AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I want to play a game - Elliot&Faye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faye Wayne

avatar

since : 30/05/2017
words : 65
pseudo : UC

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: 1/3
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: I want to play a game - Elliot&Faye   Mer 21 Juin - 14:27

Play a game !
Elliot & Faye
••••

C'était comme un rêve, comme un putain de compte de fée et pourtant, je n'ai jamais cru à ce genre de conneries. Je suis pas le genre de fille à tomber amoureuse et penser à son mec toute la journée à penser à demain, l'avenir, des enfants et autre connerie dans ce genre. Moi, je suis le genre de fille à vivre au jour le jour sans me soucier de ce que sera demain, sans me soucier de personne sauf de ma petite personne. J'allais me marier à un homme riche, un médecin que je n'aime pas plus que ça mais j'allais me marier oui, j'allais être heureuse, faussement heureuse, loin de cette ville, à New York ou je pourrais continuer ma vie de petit mannequin qui pète plus haut que son cul espérant continuer ma carrière jusqu'à devenir vieille et fripée. L'avenir auquel j'ai toujours aspiré, et pourtant tous avaient changé le jour ou tu es entré dans la vie, toi et tes putain de beaux yeux, toi et tes putains de jolie discours. Depuis que nous avons couché ensemble je ne pense qu'à ça, j'arrive pas à trouver le sommeil pour la simple et bonne raison que je suis en manque, en manque de tes bras, en manque de tes lèvres. Un besoin que je ne pouvait pas assouvir pour la simple et bonne raison que je ne pouvais pas l'assouvir ! L’alcool, la drogue, les clopes, rien ne m'aidait à combler ce vide que tu laissais en moi, j'ai même essayé le shopping mais ça non plus ça ne m'aide pas. Les fleurs, c'était bien les seules choses qui pouvaient m'aider mais ça ne marchait pas non plus. Je n'avais pas tenté de reprendre contact avec toi et quand je te sentais dans la maison, je te dévorais du regard sans pouvoir te toucher, une véritable torture, mais sous les yeux de Kara c'était impossible. Alors je me contentait de garder mes distances avec toi, je restais loin afin d'éviter toute tentation mal placé, mais ça me rendait malade de te voir sans pouvoir te toucher.  Je ne suis pas amoureuse de toi, ce n'est pas de l'amour ou alors il est affreusement malsain. C'est malsain, notre relation elle même est malsaine. Mais tellement attirante, excitante même …

David avait encore tenté de me joindre toue la semaine, mais encore une fois je n'avais pas répondu, pour la simple et bonne raison que je n'avais que toi en tête, c'était complètement dingue je sais mais j'arrivais pas à penser à autre chose ! Te voir dans cette maison n'était plus possible. Il était un peu plus de vingt et une heures lorsque je sortie du domaine familial, habillé toujours aussi élégante, une petite veste sur les épaules, je pris ma voiture pour rejoindre la ville, il commençait à faire sombre, la nuit laissait son long manteau noir tomber sur la ville alors que je me rapprochais du théâtre de la ville. Me garant sur le parking sombre, je sortie de ma voiture pour rejoindre l'entrée. Je savais que tu donnais des cours ici, Kara m'avait pas mal renseigner sur le sujet, elle parlait souvent de toi à mon plus grand bonheur même si je lui répondais souvent que j'en avais rien à foutre de ta vie. Mais elle aimait trop pourrir la mienne en me parlant de toi ! Bref, je savais que tu serais là ce soir et j'avais envie de te voir. Poussant la porte, l’atterrie dans une grande salle, une sorte d’amphithéâtre. Il y avait déjà quelques personnes sur scène mais aussi assises sur les sièges juste devant la scène, je n'étais même pas sur qu'ils m'aient vue puisque la pièce était sombre, sauf la scène. Mes talons claquant contre le sol, je rejoint l'un des siège à l'arrière de la salle et attend que tu ai finis avant de te rejoindre. Je ne savais même pas si tu avais remarqué ma présence mais moi en tous cas, je te voyais et mon regard ne parvenait pas à dévier. Posant mon sac à main sur le siège à côté je croise doucement mes jambes et assiste à ton cours, bien que … le théâtre et moi ça fait deux.



••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Higgins

avatar

since : 05/05/2017
words : 214
pseudo : spf.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (2/4) ezra - faye -...
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: I want to play a game - Elliot&Faye   Mer 21 Juin - 16:33

i want to play a game

       

Je m'y étais préparé, mentalement, à ce que nous ne nous adresserions plus la parole après toute cette histoire, du moins...pour notre bien. Enfin...pour mon bien, j'aurais préféré que tu me parles, que tu reviennes dans mes bras et tant pis, que nous aurions à affronter ensemble.
Qu'importe, je pouvais très bien vivre avec cela, même si au fond, je ne cesserais de tout faire pour t'avoir rien qu'à moi, quitte à faire sauter ton mariage et à faire tomber tes chances de succès. Tu en avais déjà suffisamment, tu pouvais vivre pour toi, sans pour autant compter sur un homme. Je ne comprendrais sans doute jamais la motivation que tu avais à vivre de la sorte, avec ce genre de décision mais de toute manière, pour le peu que nous avions parlés jusqu'à présent.

Je t'avais effectivement recroisé quelques fois chez vous, même si je n'y allais pas si souvent que cela. Kara avait des examens, elle n'avait donc pas eu besoin d'aller dans le domaine puisqu'elle passait la plupart du temps chez moi, elle se sentait mieux pour réviser, qu'elle disait. Je n'avais revue que ton beau visage qu'une fois ou deux, mais tu avais toujours un peu fuit, ce qui était dans le fond, potentiellement compréhensible. Je n'avais donc, que les yeux pour pleurer mais aussi t'observer, le peu de fois que tu daignais à entrer dans mon champ de vision. Oui moi aussi j'étais littéralement obsédé par ta présence, j'avais un besoin presque vitale de retrouver ta peau douce,
de voir ton visage et aussi d'entendre tes grognements et tes plaintes continuelles. Oui, je commençais à m'y habituer, et a y apprécier, presque.
Enfin..presque.

Ma soirée était banale, j'avais des cours à donner car bientôt, des auditions auraient lieu pour des spectacles importants, et j'avais envie que certain élève y parvienne. J'étais effectivement bien trop concentrer pour me rendre compte de ta venue, bien que tes talons avaient fait pas mal de bruit, mais qu'importe, c'était pas un soucis. Je donnais mes directives, assis sur le bord de la scène, tout en corrigeant assez sèchement certaines erreurs, j'étais pas un professeur aussi patient que j'en avais l'air, j'étais même très ferme avec ceux que je jugeais bon, pour les pouser à être encore plus bon. J'intervins même pour donner une réplique, vue qu'il manquait cette personne dansla pièce, avant donc de juger qu'il était temps de finir, après un petit coup d'oeil sur la montre.
"Soyez à l'heure demain et merci de faire passer le message à vos camarades concernant la séance de demain" Lançais-je en prenant donc mes papiers,
soufflant légèrement avant donc de prendre la direction de la sortie, tout comme mes élèves, je récupère mon sac, avant de me rendre compte d'une présence dans mon dos. Je me retourne, étant assez surpris de te voir ici.
Intimidé, je lance donc :
"Faye ? Mais qu'est-ce que tu fais ici ? Comment tu as su... ?" Ouais, je ne t'avais jamais parlé de mon activité de prof de théâtre. Kara peut-être ?J'étais toutefois très content de te voir, tu m'avais manqué. Je me mords légèrement la lèvre, hésitant presque à pas venir te serrer dans mes bras, mais je ne pouvais pas, fin il ne fallait pas.

(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faye Wayne

avatar

since : 30/05/2017
words : 65
pseudo : UC

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: 1/3
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: I want to play a game - Elliot&Faye   Jeu 22 Juin - 0:04

Play a game !
Elliot & Faye
••••

Ma présence ici devait surement te surprendre même si pour le moment tu semblait plus accaparé par ta séance de théâtre que par moi, d'ailleurs je n'étai même pas sur que tu sache que j'étais présente même si j'avais fais une entrée plus que bruyante dans la salle. Prenant place due l'un des sièges à l'entrer de la salle pour ne pas déranger le cours, je ne voulais pas non plus me faire remarquer, non pas pour distraire le cours mais simplement parce que mon visage était reconnus ici, dans cette ville c'était celle qui avait tout quitté pour aller à New York pour devenir mannequin et aujourd’hui mon visage ce retrouvait placardé contre des vitrines de magasins de mode alors si j'étais celle qui venait ce pointer dans un cours de théâtre dans le but de voir le prof ça n'allait pas passer inaperçue. Installée sur l'un des siège, je n'avais plus qu'à attendre patiemment que tu termine et de là ou j'étais j'avais une superbe vue. Je n'y connaissais rien du tout, David m'avait déjà entraîné de force dans un théâtre pour faire bonne figue, lui il aimait ça ou plutot sa mère aimait ça et elle le forçait toujours à venir voir ce genre de pièce idiote. Enfin peu importe, regardant tes élèves ainsi que toi en train de donner les directives je n'arrivais pas à détourner mon regard de toi, dans cet endroit tu semblais tellement dans on élément, tellement à ta place. Ça te donnais un petit air craquant de donner de ordre de cette façon, qui l'aurait cru ! Je n'avais jamais demandé quoi que ce soit à ton sujet, puisque au moment ou j'ai fais ta "connaissance" j'en avait rien à foutre de qui tu pouvais être mais au final je me rend compte que ... tu es un homme plutot surprenant, je ne te voyais pas du tout dans ce genre de monde et pourtant tu y semblais parfaitement à ta place ! Le cours ne mit pas longtemps avant de ce terminer et les élèves ce préparaient déjà à aller vers la sortie. Attrapant mon sac à main, je descendis rapidement les quelques escaliers pour me retrouver derrière toi attendant que tu me remarque pour oser dire quelques chose. - Salut Elliot ! Dis je dans un petit sourire assez gêné en levant doucement la main pour te faire un petit signe. - Je ... Kara ma dis pour tes cours alors ... je voulais voir ça moi même ! Non je crevais juste d'envie de te voir sans avoir peur quelqu'un ne soupçonne quoi que ce soit. - Alors ? Comme ça monsieur est un artiste ! Prof de théâtre ? Mouais ... t'es pas si naze que je le pensais en faite même si c'est pas grand chose non plus ! C'était surtout pour le taquiner que je disais ça même si mon air semblait toujours aussi supérieur. Posant mon sac à main sur la scène, je pris place sur celle ci en m'asseyant avant de reprendre. - J'ai le droit à un cours particulier ?  




••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Higgins

avatar

since : 05/05/2017
words : 214
pseudo : spf.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (2/4) ezra - faye -...
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: I want to play a game - Elliot&Faye   Jeu 22 Juin - 19:20

i want to play a game

       

J'avais bien remarqué qeu tu t'en foutais un peu de ma vie, d'où le fait que je sois un peu...surpris de te voir ici. D'un côté, j'étais assez touché car cela me montrais que tu ressentais quelque chose à mon égard, que j'avais quand même tapé dans tes petits yeux et que tu me voyais différemment. Pas que comme l'amant d'un soir,
mais peut-être plus, qui sais ? J'espérais dans le fond, mais je n'étais pas non plus totalement sot pour croire que tu allais tout quitter, annuler ton mariage pour moi. C'était une relation sans continue, tu risquais de disparaître de ma vie, aussi vite que tu en étais entrée. Ah...Je regrettais presque de ne pas m'être plus attardé que cela au lycée...J'aurais peut-être dû car qui sais, on serait peut-être ensemble, à l'heure actuelle ? L'avenir pouvait prendre tellement de forme différente quand on regarde bien. Mais bon.

"Ah oui ? Et bien, elle te parle de moi maintenant ? J'espère qu'elle te balance pas des tas de choses pas très catholique sur moi, sinon je risque de me sentir mal" Dis-je en t'offrant un petit sourire,
reprenant donc quand même la peine de ranger mes affaires, pour ne pas trop t'accorder d'intérêt,même si je passerais ma vie à faire cela. Je relève à nouveau mes yeux sombres sur ta personne, étant vraiment surpris par ton attitude et ta façon de parler. Ouais, y'avais un truc qui avait changer, ton agressivité c'était envolé, vraiment.
"Et bien justement, cela prouve que je suis doué puisque tu n'aurais jamais crus une seule seconde que j'étais prof de théâtre, cela me ravis de le savoir tien." Dis-je en te faisant une légère révérence, amusé. Ouais, c'était flatteur de voir que je savais parfaitement bien caché les choses, faut dire que tomber sur un étudiant qui s'occupait des os et qui étaient sans doute voué à voir des cadavres toute sa vie, pouvait être un prof de théâtre, avec un charisme certain. Je te suis du regard, a monter sur la scène. Je m'avance moi aussi pour y grimper, me postant face à toi, coupant vite la distance qui nous séparais. Je te regarde droit dans les yeux, ma main glissant le long de ta joue, mes yeux se plissent avant de venir remettre une mèche de tes cheveux en arrière :

"Ah oui, tu as besoin d'un cours mademoiselle Wayne ? Vous êtes pourtant très douée, je ne suis guère certain de pouvoir vous apprendre plus." Dis-je en souriant finement, crevant d'envie de t'embrasser.
"Cela me fait plaisir que tu viennes ici, je ne m'y attendais pas." Murmurais-je tout en ne quittant pas une seule seconde ton regard.

(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faye Wayne

avatar

since : 30/05/2017
words : 65
pseudo : UC

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: 1/3
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: I want to play a game - Elliot&Faye   Jeu 22 Juin - 20:01

Play a game !
Elliot & Faye
••••

M'approchant doucement de toi, j'en profitais pour te détailler dans les moindre détails encore une fois. J'en avait rêvé et lorsque je te croisais à la maison dès que j'en avais l'occasion j'en profitais également mais ce n'était jamais assez ! Ce soir j'avais l'occasion d'en profiter sans que personne ne remarque quoi que ce soit. Ce qui m'avais poussé ici ? Muh j'en sais rien, l'envie te voir surement, et maintenant que je suis là je n'avais aucuns remord, c'était comme si je me sentais à ma place, pour la première fois depuis que je suis en ville ! J'ai la véritable sensation d'être à ma place ici, dans ce théâtre rien que nous deux. C'est ma petite sœur qui m'avait dit ou te trouver, j'avais du jouer l'indifférente pour qu'elle me parle de toi parce que fière comme j'étais je n'avais pas osé lui poser la question directement. J'avais plutot dis un truc dans le genre "Ton boulet de copain est pas la ce soir" et rapidement ma cher et tendre petite sœur avait su quoi me répondre me donnant par la même occasion la réponse à ma question. J'étais surprise te te trouver ici, c'es vrais mais toi tu le semblais tous autant, à croire que je n'avais pas ma place ici ou peut être que tu ne t'attendais pas à me revoir aussi vite et surtout que je fasse le premier pas moi même ? - Non, pour qu'elle me parle de toi il faut lui arracher les vers du nez, je fais style que j'en ai rien à faire ça marche à chaque fois, mais jusque là elle ne m'a rien dit de compromettant. Tu sais, ma sœur et moi on discute pas souvent toutes les deux sauf pour s'engueuler ! Et encore, en ce moment c'était plus calme puisqu'elle était en pleine révision de je ne sais pas trop quoi et que moi je passais mes journée à me dorer la pilule au bords de la piscine ou dans le jardin, bref je faisais tous pour l'éviter. M'avançant vers la scène, je monte doucement les petits escaliers avant de me retrouver sur la scène face à toi. Pour un mec jamais sorti de son trou il fallait avouer que tu avais quelques choses ... prof de théâtre, bon c'était pas non plus le genre de pièce qu'on pouvait voir à Broadway mais bon. - Prend pas la grosse tête Higgins ! Il m'en faut plus pour m’impressionner ! T'es toujours ce même loser qui gagne un peu plus dans mon estime !  Dis je avec un petit sourire taquin sur le coin des lèvres. Je le pensais même si dans ma tête ça ne sonnait pas du tout de la même façon. En te voyant t'approcher, je sentait déjà mon cœur s'emballer alors que je ne bougeait plus d'un poil. Lorsque tu vins déposer ta main contre ma joue, je sens un frisson me parcourir tous le corps sans te lâcher du regard tellement j'y étais accro. - C'est vrais ! Je suis déjà douée pour jouer la comédie ! Mais bon tu peux toujours me montrer ce que tu sais faire ! M'approchant d'avantage de toi, mon visage ce trouvait extrêmement proche du tien au point que je pouvais sentir ton souffle contre mes lèvres. Souriant timidement, face à tes mots, je baisse doucement les yeux ne sachant pas vraiment quoi te dire. - J'étais ... pas certaine de venir non plus ... mais j'avais envie de voir ou tu travaillais ! Si on peu appeler ça un travail ! Je ne savais pas si j'avais le droit de t'embrasser, j'en mourrais d'envie seulement je ne voulais pas être la première à franchir le pas. Reculant simplement je détache doucement ma veste pour la poser sur le bord de la scène. - Alors ! Monsieur le prof ! C'est quoi la première leçon ?




••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Higgins

avatar

since : 05/05/2017
words : 214
pseudo : spf.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (2/4) ezra - faye -...
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: I want to play a game - Elliot&Faye   Mar 27 Juin - 14:57

i want to play a game

       

A dire vrai, j'avais eu un peu le temps dé réfléchir à la situation, mon point de vue était relativement simple, m'étant penché sur tout ceci et ayant déduis la meilleure des solutions : advienne que pourra. Je me fichais un peu de foutre en l'air un mariage qui n'avait pas lieu d'être, que t'avais pas envie de faire et de vivre. Je ne voulais pas en tirer des conclusions trop hâtives mais cela me semblait bel et bien le cas. Je voulais te tirer les vers du nez et il fallait que je le fasse, autant pour mon bien , que le tien. Cela nous ferrais le plus grand bien à tous les deux de savoir ou nous allions et surtout, mieux connaître notre situation. Impossible à l'heure actuelle de décrire ce que nous étions l'un pour l'autre, pour l'instant nous n'avions juste que fauté, que fait un acte qui n'aurait pas du être fait mais provenant d'une attirance mutuelle très forte. Quoiqu'on fasse, ont étaient fait pour s'attirer, se retrouver, se quitter,et se retrouver à nouveau. Ah...Que c'était compliqué à vivre tout ceci....
"Etrangement, je ne suis pas étonné, de savoir ceci. Vue vos caractères, je me suis toujours demandé comment vous faites encore pour ne pas vous tapez dessus." Plaisantais-je donc, laissant mes petites fossettes montrer le bout de leur nez. Je te suis du regard, en train de prendre un peu tes marques sur la scène, n'étant guère étonné de ton attitude. Tu semblais à ton aise sous les feux de la rampes, je crevais d'envie de te voir défiler un jour, tu devais être d'une beauté tellement...incroyable. Certes, tu avais un style assez froid, ferme mais j'adorais vraiment ce style, c'était ce que j'aimais, une femme qui en avait dans la tête et du répondant. Tu avais tout ce qui me plaisait et cela me crevais le coeur de savoir qu'un autre, avait déjà le grappin bien encré sur ta personne.
"Mais bien sur, mademoiselle Wayne, je vais tenter de croire à ces paroles mesquines mais pourvue d'un interêt certain pour ma personne" C'était peut-être bien le premier vrai compliment que tu me faisais depuis que je te connaissais, si on y réfléchis bien, dans un sens, je m'en plaignais pas car tu ne semblait pas aussi douée avec le langage et la délicatesse que l'était tes injures et ta mesquinerie. Qu'importe, j'assumais cela. Tu t'approches, je pensais vraiment que tu allais faire ce premier pas qu'ont attendaient autant l'un que l'autre, mais...non. J'expire bruyamment, déçu. Mais qu'importe,
j'allais pas me laisser abattre aussi facilement.
"Et bien voilà chose faite, j'aurais aimé dire pareil, mais tu n'a pas de lieu fixe de travail, même si je ne suis pas contre un jour voir ce que tu donnes sur un podium..." Dis-je en faisant le tour de ta personne, avant de réfléchir à un thème pour une micro leçon. Tu n'en avais pas forcément besoin, hormsi peut-être une...
"Alors très bien. Mademoiselle Wayne, vous allez apprendre à savoir comment détourner les questions d'une personne sur des sujets que vous n'avez pas envie d'aborder. Être encore plus mystérieuse sans pour autant menteuse.Cela fait toujours un bonne effet surtout dans votre monde".
Je m'approche dans ton dos, t'attrapant fermement par les épaules pour pas que tu te retournes mais que tu restes bien dos à moi. J'hume ton parfum silencieusement, mes yeux se ferment légèrement, avant que je ne continue :
"Déjà, cache ta nervosité coûte que coûte en face d'une personne qui te met mal à l'aise. Les mots, c'est pas toujours suffisant, les injures et l'agressivité sont clairement le pire signe d'une nervosité et d'un craquage. Soit plus maligne, garde tes mains le long de ton corps, soit naturel, regarde la personne droit dans les yeux, ne détourne pas ton regard, ne le fuit pas.Soit à ton aise, comme si tu étais sur tes podiums, comme si le monde t'appartenais. Détend tes épaules, tout ton corps." Dis-je en accompagnant mes mots par les gestes, mes mains massant légèrement tes épaules tendus, glissant le long de tes avants-bras. Je ne puis contenir mon envie plus longtemps, pour déposer un baiser sur ton épaule, puis un second.

(c) REDBONE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faye Wayne

avatar

since : 30/05/2017
words : 65
pseudo : UC

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: 1/3
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: I want to play a game - Elliot&Faye   Mar 27 Juin - 16:59

Play a game !
Elliot & Faye
••••

C'est à ce demande oui, comment est ce que moi et Kara on fait pour ne pas ce taper dessus et pourtant parfois ce n'est pas l'envie qui manque. Quand nous étions enfants, on ce battaient souvent elle et moi, on ce disputait même pour rien c'était même étonnant de voir à quel point on s'engueulait pour rien. Mais depuis je n'ai jamais levé la main sur ma sœur, ça lui ferait trop plaisir de constater à quel point je suis ... mauvaise. Mais malgré tous, je tiens à ma petite sœur, c'est une tête à claque ambulante, elle m’énerve et je rêve plus d'une fois de lui mettre un bonne claque seulement ... elle reste ma petite sœur et je l'aime tous de même un peu, le pendentif que je porte autour du coup le prouve puisque c'est elle qui me l'à offert avant que je parte pour New York. En sa présence je le cache, pour les autres je dis que c'est une babiole alors qu'au fond c'est un bijou auquel je tiens plus que tous au monde, bien plus que cette bague de fiançailles que je ne porte même plus au doigts. Riant légèrement à ta remarque, j'hausse doucement les épaules en te répondant d'un ton calme et amusé. - C'est arrivé ! Quand nous étions enfants ! On ce tapait souvent dessus, j'avais toujours le dessus parce que je suis la plus grande ! Mais ... depuis mon retour en ville j'avoue que ce n'est pas encore arrivé et pourtant, plus d'une fois elle me tape sur le système. Je lui ai juste mis une gifle l'autre fois mais c'est uniquement parce qu'elle à dépassé les bornes ! Une gifle que j'avais tout de suite regretter. C'était déjà assez tendu entre nous, alors je ne voulais pas jeter de l'huile sur le feu et aggraver encore plus la situation. Montant sur la scène, c'est vrais que sous les projecteurs je me sentais toujours aussi à mon aise, c'était bien loin des podiums New Yorkais mais c'était une habitude pour moi d'être au centre de la scène. Qu'il soit prof de théâtre ne m'impressionnait pas, mais alors pas du tous et pourtant c'était une petite chose que je savais de plus sur lui et j'étais contente d'en apprendre un peu plus sur lui. - C'est ça ! Mais ... j'en apprend un peu plus sur toi ! Dis je en avançant doucement sur la scène. Hey, c'était un compliment là ! Il devait déjà s'estimer heureux que je sois venue le rejoindre parce que je pourrait parfaitement être ailleurs en ce moment même et le chasser de mon esprit. Bon ok, c'est vrais que j'avais déjà tous essayé et ça ne marchait pas ... à croire qu'il était bien trop ancré dans mon esprit pour que je puisse l'oublier facilement. M'approchant de toi, je vins simplement frôler tes lèvres, un supplice, sachant que tu voulais bien plus tous comme moi. Mais j'aimais trop jouer les insouciantes pour te donner ce que tu voulais tant, un baiser. Hors de question, je préfère plutot jouer avec tes nerfs et ta patience. - Muh, tu peux toujours venir à New York me voir ! Ou ailleurs ! Je participe à la fashion week toutes les années. Je suis la meilleure dans ce domaine ! Comme toujours, je suis la meilleure dans tous ce que j'entreprends. Te voir me tourner autour de cette façon me rendait presque nerveuse, j'étais même déstabilisée de sentir son regard tourner autour de moi mais je ne le montrais pas, j'avais toujours cet air supérieur sur le visage, sur de moi comme si rien ne pouvait me déstabiliser. - Détourner la conversation ? J'ai pas besoin de ça, quand j'ai pas envie d'en parler je le dis tous simplement ! Mais bon c'est moi qui avait demandé un cours alors autant jouer le jeu et me taire et apprendre. Tu te trouvais juste derrière moi, tout proche au point que je te sentais. Restant immobile, je me contentais de t'écouter. Sursautant légèrement en sentant tes mains ce poser sur mes épaule je me laisse faire. Je me laissais surtout bercer par le son de ta voix, je me laissais enfermer dans cette bulle tous prêt de toi alors que mon corps ce relâchait doucement. Ondulant doucement les épaules j'hochais doucement la tête à tes propos. - D'accord ! Je suis détendue ! Le mon est à moi ... je suis sur les podiums ! Dis je d'une voix calme, les yeux clos. En faite je profitais surtout de ton massages sur mes épaules avant de sentir tes lèvres venir ce poser sur mon épaule, tous contre ma peau. Me laissant presque tomber en arrière contre ton torse, je tournais doucement la tête vers toi pour tenter de croiser ton regard. - T'en profite pour me tripoter en plus ! Dis je dan un petit sourire avant de me tourner légèrement pour capturer tes lèvres sans même dire quoi que ce soit de plus.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I want to play a game - Elliot&Faye
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Play swap game [Receptions p23-36]
» Let's Play Ib Game [FR] [HD] - Épisode 4 : Révélation !!!
» Let's Play Ib Game [FR] [HD] - Épisode 5 : La Psychopathe et le Cahier à dessins !!!
» [Nizuki] Play The Game
» ROLE PLAY GAME

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: III = CROSSHAVEN, IRELAND :: summer avenue-
Sauter vers: