AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (annexes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 594
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: (annexes)    Mar 25 Avr - 14:44

(introduction)
Partie une
— — — — — — — — — — — — — — —  

L'Irlande est un pays unique, qui a sa propre culture. Bien qu'il soit fortement influencé par la mode britannique, l'Irlande a tout de même ses spécificités. Ainsi, il est conseillé de lire ces annexes qui permettent de s'immiscer dans la culture gaélique.  

Pour trouver un pseudo purement irlandais, ces sites sont réellement utiles.
★ wikipédia
★ guide d'irlande
En raison de la forte influence britannique, il est tout à fait possible qu'un enfant se retrouve avec un prénom et un nom britannique.  


SOMMAIRE :
i - les fêtes irlandaise.
ii - les symboles irlandais
iii - la gastronomie irlandaise
iv - les sports irlandais
v - l'éducation.
vii - le folklore
viii - autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 594
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: (annexes)    Mer 26 Avr - 18:13

(les fêtes)
partie deux
— — — — — — — — — — — — — — —  

St Patrick : On peut résumer la St Patrick en trois mots : la buvette, l'amusement et la danse. Fête connue à travers le monde, personne ne sait la fêter comme les irlandais. Fête populaire prenant place le 17 mars, elle se veut conviviale, les irlandais de cœur comme ceux de naissance sont acceptés sans distinction. Durant cette journée, il est souvent organisé des concerts ou bien des dégustations mettant l'Irlande a l'honneur, sans oublier le fameux passage dans un pub irlandais. (dossier st patrick)

Women Little Christmas : Fête ayant lieu le 6 janvier, cette fête célèbre les ménagères irlandaises. Durant cette journée, les femmes ne font plus aucune tâche ménagère, le mot d'ordre étant la détente. Elles passent donc une journée girly, et font souvent des sorties avec leurs amies femmes. Les femmes ayant des enfants se voient même offrir des cadeaux par ces derniers.

St Valentin : Bien que ça soit une fête internationale, la Saint Valentin a une signification bien personnelle pour les irlandais. Sous le règne de Claude II le Gothique, un roi tyrannique persécutant les chrétiens, le père Valentin était très impliqué dans le développent du christianisme. Il mariait alors des couples chrétiens en secret. Il fut décapité le 14 février 652, mais ses reliques ne furent retrouvés que quelques siècles plus tard. Aujourd'hui, ces dernières reposent à Dublin, et c'est la raison pour laquelle les Irlandais sont généralement impliqués lors de cette fête.
 
Halloween :  Autrefois connu sous le nom de Saiman, Halloween était considéré comme le jour où les morts revenaient à la vie pour une soirée.  Aujourd'hui, cette fête n'a plus la même signification. C'est une journée où l'on se déguise, s'amuse à se faire peur mais aussi à faire le tour des maisons pour demander des friandises. Durant cette période, les irlandais mangent souvent du Colcannon, du Barm Brack ou bien du Meatlof.
- feu de joie de Saiman : Le feu de joie était, dans une lointaine époque, une manière de conjurer le mauvais sort ou célébrer le début du froid. De nos jours, le feu de joie est une manière de se retrouver, et de s'amuser ou encore de danser.  
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 594
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: (annexes)    Mer 26 Avr - 18:17

(les symboles)
partie trois
— — — — — — — — — — — — — — —  

bague de caddlagh : L'anneau de Caddlagh est une bague irlandaise ayant deux mains enserrant un cœur couronné. Il y a deux manières de la porter : à droite, vers l'intérieur, votre cœur est donc libre. Au contraire, si elle est portée à droite mais avec la couronne à l'extérieur, cela veut dire que votre amour est possible. L'histoire raconte que près de Galway, un petit village, Caddalgh fut touché par le malheur. Un habitant se fit enlever, la veille de son mariage par des pirates, et devint l'esclave d'un orfèvre turc acheta le jeune homme pour l'aider. Ce dernier travailla dur, malgré la tristesse d'être loin de la femme qu'il l'aime. L'orfèvre créa donc une bague, qu'il donna à son esclave qui offrit le bijou à sa bien-aimée une fois de retour. Si de nombreuses versions de l'histoire ont été raconté, la fin reste la même : ils vécurent heureux.  

le trèfle : Symbole bien connu, le trèfle est le symbole de la culture irlandaise. Auparavant, il était utilisé pour expliquer l'idée de la Sainte Trinité au roi Aengus, il est aujourd'hui considéré comme un porte-bonheur, donnant de la chance à ceux qui veuille un trèfle à quatre feuilles. On raconte que le Saint Patrick l'utilisait pour l'évangélisation de l'Irlande. De nombreuses croix mais aussi gravure étaient faites avec des trèfles dessus.

le triskell : On peut voir le triskell un peu partout en Irlande, mais aussi sur l'île de Mann ou la Bretagne. Composé de trois branches, ce symbole a été repris mainte et mainte fois au cours des siècles. Le triskell évoque souvent l'idée d'un cycle, et plus souvent encore le passé, le présent et le futur. Cependant, on dit aussi qu'il représente les 3 dieux principaux, les trois éléments (eau, terre et feu), les trois âges de la vie, ou bien le soleil.

entrelacs celtiques :  Ce sont des ornements artistiques, qu'on retrouve endorment en Irlande, dont l'utilisation remonte à l'époque de invasion Viking. Ce fut lors du Moyen-Âge que l'entrelac celtique gagna une renommée, alors qu'il est est utilisé pour la confection de bijoux ou la réalisation de manuscrits enluminés. On peut prendre The Book of Kells comme exemple, qui représente parfaitement l'idée de l'entrelac. Délaissé jusqu'au XVIIIeme siècle, les entrelacs sont enviées utilisés aujourd'hui.  

les drapeaux irlandais : Comme dans chaque pays, le drapeau est le principal symbole du pays. Ces trois couleurs sont le vert, le blanc et le orange, dans cet ordre. Selon la région, elle peut avoir un second drapeau, personnelle. Crosshaven, faisant partie de la République d'Irlande et du comté du Cork a le drapeau héraldique, rouge et blanc.  

Galway Hooker : Petit bateau de pêche traditionnel, il est comme son nom l'indique, plus souvent utilisé dans la région de Galway. Ce bateau est équipé d'un unique mât, à une voile principale et deux voiles à l'avant. C'est un bateau costaud et très facilement maniable. Sa fonction première était utilisé pour le transport des marchandises tel que le poisson, le calcaire, les denrées alimentaires ou bien agricoles.  

les moutons : Ces animaux sont très présents en Irlande et d'ailleurs, ils ne se gênent aucunement de se promener sur les nombreuses routes afin de vous bloquez le passage. Ceux-ci sont très souvent marqués d'une couleur afin que les propriétaires puissent les reconnaître. Une chose est sûre, leur laine est très profitable à l'industrie du textile.

curragh : Bien que ce soit un bateau considéré comme archaïque, il reste l'une des embarcations les plus excellente. On a peu de représentation de l'embarcation, cependant. Il existe deux types de curragh : les petits avoisinant les cinq mètres, fait à partir de carcasse de saul et d'osier, le goût recouvert de peau de bœuf. Parfois longiligne, ronde, ou bien ovale. L'autre forme de curragh est plus grand, de douze mètres, et équipé de voiles dites "sous-carré" (elles sont plus larges que hautes). Ces derniers pouvaient porter jusqu'à deux tonnes. Bateaux fiables et forts, les Curragh ont prouvé plus d'une fois leurs forces et leurs résistances face aux mers agitées.


La croix de Sainte-Brigitte : La croix de Sainte Brigitte est un symbole religieux irlandais, constitué d’une croix tressée en de joncs. Bien qu’elle soit de moins en moins utilisée, on la retrouve principalement dans les zones rurales : d’après les catholiques, elle protègerait les maisons des incendies et des mauvais sorts…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 594
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: (annexes)    Mer 26 Avr - 18:25

(la gastronomie)
partie quatre
— — — — — — — — — — — — — — —  

★ A BOIRE
LES BIERES : Véritable symbole irlandais, il est impossible de ne pas croiser un seul irlandais sans un verre de bière en main. Ils en existent plusieurs sortes, venant de régions bien différentes. (★ ★ ★ ★ )
LE THE IRLANDAIS : Ne venez pas dire à Irlandais qu'il prend le même thé que ses cousins britanniques, autrement vous pourrez voir un irlandais contrarié. Mélange de plusieurs thés noirs, notamment celui d'Assam, un thé noir connu pour ses arômes puissants et délicats. Souvent accompagné de lait et/ou du citron, les Irlandais apprécient ses vertus apaisantes. Ainsi que pour ses vertus réchauffantes, hydratantes et surtout qui éveille. En général, le thé se mange avec un petit déjeuné purement traditionnelle irlandais. Les plus grosses marques de thé étant Twinnings, ou encore Barry’s Tea.
LE CIDRE BULMERS/MAGNERS : Crée par William Magners et la société britannique H.P. Bulmers. Servit dans tout les pub irlandais, le cidre a un gout fruité et très doux, il est le symbole et si ce n'est l'unique cidre typiquement irlandais. Vous apprécierez le côté sucré de la pomme ainsi que de son faible taux d'alcool dans une pinte (750ml) avec de nombreux glaçons. Symbole irlandais qui ne peut s'apprécier que frais.
IRISH COFFEE : Boisson chaude incontournable en Irlande, ce café mélangé avec de la crème fraiche et du whisky que l'on considère parfois comme digestif ou bien en dessert. Avec ses saveurs uniques, l'irish coffe est devenue une des boissons irlandaises officielles. Bien que considéré comme doux, la forte présence du whisky force les personnes à en boire avec modérations. L'amertume du café ainsi que les saveurs du whisky sont légèrement adoucie par la crème fraiche. Cependant, la mousse est rehaussé par du cacao ou bien des épices pour mieux révéler le goût de la boisson.
BAILEY'S COFFEE : Cousin du Irish Coffee. Le Bailey's Coffee est l'une variante de l'Irish Coffee. Contrairement à ce dernier, ce n'est pas du whiskey qui s'y trouve mais du Bailey's, une crème de whisky. Doux et crémeux, le sucré de l'alcool se mêle à merveille avec le café et la crème fouetté. Servi en fin de repas pour en faire un digestif, et s'offrir une dernière gourmandise avant de quitter le repas. Il faut compter environ cinq à sept euros pour en boire un dans un pub. (recette de bailey's coffee)
BLACK VELVET : Mélange de Guisness et champagne qui est devenue un vrai breuvage traditionnelle.  Surnommé le « Lait de Tigre » en Inde, cela démontre la réputation national du Black Velvet. Le mélange a beau avoir un goût étonnant, on s'y habitue à la longue. Il faut compter moins de cinq euros la flûte dans les pub.
LE BAILEY IRISH CREAM ORIGINAL : Crée par la société International Distillers and Vintners, un groupe spécialisé dans les vins en Irlande. Voulant viser une autre part de marché, notamment pour ceux n'aimant pas fan de whisky, et ce fut la création de la filiale «  R.A. Bailey & Co ». Solutions devient un véritable succès à travers le monde, elle est aujourd'hui incontournable. On qualifie cette alcool de doux et musclé à la fois. Le Bailey's possède un goût assez doux. On y décèle un petit goût de café suivit de celui d'amande, la douceur de la crème fraiche, le tout rehaussé par les touches de whisky, ce qui contribue énormément à la douceur du mélange. Généralement bu par les personnes n'aimant pas le whisky, d'où le fait qu'il soit généralement servit lors d'un apéritif. Il faut débourser entre 15 et 17 euros pour une bouteille de 750 ml.
LE POTEEN : Autrefois illégale, le Poteen était une affaire de famille, cette boisson variait selon les familles et ne se buvait qu'en cercle fermé. Déclaré illicite en 1961 par le Gouvernement de Londres, il était alors interdit aux familles irlandaises et britanniques de produire cette alcool dans un cercle privé. Malheureusement, beaucoup de famille continuèrent et passèrent outre cette loi. Quelques siècles plus tard, l’Office of the Revenue Commissioners irlandais leva cette interdiction, en 1977 n'autorisant uniquement que deux marques : le Knockeen Hills et le Bunratty. Alcool fort et connue pour « arracher », le Poteen ne contient que très peu de sucre, si ce n'est qu'un arôme de pomme de terre ou d'orge caramélisé. Il faut boire cette préparation avec modérations car en un seule verre, on peut en ressentir les effets.
L'IRISH MEAD : On ne peut nier que malgré les qualités gustatives de cette boisson, ce n'est qu'un hydromel/vin fait de manière irlandaise. Les notes délicates de miel local, de la vigne mais aussi des herbes épicés en fait un alcool difficile à marier lors d'un repas. Très sucré, il se boit rarement et de manière occasionnel. Bien que principalement produit dans le comté de Clare, on le trouve facilement dans les grandes surfaces et près des cavistes.
LES WHISKEY : Ils en existe de nombreuses sortes en Irlande. Alcool assez fort, les plus grandes marques sont les whiskey Jameson, le Paddy, ou encore le Kilbegan. (liste)
LE HOT WHISKEY : Boisson généralement bu lors de la période de Noël, ce breuvage est composé du meilleur whiskey, de sucre brun, de clou de girofle et de citron. Bien que cher (à partir de 7euros), le Hot Whiskey est toujours fait dans les règles de l'art.
LES CIDRES :   liste de cidres.

★ A MANGER
AVEC DE LA VIANDE : Bien loin des clichés de plat simpliste, la cuisine irlandaise regorge de plats succulents à base de viande. Vous trouverez de nombreux plats dans le lien suivant (★★★★)
AVEC DU POISSON : La mer entoure l'Irlande, et de ce fait, le pays est connu pour ses ressources gastronomique. Avec un écosystème préservé, l'Irlande peut se targuer d'avoir des produits sain et de qualité pour leurs plats.  (★★★★)
PAINS IRLANDAIS : L'Irlande à ses propres pains, aussi traditionnelle que locaux. Certains sont dégustés uniquement ou plus souvent lors d'occasions spéciales.  (★★★★)
GÂTEAUX IRLANDAIS : Pays gourmand et généraux, le pays a ses propres spécialités sucrés irlandais, souvent hérité de nos aïeux.   (★★★★)
+ il existe une glace irlandaise au guisness
FROMAGES IRLANDAIS : L'Irlande excelle également dans la confection de fromage. Aussi original et goûteux que de qualité, il y a malgré tout un choix restreint. Si bien que les irlandais consomment toutes sortes de fromages, peu importe leurs origines. (★★★★)
PETIT-DÉJEUNER : Quiconque veut s'initier à la vie irlandaise doit obligatoirement passer par la case petit-déjeuner. Bien que ce soit un repas important pour les irlandais, ils commencent à le délaisser à cause du temps de préparation pour imiter ses cousins les anglais ou bien encore les américains. (★★★★)

PRODUITS LOCAUX IRLANDAIS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 594
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: (annexes)    Mar 2 Mai - 9:34

(le sport)
partie cinq
— — — — — — — — — — — — — — —

★ L'IRELAND'S CALL Écrite en 1995 par Philippe Coulter à la demande de la Fédération Irlandaise de Rugby, qui souhaitait fédérer ses supporters autour d'un hymne réunissant le gaélique et le rugby. l'Ireland's Call est chanté lors des matchs internationaux, et est considérer comme l'hymne national d'Irlande. Ses paroles évoquent un patriotisme et est sublimé par la corne muse (Uilleann Pipe) pour marqué l'identité nationale et culturelle irlandaise.

▪  PAROLE EN ANGLAIS :
Come the day and come the hour
Come the power and the glory
We have come to answer
Our country’s call

Chorus :
From the four proud provinces of Ireland
Ireland, Ireland
Together standing tall
Shoulder to shoulder
We’ll answer Ireland’s call

From the mighty Glens of Antrim
From the rugged hills of Galway
From the walls of Limerick
And Dublin Bay

Chorus :
Hearts of steel
And heads unbowing
Vowing never to be broken
We will fight, until
We can fight no more

Chorus :
Ireland! Ireland!
Forever Ireland!


▪  PAROLE EN FRANCAIS :
Que vienne le jour et que vienne l’heure
Que viennent le pouvoir et la gloire
Nous en sommes arrivé à répondre
À l’appel de notre pays.

Refrain :
Depuis les quatre provinces d’Irlande
Irlande, Irlande
Ensemble nous faisons face
Épaule contre épaule
Nous répondrons à l’appel de notre pays

Depuis les redoutables Glens of Antrim
Jusqu’aux falaises escarpées de Galway
Depuis les murs de Limerick
Et la baie de Dublin

Refrain :
Cœur d’acier
Et têtes qui ne s’abaissent pas
Jurant de ne jamais être brisées
Nous combattons jusqu’à ce que
Nous ne puissions plus combattre

Refrain :
Irlande ! Irlande !
L’Irlande pour toujours !

★ LA GAA (ATLETIC ASSOCIATION GAELIQUE) : Cette association fut fondé par deux irlandais, en 1884, Michael Cusack et Michael  Davitt dû au grand désintérêt pour les sports gaéliques. Organisation destiné à sensibiliser la population irlandaise aux sports gaélique, à diffuser la culture gaélique et surtout à la préserver. Ce fut un pari réussis pour ces deux irlandais ambitieux, de sa création jusqu'à nos jours, la GAA a fait de nombreuses actions pour sauver des sports, qui a contribué à la création de nombreux clubs. La GAA a soudé les Irlandais autour du principe identitaire suivant : celui d'être irlandais et conserver la culture tel qu'elle est. Grâce à cela, la GAA est devenue un organisme important qui emploi plus de 800 000 adhérents répartis dans toute l'Irlande. Certains pratiquent des sports gaélique, et participent également aux évènements culturel visant à l'apprentissage du gaélique, la musique et enfin la danse.


★ LA COURSE DES LEVRIERS : Véritable passion en Irlande, il n'est pas rare qu'au moins une fois par semaine, une course est organisé bien que Dublin possède les plus grosses courses. Les courses se font dans la soirée et parfois dimanche dans la journée. Par tradition, mais parfois par esprit de compétition, les Irlandais parient sur leur chiens et ces sommes peuvent atteindre des sommets ! Pour assister à une course, il faut y mettre entre 10 euros et 45 euros, les prix variant selon la place et l'heure.

★ LE RUGBY : Nul besoin d'expliquer ce sport si connu, au niveau international. L'Irlande vit d'ailleurs selon les rythmes des saisons de ce sport, et d'ailleurs l'équipe irlandaise est réputée pour son jeu, son endurance, mais surtout le respect des valeurs sportives. Surnommée l'équipe du XV du Trèfle, ce dernier étant le symbole officiel de l'équipe, cette dernière ayant été vainqueur 18 fois du tournoi des 5/6 nations. Néanmoins, elle n'a jamais dépassé les quart de finales lors des championnats du monde. Les couleurs sont le blanc et le vert, ils jouent habituellement à Dublin, au stade de Landsowne Road.

★ LE HANDBALL GAELIQUE : Sport fortement implanté aux USA, Canada ou encore Grande-Bretagne du à la forme immigration irlandaises, le Handell Gaélique est un sport semblable au squash, se jouant avec ses raquettes. Généralement, il se joue à 2 ou à 4, et est chagrinée par la GAA. Totalement différent du handball dit "normal", il peut se jouer à l'intérieur comme a l'extérieur, et est semblable au Squash. Il nécessite un court de 12,2 mètre de long et de 6,1 mètre de large sur lequel la belle doit tapée pour renvoyer la balle à son adversaire. Le joueur doit marquer un set avant son adversaire lors de son service.

★ LE HURLING : Sport complexe et très ancien, il suscite l'intérêt des Irlandais et est sûrement l'un des sports les plus apprécié. Aucun Irlandais ne rate un match, que ça soit au Pub ou encore au stade.  Une équipe de hurlons compte 15 joueurs parmi lesquelles figurent un gardien de but, six défenseurs, six attaquants et deux milieux de terrain, et tous joué avec des crosses. Le but du jeu est de marquer des points en plaçant la balle dans les buts du camp adverse. La difficulté est que l'on ne peut attraper la balle avec les mains, mais une fois ramassée, la balle peut-être lancé à la main, ou dégagé l'aide de lacrosse. La balle ne peut pas être garder plus de quatre pas.
Enfin, avec l'utilisation de lacrosses mais aussi des pieds rendent le sport violent, bien qu'il soit hautement aimé.  

★ LE CAMOGIE : Le camogie est tout simplement la version féminine du Hurlong. Les règles ne sont pas réellement différentes mais il reste tout de même quelques différences. La jupe est obligatoire pour les joueuses, le jeu ne dure que 60 minutes et les les coups francs sont sur 30 mètres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 594
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: (annexes)    Mar 2 Mai - 9:44

(le système éducatif irlandais)
partie six
— — — — — — — — — — — — — — —
Le système éducatif est similaire aux systèmes occidentals, avec ses trois niveaux distincts : primaire, secondaire et supérieur.

i • enseignement primaire
Le Primary School Curriculum est l'enseignement en vigueur depuis 1999, qui laisse toute instance religieuse l'autorité concernant l'éducation religieuse de l'enfant. Il a pour but de faire sentir son individualité à l'enfant. Le cycle primaire dure huit ans : junior and senior infants, qui correspond à l'école primaire (4-5ans) et la première à sixième années (6 à 12 ans).  
Il y a plusieurs types d'écoles : national (souvent catholique), gaélique (dont l'enseignement n'est donné que dans cette langue) et multi-confessionnelle.  

ii • l'école secondaire. 
C'est à partir de douze ans que le cursus secondaire. Il se divise en deux cycles bien distinct : le cycle junior qui dure trois ans, et le cycle senior qui en dure deux. Cependant, il est possible qu'il y ait une année de transition entre les deux, selon l'établissement. Le document Rules and Progamme for Secondary Schools établit les connaissances requises pour chaque cycle dans chaque matière
Comme le cursus primaire, il existe plusieurs types d'écoles. L'école secondaire, financé par l'Etat  et dirigé par un cercle religieux. Les écoles professionnelles dispensent des cours permettant la formation professionnelle, et est dirigées par les VEC (Vocational Education Comitees). Il arrive que ses écoles forment des adultes. Les comprehensives schools qui combinent un cursus professionnel et  l'enseignement général. Ces écoles sont gérées et financées par l'État. Enfin, les écoles communautaires sont gérées de manière privée mais financées par l'état.  
En général, l'enseignement secondaire permet à l'élève d'élargir ses connaissances mais aussi de le préparer à la vie active ou l'enseignement supérieur.
- cycle junior :
Pendant 3 ans, les élèves étudient dix matières, sont certains n'es sont obligatoires. Les dix matières sont le gaélique, l'anglais, l'histoire, les mathématiques, une ou deux langues étrangères et l'éducation civique, politique et sociale. Si l'élève est entré dans le système après 11 ans, le gaélique n'est pas obligatoire.
Le cycle junior est sanctionné par l'examen du Junior Certificate. Cet examen peut être passé à partir de quatorze ans et trois années d'étude en cycle junior.
- cycle senior :
Ce cycle dure deux ans, qui se termine avec l'examen du Leaving Certificate (semblable au Bac en France). Il y a trois type de niveau et c'est à l'élève de choisir le niveau qu'il préfère : le Foundation Level (niveau fontamental),  le Ordinary Lebel (niveau ordinaire) et le Higher Lebel (niveau supérieur).
Il faut passer ce diplôme avec six matière minimum dont trois obligatoire (gaélique, anglais et mathématiques). Souvent, ils choisissent la langue étrangère parmi les matières, et le français est la langue la plus choisis.
Selon les niveaux choisis, il permet de gagner des points pour le Leaving Certificate qui conditionne l'admissibilité aux facs. Par exemple, il y faut 570 points pour étudier le droit au Trinity College de Dublin ou bien 310 points pour étudier l'informatique à l'University College of Dublin.
Le Leaving Certificate Vocational Programme préparé dans les écoles professionnelles est une variante, bien que proche, de l'examen général mais mettant l'accent sur les compétences professionnelles.
Enfin, il existe le Leaving Certificate Applied qui s'adresse aux élèves n'ayant aucune volonté de continuer les études, qui met l'accent sur ses capacités sociales et professionnelles.

iii - enseignement supérieur.  
/!/L'université de Cork a purement été inventée par Martins/!/
Il y a en tout huit universités à pouvoir décerner un diplôme d'études supérieurs, autorisé par le gouvernement irlandais. Il y a la Cork City University, la Dublin City University, le Dublin Institute of Technology, le Higher Education and Training Awards Council, la National University of Ireland, la University of Dublin et la University of Limerick. Le King's Inn de Dublin est un cas spécial, ayant un rôle spécialisé permettant la formation de "barrister" (avocat plaidant) aux élèves.  
Chaque université publie un document nommé "Marks and Standards " qui informe les élèves sur les critères d'obtention de diplôme tandis que d'autres documents spécifiques donnent d'autres informations. L'entrée en université, la principale cause était la course aux points. Le pourcentage d'entrée en 2005 est de 55%, et augmente de 1% chaque année environ.
Les frais d'entrée en faculté sont d'environ deux milles euros, qui doivent être payé dès le début de l'année. Le programme « Free Fees Initiative» permet aux étudiants de ne pas payer de frais, le Ministère des Finances les prenant en charge selon certains critères.

Cinq des sept universités d'Irlande offrent une entrée ouverte à tous pour les études menant au Bachelor of Arts, et les étudiants peuvent choisir une spécialisation au bout de la première année d'études. Les deux universités qui n'offrent pas cette possibilité (Trinity College et Dublin City University) permettent de préparer un Bachelor of Arts dans certaines matières spécifiques : théâtre, journalisme, latin, histoire, japonais ou relations internationales. Au Trinity College, les étudiants qui veulent passer un Bachelor of Arts doit choisir deux matières cohérentes, par exemple le français et la philosophie, et se concentrer sur une des deux matières lors de la dernière année. Le Bachelor of Arts proposé par la Dublin City University se déroule au St. Patrick's College of Education, un établissement dépendant de l'université, et est appelé « Bachelor of Arts in Humanities » (en sciences humaines).
+ (bac des arts selon les pays)
/!/ directement pris de wikipedia /!/

Une loi sur l'enseignement supérieur a été voté en 1997. Entre 1960 et 1997, le système d’enseignement supérieur est passé d’un système élitiste à un système de masse.

iv - formation continue
Pratique sous-estimé et peu développé auparavant, elle permet l'offre de formation selon un domaine spécifique. Le Further Education and Training Awards Council contrôle les diplômes de formation continue. Celle-ci s'est largement développée au cours des dernières années, avec l'aide des institutions, et parce que les types et les domaines de ces diplômes ont été redéfinis afin de redonner confiance aux candidats à la formation continue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 594
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: (annexes)    Mar 2 Mai - 10:18

(le folklore)
partie sept
— — — — — — — — — — — — — — —
molly malone : Personnage fictif issue d'une chanson irlandaise populaire. La chanson sort en 1880, et devient rapidement populaire et incontournable dans les pubs irlandais. Chanson tragi-comique raconte l'histoire de Molly Malone, une jeune poissonnière vendant sans relâche ses produits jusqu'à sa mort, causé par une fièvre. Devenu un personnage emblématique irlandais, la légende s'étoffait. Certains racontant que Molly se prostituait la nuit alors que d'autres racontaient que Molly était l'une des seules marchande chaste. En hommage à ce personnage, une statue a été commandé en 1887 dans Dublin. (chanson)

la banshee : Personnage de la mythologie irlandaise, la Banshee est souvent appelé « the Wailling Women », est une femme blafarde et habillée d'une longue robe blanche fantomatique. La Banshee est un être qui prévient de la mort par un cris strident, qui selon les légendes blanchiraient les cheveux des victimes. Assimilée à la Faucheuse, personne n'osait défier la Banshee, sous peine de provoquer la mort. Pour prévenir de la mort d'un membre de la famille, de nombreuses familles irlandaises avaient leurs propres Banshee qui prévenait uniquement de la mort dans le cercle familial. Relayé au rang de mythe, il existe plusieurs versions de ce mythe, différent selon les pays.

jack o'lantern : Souvent appelé « Stingy Jack » ou « Jack the Smith », Jack O'Lantern est un personnage de conte irlandais. Il y a plusieurs siècles en arrière, un vieil ivrogne connu pour sa malice et sa radinerie, aimait jouer des tours, boire de manière exagérée ou encore de se montrer méchant avec ses proches. Le Diable en entendit même parler et voulut le punir, cependant, Jack réussit à piéger le Diable, en lui demandant de le laisser tranquille pendant dix ans. Le Diable accepta, bien que furieux et revient dix ans plus tard. Encore une fois, Jack réussit à piéger le Diable et le libéra sous la condition suivante : qu'il le laisse tranquille jusqu'à la fin de sa vie. Des années plus tard, Jack finit par mourir, et se vit refuser les portes du Paradis. Il alla ensuite en Enfer, mais là aussi il se vit refuser l'entrée également. Ne sachant pas où aller, Jack retourna sur ses pas, mais le chemin était sombre et austère. Il demanda alors de l'éclairage, et le Diable lui donna donc des braises de l'Enfer. Depuis, Jack errait dans le monde des vivants, sans but et désespéré. De nos jours, Jack est un personnage incontournable et les citrouilles sont mêmes nommé d'après lui. On creuse des légumes, où l'on place des bougies à l'intérieur, devant la porte des habitants pour éloigner les mauvais esprit.  

tuatha de danann : On peut comparer les Tuathas de Danann aux dieux de la mythologie grecque. Chaque Tuatha possède son talent, qui lui est propre et agit sur le reste du monde. Selon les écrits, il y avait trois catégorie de Tuatha : une première classe de Dieux s'occupant de la religion et du sevré, une seconde classe guerrière mais aussi pour la magie. Enfin, la dernière classe était une classe artisanale. L'origine de ces Doeux viendrait des 4 îles situé au Nord du monde. Lorsqu'ils arrivèrent en Irlande, ils assemblèrent les cinq artefacts : la pierre de Fal, la massue de Dadga, le chaudron magique, la lance de Lug et l'épée de Nuada.

leprauchun :  
Personnage incontournable en Irlande, le Leprauchun est un petit homme, ne faisant pas plus de 90 centimètres. Habillé de vert et d'un tablier de cordonnier, c'est un homme trapu, il fait parti du paysage irlandais. De nature bougon qui boit énormément et qui fume des herbes nauséabonde. Être solitaire, le Leprauchun serait le fruit d'un union entre un esprit et un humain mais qu'il serait rejeté par les deux mondes. Connu pour son avidité, le Leprauchun reste tout de même reconnaissant.  Il tient à sa disposition dans deux bourses de cuir, une pièce de 1 shilling et une pièce d’or pour les pots de vin. Enfin, le Leprauchun serait selon la légende le banquier du "petit monde", et serait méfiant envers les humains pour leurs avidités.

merrow : Être intégrant de la mythologie irlandaise, ces êtres autant féminins que masculins vivant dans les fond des océans, prêt des épaves. Les Merrow femelle sont magnifiques tandis que les masculins sont connus pour être immonde. Connu pour leurs chapeaux (cohuleen druith, en gaélique), ce sont ces derniers qui donnent le pouvoir aux Merrow de vivre sous l'eau. Dépourvus de ses chapeaux, ils sont alors condamnés à errer sur une rive, transformé en vache sans corne. Le Merrow est généralement un être assez belliqueux, annonciateur de grands malheurs… D’après la légende, croiser ce type de créature fantastique peut annoncer une forte tempête (pour les pêcheurs), une mort imminente, ou une terrible malédiction.

findabair : Fille de la reine Medh et du roi Ailill Mac Mata, Findabair est une jeune femme connue pour sa beauté. Elle tombe amoureuse de Fráech Mac Idath, un fort guerrier, qui souhaite fuir avec elle. Voulant respecter les coutumes, Findabair exige que le mariage soit fait dans les règles de l'art. Le Roi et la Reine acceptèrent sous condition que Fráech Mac Idath participate à la razzia des vaches de Cooley, ainsi que le versement d’une dot si importante, que Fráech Mac Idath finira par refuser de payer. Pour se venger, les souverains l'invitèrent dans un lac où des monstres sanguinaires. Findabair le sauva et ils acceptèrent le mariage mais le guerrier décéda lors de la razzia des vaches. Sous l'emprise du chagrin, la reine Mebh se servit de sa fille pour séduire les guerriers découragés pour qu'ils continuent de participer à la razzia et s'acquitter de missions donnés. En contrepartie, Mebh promit des nuit avec sa fille aux guerriers. Findabair ne supporte plus cette situation, tente de protester, mais finit par mourir de honte, lorsque celle-ci apprend qu’elle est finalement promise à plus de 10 rois du Munster.

dullahan : Ce petit être est semblable à une fée espiègle, au visage d'enfant mais pourtant, avec des pouvoirs macabres, qui promènerait parfois sans sa tête. Adepte de jeux macabre, le Dullahan se promène en cheval, qu'il fouette avec un fouet fait d'os, et une fois qu'il arrête son cheval, un être humain doit mourir. Il stoppe sa monture et murmure le nom de la victime, et cette dernière meurt sur le champ. Éviter la mort est impossible cependant, il est possible de les affaiblir. Il déteste être observé, étant de nature discrète et il est capable de se venger si il découvre qu'il a été espionnée. En guise de revanche, le Dullahan éclabousse l'objet de sa colère de sang, signe d'une mort imminente. Le moyen le plus sûr d'affaiblir le Dullahan est d'utiliser de l'or.  

changeling : Par curiosité et malice, les fées enlevaient des nouveau-nées qu'elles remplaçaient par un Changeling. C'est un leurre a pour but de rassurer les parents, qui croient alors avoir leur enfant près d'eux. Le seul moyen pour les démasquer, il faut éveiller la curiosité du Changeling et ainsi, il vous dira la vérité. Une fois fait, les parents doivent alors attraper le Changeling et l'échanger contre l'enfant. De façon générale, les fées rendent toujours les enfants aux parents, ne les enlevant que par amusement.

tristan et iseult : Légende aussi romantique que célèbre, rien ne semble détrôner cette histoire en Irlande ! Elle a été mainte et mainte fois reprise et modifier mais garde néanmoins les mêmes bases : Tristan, un chevalier tombe amoureux de la princesse Irlandaise, Iseult, alors promise au roi Marc de Cornouailles. Ils décident alors de s'enfuir pour vivre leur amour, mais malheureusement, leurs parcours est semé d'embûche. Tristan est empoisonné alors qu'Iseult décèdera quelques jours plus tard de chagrin. Tous deux furent enterrés côtes à côtes. D’après la légende, un noisetier ainsi qu’un chèvrefeuille auraient alors poussés sur leur tombe, se rejoignant par endroit : le symbole de l’amour véritable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 594
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: (annexes)    Mar 2 Mai - 10:22

(autres)
partie huit
— — — — — — — — — — — — — — —
- LE CINÉMA ET SÉRIE :
Si les Irlandais sont eux aussi friands des séries américaines ou bien anglaises, le cinéma à lui une place de choix. De nombreux film "Made in Ireland" ont été réalisé, retraçant bien souvent l'histoire de ce pays. (voir ici)

- LA MUSIQUE :
Bien que la plupart des irlandais ont cédé au charme de la musique moderne, la musique celtique reste quand même une part importante de la culture irlandaises. Que ça soit de la musique traditionnelle, rock ou alors des artistes connus et moins connus, L'Irlande à son lot d'artiste talentueux, tel que Hozier par exemple. (voir ici)

- LITTÉRATURE :
La littérature est réputé dans le monde, et est considéré comme une valeur sûre. L'Irlande peut se vanter d'avoir de nombreux auteurs reconnus mais aussi de nombreux chefs d'œuvres littéraires. (voir ici )  

- PERSONNALITÉS :
Comme tout pays,  l'Irlande a été la nation, le pays de nombreuses personnalités reconnu. Comme par exemple Oscar Wilde. Que cela soit des politiques, des artistes ou bien des acteurs?, voici quelques noms importants. (voir ici )

- LES LANGUES :  
L'anglais à beau être la langue officielle et plus répandue dans l'Irlande, le pays à tout de même plusieurs langues unique à leur pays comme par exemple le gaélique ou le scot d'ulster. (voir ici)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (annexes)    

Revenir en haut Aller en bas
 
(annexes)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liste des pnj de quêtes annexes
» Bureaux annexés à Paris en 1860
» [JAPON] Meilleures ventes manga 18-24 mai.
» 25 heures fun Cup (et courses annexes)
» Annexe traction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: I = FIRST STEP :: home is where the heart is-
Sauter vers: