AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (colin) i would jerk you off and sell you out

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Colin Keough

avatar

since : 03/06/2017
words : 30
pseudo : .jovia

MessageSujet: (colin) i would jerk you off and sell you out   Sam 3 Juin - 22:00


   - colin, keough -
   [ And stop crying your heart out ]  
   img@fashiion-gone-rouge | quote(artiste)

   
nom complet - Colin Alexander Keough, premier et unique du nom. Celui qui, techniquement, se devait de faire perdurer la ligner. Heureusement qu'Hayden a débarqué parce que vu sa chance, pas certain que la descendance Keough soit assurée. âge, date & lieu de naissance - le deux février 1986, il y a trente-et-un ans de ça, dans la petite bourgade de Crosshaven. La rumeur voudrait que mama K. ait accouché à même le sol de la cuisine.  origines et nationalité - américain par son père, pas que ça ait une grande importance, irlandais par sa mère. job/études, statut monétaire - ébéniste - il s'en sort. Après quatre années à étudier l'histoire de l'art et un concours de professeur raté, il s'est rendu à l'évidence : tout ça, ce n'était pas pour lui. Colin, ce qu'il voulait, c'était un lien avec le réel. Alors il a accepté l'offre du vieux Marlowe pour un job au départ. Maintenant qu'il est à la retraite, il a repris son ébénisterie. Ça vivote plus qu'autre chose, mais il s'en sort. statut civil - célibataire (vieux con). traits de caractère - taciturne. sarcastique. observateur. passionné. curieux. distant. simple. franc. brut de décoffrage.  à Crosshaven depuis - son premier cri. Il a essayé d'en sortir, croyez-moi. C'était peine perdue. endroit préféré à Crosshaven - le troisième banc en partant de la droite sur le port. Pas celui en face du glacier, mais juste après. Plus au calme. Un endroit parfait pour lire au grand air. Son éden à lui. odeur vous rappelant la maison - la tarte au prunes du dimanche. Un vrai régal. Et un motif de bataille dans la famille pour savoir qui aura la dernière part. pièce préféré dans votre maison - l'établi de son père au fond du jardin. Sept à la maison, ça fait souvent du bruit ; c'est là qu'il allait se réfugier lorsque l'aîné avait besoin de calme. objet fétiche - son couteau suisse, offert par son père à ses treize, toujours vivant bien qu'un peu amoché. Il l'a toujours dans sa poche. groupe - galway hooker.

   

   - home is where heart is  
   que représente crosshaven pour vous ? Cette ville, j'en connais les moindre détails. Ça a ses avantages comme ses inconvénients. Mais dans le fond... c'est ici chez moi.
que représente le mot maison pour vous ? Quatre murs, un toit et quelques babioles à l'intérieur. Je n'ai jamais été plus materialiste que ça, encore moins territorial. La seule vraie "maison" qui pourrait m'importer, c'est celle dans laquelle j'ai grandi. Pour les souvenirs, vous savez.
où vous voyez-vous dans dix ans ? Exactement au même point. J'espère simplement que le monde autour de moi aura changé un petit peu.
ce qui vous motive dans la vie ou les personnes qui vous motive ? J'aime mon boulot. Sans ça j'aurais du mal à me lever le matin. Maintenant, si je veux être honnête... y a un truc qui manque, côté passion. Faudra que je me penche là-dessus un de ces quatre. Entre deux réparations de chaises.
votre remède contre la tristesse ? La famille ? C'est con. Mais ça marche, presque toujours. Un bon Hemingway aussi. Même si le bonhomme est assez déprimant dans son genre.
   

   

   - i was looking for a breath of life  
   01. Sa famille, c’est un beau bordel. Des parents dont la relation ferait rêver plus d’un, une fratrie de cinq, lui l’aîné. Il a beau avoir plus de dix ans d’écart avec les deux derniers, ils n'en sont pas moins la prunelle de ses yeux. Colin ne le dit pas souvent, mais il n’y a rien de plus précieux pour lui. Ils auront beau lui cracher au visage, il sera toujours là pour chacun d’entre eux. 02. Plus jeune, il rêvait de quitter cette ville, de quitter l’Irlande, de voir le monde. Il n’a quitté le pays que trois fois. Aujourd’hui, il ne se voit plus faire sa vie ailleurs. 03. Il a étudié l’histoire de l’art à l’université de Cork. Il s’est retrouvé là un peu par hasard ; par passion aussi. Et parce qu’il n’avait aucun talent pour le dessin, surtout. 04. Il avait prévu d’aller passer un an en Italie à la fin de sa quatrième année d’études, avait même quasiment tout prévu. Mais sa rupture, dévastatrice pour son pauvre cœur adolescent, l’a fait dérailler. Il a fini par rester au pays. 05. Étant gamin, il tournait souvent autour de l’ébénisterie de la ville. Il y avait quelque chose de majestueux à ses yeux à l’idée de réparer, façonner le bois. À l’adolescence, il s’y est fait une place comme job d’été. Et puis à son retour à Crosshaven… dire que c’était écrit, qu’il devait y finir serait peut-être un peu fort. Peut-être… 06. Il a passé le concours pour devenir professeur sans trop y croire. Il s’était inscrit avant qu’elle ne le quitte, probablement pour lui faire plaisir, et ne s’était pas franchement préparé après son départ. Il l’a donc lamentablement foiré. Une bonne chose de faite. 07. Il s’est trouvé un petit taudis dans la vielle ville, une maison exiguë sur deux étages qu’il retape quand il a le temps, parfois avec l’aide de son père et de son frère. Lorsqu’il l’a acheté, elle ne valait strictement rien et tout était à refaire. Depuis, il y a installé le minimum vital. L’eau courante, l’électricité, par exemple. De quoi cuisiner sans non plus que ce soit poussé, de quoi dormir, de quoi trainer. Oh et une baignoire qu’il a trouvé sur un coin de trottoir et qu’il a remise en état. C’est un peu brouillon, mais il y travail. Et puis, c’est à lui. 08. C’est un grand lecteur. Ne vous étonnez pas de le voir assis au comptoir d’un café avec un bouquin à la main ou bien l’un de ses romans favoris glissé dans sa poche arrière. Il préfère souvent la compagnie de personnes de papier plutôt que de ses congénères. 09. Le café, sa grande passion. La cigarette, un vice. L’alcool… un ami. Soyons honnêtes, Colin n’est pas l’homme le plus sain du monde en terme d’hygiène de vie. Et pourtant, ça n’attaque pas encore son physique. Il n’a qu’une trentaine d’années. Laissez-lui encore le temps. 10. Il est réfractaire à la technologie. Son téléphone portable n’est quasiment jamais sur lui, il préfère la fiabilité d’une ligne terrestre à l’atelier. Il n’a pas de site internet, aucun compte sur les réseaux sociaux, paye toutes ses factures par courrier… enfin, vous voyez le genre. 11. Malgré son histoire, il croit encore en l’amour, bien qu’il ne veuille pas l’avouer. C’est plutôt l’amour qui ne veut plus de lui. Cole a décidé qu’à partir de maintenant, il ne changerait plus pour une femme. Il ne cacherait plus qui il est. Problème, elles essaient toutes de le changer. Donc, ça coince. À chaque fois. Ou alors c’est qu’il les choisit mal. Allez savoir.

   - to build a home
    J’aurais aimé ne jamais la rencontrer. Ne pas me souvenir de la texture de sa peau. Ne pas connaître le goût de ses lèvres. Ne jamais ressentir la déchirure de la perdre. Je l’ai aimée à l’aube de l’âge adulte, alors que j’apprenais la poésie de l’histoire des arts. C’est joliment dit, non ? Il paraît qu’il faut bien parler, quand on devient adulte. Ça lui a plu, ce genre de merde. J’aurais dû m’y attendre. Elle s’est amourachée du petit gars qui venait de la bourgade d’à côté alors qu’elle avait déjà vu le monde. Cette illusion, on l’a maintenue trois ans. Trois années avant qu’elle ne se rende compte qu’elle attendait plus de la vie que nous. Mais moi… je l’aurais épousée, si j’avais pu, dès lors que mon regard avait croisé le sien. On parle de coup de foudre ; plutôt comme un coup de massue. La gamelle qui s’en est suivie a été grandiose. Elle me donnait l’impression de pouvoir être n’importe qui. N’importe quoi. Si seulement… Elle a claqué la porte de notre histoire sans vraiment trop de raison. Parce que nous méritions mieux, qu’elle disait. Moi comme elle. Comment lui dire que je ne voulais qu’elle, moi ? Pas mieux. Pas pire. Pas différent. Elle et ses crises lorsqu’elle trouvait une bouteille de lait quasiment vide dans le frigo. Elle et ses longs cheveux soyeux. Elle et ses manies maladives. Elle et nos nuits passionnées. Elle et l’homme qu’elle faisait de moi… J’étais qu’un gosse. Je l’aimais. Je l’ai perdue. Ça m’a fichu en l’air. J’ai foiré le peu de chance d’avenir que j’avais avant de me rendre compte de la douce vérité : elle cherchait un futur mari en costume trois pièces, bon père de famille bien éduquée dans une société guindées. J’aurais pu l’être si elle me l’avait demandé. Dieu, j’aurais pu être n’importe quoi. Seulement moi… j’aime l’idée d’avoir les mains calleuses, un tshirt sale et un jean délavé. J’aime sentir la matière sous mes doigts. Et ça, je ne l’aurais jamais su sans elle. Mes parents pensent encore que j’ai repris l’affaire du vieux Marlowe en désespoir de cause ; ils ne voient pas que c’est ma seule bouffée d’air frais de ce chaos qu'est ma vie. Les meubles anciens se font rares à Crosshaven, cette connerie d’Ikea vient saper le business. Mais les riches des environs et amateurs de belles pièces sont encore là, et ils savent me trouver. D’elle, je n’ai plus eu de nouvelles. Le bruit court qu’elle se serait mariée à une sorte de Lord anglais et qu’elle lui aurait déjà pondu deux gosses. Tant mieux pour elle. L’amour et moi, ça fait deux, que voulez-vous. J’aurais pu avoir une vie rêvée, si je ne l’avais pas rencontrée. Si elle était restée… Un tas de regrets pour une vie sans grand intérêt. Bienvenue à Crosshaven.
   

   

   

pseudo, prénom - jovia. âge, pays - vingt-quatre ans, France. avis sur le forum - beaaau   . type de personnage - pré-lien de Naomi avatar - Sam Claflin. dédicace & autre -   .

   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (colin) i would jerk you off and sell you out   Sam 3 Juin - 22:05

le grand frère owi !! En plus avec Sam, t'es parfait
Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Colin Keough

avatar

since : 03/06/2017
words : 30
pseudo : .jovia

MessageSujet: Re: (colin) i would jerk you off and sell you out   Sam 3 Juin - 22:06

le ptiot avec KJ, on a une famille qui claque bordel
merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis Shepherd

avatar

since : 30/05/2017
words : 41
pseudo : b.

MessageSujet: Re: (colin) i would jerk you off and sell you out   Sam 3 Juin - 22:07

sam. I love you
bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azra Cohen

avatar

since : 29/05/2017
words : 34
pseudo : pouet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: 3/3
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: (colin) i would jerk you off and sell you out   Sam 3 Juin - 22:07

SAAAAAM
(tousse)
Pardon
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 595
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: (colin) i would jerk you off and sell you out   Sam 3 Juin - 22:12

LE BIG BRO
Merci mille fois de tenter le pré-lien et si tu as une question, je suis là

_________________
war of heart
Hold on, I still want you, Come back, I still need you, Let me take your hand, I'll make it right. I swear to love you all my life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Finn Redmond

avatar

since : 05/05/2017
words : 183
pseudo : spf

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY:
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: (colin) i would jerk you off and sell you out   Dim 4 Juin - 6:11

invasion de keough
bienvenue parmi nous, avec sam en plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noreen Coyle

avatar

since : 06/05/2017
words : 89
pseudo : spf, sarah

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (3/4) finn
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: (colin) i would jerk you off and sell you out   Dim 4 Juin - 11:07

sam + le choix de pré-lien
bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colin Keough

avatar

since : 03/06/2017
words : 30
pseudo : .jovia

MessageSujet: Re: (colin) i would jerk you off and sell you out   Dim 4 Juin - 23:52

merci à vous tous (bordel vous êtes beaux )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 595
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: (colin) i would jerk you off and sell you out   Lun 5 Juin - 10:34

Ta fiche est superbe, j'adore Colin

_________________
war of heart
Hold on, I still want you, Come back, I still need you, Let me take your hand, I'll make it right. I swear to love you all my life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Colin Keough

avatar

since : 03/06/2017
words : 30
pseudo : .jovia

MessageSujet: Re: (colin) i would jerk you off and sell you out   Lun 5 Juin - 10:39

merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderick Breckenridge

avatar

since : 28/05/2017
words : 33
pseudo : nocturnal animal.

MessageSujet: Re: (colin) i would jerk you off and sell you out   Lun 5 Juin - 19:10

Le beau-frère Avec un avatar comme ça, Ryke va peut-être changer de Keough
Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colin Keough

avatar

since : 03/06/2017
words : 30
pseudo : .jovia

MessageSujet: Re: (colin) i would jerk you off and sell you out   Lun 5 Juin - 22:46

viens, on fait chier la ptite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(colin) i would jerk you off and sell you out
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Colin, Matthew, Timothy et les autres ...
» Jonathan Firth : brother of Colin
» LA MALEDICTION D'OLD HAVEN de Fabrice Colin
» [JEU : FPSece] COLIN MCRAE RALLY 2.0 : Jeu de voiture [Payant]
» [Harrison, Colin] La nuit descend sur Manhattan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: II = SECOND STEP. :: when we were young :: safe and sound-
Sauter vers: