmes.
— Si elle a parfois du mal à mettre des mots sur ses sentiments, il est impossible pour elle de ne pas dire ce qu'elle ressent. Alors, elle le fait, que ça plaise ou non. Elle ne tourne pas sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler. Non, elle va droit au but. Elle ne voit pas l'intérêt d'essayer de décorer des propos qui ne sont pas positifs. Elle préfère dire ce qu'elle pense, de la façon dont elle le pense, car c'est ainsi qu'elle aimerait qu'on lui parle, à elle aussi. Il est vrai, que parfois, elle est peut-être un petit peu brusque, mais c'est comme ça qu'on l'apprécie.
— Elle peut être assez difficile à cerner, Ailìs. Elle fait souvent ce qu'elle déteste et ça fait sourire. Elle déteste l'alcool, mais continuera à en boire, et certainement à se plaindre qu'elle déteste. Elle déteste certaines chansons, mais ne peut s'empêcher de les chanter à longueur de temps. C'est parfois difficile à suivre, mais c'est une manie dont elle ne s'est jamais défaite et qui la suivra probablement durant encore de longues années.
— Elle a détesté lire durant de longues années, la brunette et pourtant depuis, elle a réussi à se rattraper. En effet, désormais ce n'est pas moins de trois bibliothèques que l'on retrouve dans son appartement. Cela peut paraître excessif et ça l'est, très certainement. Surtout lorsque l'on sait que la moitié est composée de livres qui l'intéressent, mais qu'elle n'a pas encore pris la peine de lire. Une autre des manies de la jeune femme est en effet de se plaindre de n'avoir rien à lire, mais au lieu de prendre un livre qui lui est inconnu, elle se tournera vers un livre qu'elle a déjà lu dix fois.
EN VRAC - elle déteste la cannelle - elle ne boit que du chocolat chaud, jamais de café ou de thé - elle sait parler anglais, français et à des notions d'italien et d'espagnol, mais pas assez pour le parler couramment - elle aime la pluie et l'orage - elle a fumé durant trois ans et a arrêté, mais reprend, occasionnellement - elle marche beaucoup - elle ne sait pas mentir - elle sait toucher son nez avec sa langue - elle chante systématiquement en prenant sa douche - elle jure régulièrement, bien que cela ne soit pas élégant comme disait grand-mère ula - elle a refusé de reprendre contact avec sa mère - a toujours son téléphone sur elle, mais il est toujours en silencieux, il est donc inutile - son film préféré est autant en emporte le vent - elle s'est durant longtemps rongé les ongles, avant de réussir à arrêter - elle ne sait pas siffler, ni jouer aux échecs - elle a une passion pour les bougies - elle trouve les animaux empaillés angoissants - elle a une peur bleue des araignées et de tous les insectes qui ont des ailes.


pseudo, prénom - Hathaways, Blandine. âge, pays - 23 ans, France. avis sur le forum - Il est perf. Il l'était déjà à l'époque, il est encore aujourd'hui   . type de personnage - inventé avatar - Crystal Reed. dédicace & autre - ines         .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailìs Fraser

avatar

since : 04/05/2017
words : 307
pseudo : Blandine.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: open.
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: [i'd do it all again]   Jeu 4 Mai - 21:30

- to build a home


- - - - - - - ❖ - - - - - - -
“Pretty hurts, shine the light on whatever's worse perfection is a disease of a nation, pretty hurts, pretty hurts trying to fix something but you can't fix what you can't see it's the soul that needs the surgery put your make-up on get your nails done curl your hair run the extra mile keep it slim so they like you, do they like you?”

À genoux par terre, elle ramasse avec précaution les bouts de verre éparpillés. Une larme roule sur sa joue, silencieusement. Elle est épuisée de tout ça, mais elle ne sait pas comment en sortir. Pire encore, elle ne sait pas comment ils en sont arrivés là. Comment ont-ils pu passer d'un cap à l'autre, d'un couple amoureux et fusionnel à ces personnes se hurlant des choses au visage, cassant ce qui leur passe sous la main? Elle voudrait dire qu'elle ne sait pas, mais ce serait faux. Elle sait ce qui s'est passé. La guerre. Voilà celle qu'elle blâme. Elle lui a pris l'homme qu'elle aimait, celui qu'il était et lui a rendu un fantôme, hanté par des visions qu'il garde pour lui. Difficilement, elle se relève, pour jeter les détritus rassemblés à la poubelle. Elle entend une porte derrière elle, elle sait qu'il revient. Elle se retourne pour lui faire face, elle sait qu'il va s'excuser, il le fait toujours. Et elle le fera à son tour. Ils s'enlaceront, puisant de la force dans l'un et l'autre. Mais elle fronce les sourcils en le voyant, un sac à la main. Elle ne comprend pas, elle a peur de comprendre, elle ne veut pas, comprendre. « Non, » qu'elle se contente simplement de dire, alors qu'elle secoue la tête. Il lui a fallut quelques secondes supplémentaires, et son regard pour finalement réussir à comprendre ce qu'il se passe. « Je dois partir... c'est ce qu'il y a de mieux à faire. » « Pour qui? » Qu'elle se contente de répondre, sans réfléchir. Elle ne veut pas qu'il parte. Elle a encore de l'espoir, elle a encore l'espoir qu'il puisse redevenir l'homme qu'il était encore, il y a quelques mois. S'il ne peut pas avoir d'espoir, alors elle peut en avoir pour eux deux. Il se contente de la regarder, comme cela a toujours été le cas, ils n'ont pas besoin de mots pour se comprendre. Un simple échange de regards suffit. Pour lui, pour elle, mais surtout pour eux. Voilà pour qui, il vaut mieux qu'il parte. Une nouvelle fois, elle secoue vivement la tête, un « non » déchirant en guise de réponse. De nouveau, elle est prise d'une crise de larmes, qu'elle ne peut contenir. Et comme cela a toujours été le cas, il se rapproche d'elle, prêt à le prendre dans ses bras, mais s'arrête à sa hauteur. Comme s'il venait de rencontrer un mur. Elle relève la tête vers lui, chassant d'un revers la main, l'une des perles salées de sa joue. « Tu m'avais promis de revenir... de ne jamais m'abandonner... » Qu'elle lui lance. Elle sait que le blâmer est monstrueux, car il a certainement dû vivre des choses horribles, là-bas. Mais à cet instant, elle ne pense qu'à sa douleur. À elle. Parce qu'elle ne peut pas faire autrement. « Et j'ai échoué... Je ne suis plus le même que j'étais, quand je suis parti.. et.. » Mais il n'ajoute rien de plus, incapable de finir sa phrase, comme si les mots lui brûlaient les lèvres, mais qu'ils seraient encore plus douloureux s'ils arrivaient à sortir. « J'ai besoin de me retrouver... Je te détruis.. Et je n'y arrive plus. » Alors son esprit repense aux dernier mois écoulés. Des mois horribles, où l'homme qu'elle aime, hanté par des souvenirs n'est plus que l'ombre de lui-même. Il boit, certainement trop. Il dort trop peu. Il ne parle pas. Il ne le veut pas. Et souvent, ils se disputent, pour des broutilles et chaque parole est une blessure de plus qui s'ancre dans la peau de la brune. Une partie d'elle le sait, qu'il part pour de bonnes raisons, mais cela ne rend pas cet abandon moins douloureux. Au contraire. « Tu sais que je peux être là pour toi.. je peux t'aider..  » Il ferme les yeux, un instant et elle peut voir sa mâchoire se crisper. Quand il rouvre les yeux, elle peut jurer voir cette douleur, qu'elle-même ressent à cet instant précis. « Je ne veux pas d'aide... » Et c'est bien là le problème, que ce dit la jeune femme, intérieurement. Contre toute attente, il dépose sa main sur sa joue, un des rares contacts qu'ils aient eu depuis son retour. Elle ferme les yeux, profitant une dernière fois de ce contact. Sentant des sanglots se former au fond de sa gorge. Quand elle rouvre ses grands yeux embués, elle ne peut se retenir de prendre son visage entre ses mains et de déposer un baiser, leur dernier, sur ses lèvres. Il dure plus longtemps qu'il ne le devrait. On est loin de la passion de leurs étreintes d'autrefois. Mais on peut malgré tout sentir de l'amour, mais surtout, une profonde déchirure. L'ambiance est étouffante, mais aucun des deux ne semble encore prêt à s'abandonner. C'est pourtant Iain qui rompt leur étreinte. Déposant un baiser sur son front, en guise de dernier geste. « Au revoir Ailìs... » qu'il laisse échapper sobrement. Se retournant, attrapant ses sacs et partant silencieusement, comme s'il n'avait jamais été là. Laissant la brunette au milieu de la pièce, en larme, le coeur brisé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 594
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: [i'd do it all again]   Jeu 4 Mai - 21:39

Blandichou, ce personnage promet tellement Puis Crystal, et ce pseudo et tout (bref, je fais que me répéter ) Bienvenue chouchou, j'te love et tu sais pù me trouver au besoin

_________________
war of heart
Hold on, I still want you, Come back, I still need you, Let me take your hand, I'll make it right. I swear to love you all my life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Ailìs Fraser

avatar

since : 04/05/2017
words : 307
pseudo : Blandine.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: open.
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: [i'd do it all again]   Ven 5 Mai - 9:25

Ma bichette Je te remercie tellement pour tout, pis je te souhaite du courage de me supporter depuis hier T'es un amour, pis toi et moi, va falloir qu'on parle lien

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 594
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: [i'd do it all again]   Ven 5 Mai - 9:30

C'est plutôt toi qui me supporte chouchou Avec un personnage pareil, c'est obligé
Je te valide avec plaisir, ta fiche est un régal à lire

_________________
war of heart
Hold on, I still want you, Come back, I still need you, Let me take your hand, I'll make it right. I swear to love you all my life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Ailìs Fraser

avatar

since : 04/05/2017
words : 307
pseudo : Blandine.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: open.
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: [i'd do it all again]   Ven 5 Mai - 9:39

Tu es un ange I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [i'd do it all again]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[i'd do it all again]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: II = SECOND STEP. :: when we were young :: safe and sound-
Sauter vers: