AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A few years later - faye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elliot Higgins

avatar

since : 05/05/2017
words : 214
pseudo : spf.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (2/4) ezra - faye -...
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: A few years later - faye   Sam 3 Juin - 19:00


   

     

   

a fey years later.

— Elliot & Faye
Oye. Le mal de tête que j'avais...j'en avais souvent, quand je faisais des soirées du genre, mais particulièrement ce matin. Je n'aurais pas du faire des mélanges et lancer les hostilités en proposant des jeux d'alcool. Bien sur que ta soeur c'était dépêcher de nous taner pour qu'on en fasse plein, ivre qu'elle avait finis elle aussi. J'avais dû la traîné jusqu'ici d'ailleurs et elle semblait encore comaté dans son lit, vue les quelques ronflements légers qu'elle laissait échapper. Je souris légèrement en la regardant dormir, m'étirant un peu. Je me redresse de la chauffeuse sur laquelle j'avais dormis car je ne dormais jamais dans le même lit que Kara, cela ne se faisait pas. On avait beau être amis depuis des années, cela n'empêchais pas que voilà, se serait étrange. J'étais trop respectueux. Je souffle doucement en cherchant mon sac à dos que j'avais pris soin de poser la veille, quel excellente idée car mon haut de la veille était couvert de bière. Les alcoolos à fond... Je prend mon haut propre, ouvrant doucement la porte pour me diriger vers la salle de bain de l'étage. Je prenais un peu mes aises car je savais qu'il n'y avait personne. Enfin...C'est ce que je croyais avant de pénétrer dans la salle de bain et tomber nez à nez avec toi, en sous-vêtement, à te pouponner devant le magestueux miroir de la pièce. Je reste un court instant surpris, avant de réagir et de faire vite demi-tour, claquant la porte avant un grand :
" Merde, j'suis désolée !!" Je me sens rougir de honte, mais aussi car cela m'avais vraiment surpris, de me retrouver face à une fille. Non mais qu'est-ce que tu fichais là ? Je finis par comprendre que c'était toi, Faye. Cela faisait des années que je t'avais pas vue, donc forcément, je m'étais pas attendus à ce que tu sois ici. Je n'attend pas vraiment de réponse, allant vite en bas pour aller dans l'une des autres salles d'eau. Bigre, je me sentais mal là. Je risquais de m'en prendre plein la poire si je te croisais. Mais merde, qu'est-ce que t'étais bien foutu aussi. Mais j'avais pas eu le temps de vraiment regarder, les yeux encore embués de fatigue et d'alcool, dommage pour moi. Je me met sous l'eau froide, frissonnant fortement mais c'était le plus radical pour ma gueule de bois. Je me dépêche de me brosser les dents, avant donc de sortir de la pièce et d'entrer dans la cuisine silencieuse. Enfin presque puisque je ne sais pas si c'était fait exprès, mais tu débarques quelques secondes après. Et bien je comprenais vraiment pourquoi t'étais égérie d'une marque, t'étais vraiment belle et difficile de ne pas cacher ma surprise à ce sujet. Je me ressaisis vite, avant de lancer, un peu honteux :
"J'suis vraiment désolée, Kara m'avais dis que vos parents étaient pas là et comme je t'ai pas recroisé depuis des années, je pensais pas...Enfin, bref. Désolée quoi." Bredouillais-je.
   MAY


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faye Wayne

avatar

since : 30/05/2017
words : 65
pseudo : UC

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: 1/3
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: A few years later - faye   Sam 3 Juin - 21:27


A few years later
Elliot Higgins&Faye Wayne
Crosshaven, ah Crosshaven ... la ville de toute mon enfance, celle ou j'ai presque grandi ! Au départ je n'aimais pas du tout cette ville, je la voyais plus comme une ville de bouseux ou jamais je ne pourrais trouver ma place ! La maison de vacances ... elle était loin d'être aussi spacieuse que celle que mes parents possédaient à Londres mais je ne sais quelle mouche a bien pu les piquer pour revenir dans ce trous perdu. Et pourtant, à ma grand surprise, je n'ai jamais était aussi heureuse de poser de nouveau le pied ainsi que mes valises sur le sol Irlandais, dans cette ville que je détestais tant. Bien loin de New York, bien loin de la grand ville que je porte dans mon cœur, loin de mon travail et de tous le reste, je me sens comme revivre. Hélas, je n'étais pas ici pour passer de bonne vacances ou pour revoir ma famille. Si je revenais à Crosshaven c'était en particulier pour préparer mon mariage ! Dans très peu de temps j'aillais devenir madame Faye White ... le nom d'un grand médecin de New York. Un homme riche, pour une femme riche ! A vais dire je l'épousait plus par obligation que par amour, David avait beau être un homme charmant et tendre, je n'ai jamais eu le moindre sentiment pour lui et pourtant ça fait déjà quelques temps que nous vivons ensemble. A vrais dire,
on ne fait que ce croiser entre lui et ses gardes à l’hôpital et moi avec mes horaires en décalés n'est pas du tous facile d'avoir une vie de couple, mais est ce seulement ce je veux ? Mon avion avait atterri dans la soirée et après avoir attrapé un taxi, je pu très rapidement rejoindre la villa familial déserte. Poussant la lourde porte vitrée en compagnie de mes deux grosses valises et mon sac à main un peu trop encombrant, j'avançais dans le hall avec difficulté avant de laisser tomber mes deux valise. - Kara ! Hého ! Y'a quelqu'un ici ? Mais ou avait elle bien pu passer cette tête à claque encore ? Soupirant d'un air accablé, je soulevais doucement mes lunettes de soleil sur le dessus de mon crâne avant de me diriger vers le salon tout en faisant claquer mes talons haut sur le sol. - Génial ! Soupirai-je avant de retrouver mes deux grosses valises à l'entrée pour les apporter moi même dans ma chambre. Depuis mon départ de la maison, ça n'avait pas changé, le salon était encore le salon, la cuisine encore la cuisine et ma chambre ... ça j'allais bientôt le découvrir ! Poussant la lourde porte ou était encore inscrit mon prénom en belle lettre dorée, ça n'avait pas changé ! Mon lit était toujours à la même place, ma mère avait fait entretenir la pièce pendant mon absence. Mon dressing était toujours intact malgré qu'il soit vide ... un peu trop vide à mon gout ! Mais rien n'avait bougé. Un véritable chambre de princesse ... princesse qui c'était soudainement changée en dame. M'approchant de mon lit, de prit soin de déposer ma veste sur le lit avant d'y poser l'une de mes lourdes valises et en sortir le contenue, il était plus que temps de remplir ce dressing triste à en mourir. David pourrait tout à fait caser ses affaires ailleurs et puis de toute façon je ne comptais pas partager ma chambre avec lui ! Les heures avaient défilées au point que je finisse par m'endormir comme une masse dans les doux draps en satin. La nuit ce déroula à merveille, j'avais oublié ce que ça faisait d'avoir le droit à une nuit complète sans interruption. Ce n'est qu'au alentour de neuf heures que j'ouvris enfin les yeux, m'étirant doucement tout en me redressant je ne mis pas longtemps avant de sortir de mon lit et enfiler le petit peignoir en satin pour rejoindre la salle de bain. Avant, cette pièce était celle que je partageais avec ma petite sœur Kara. Même si à l'époque déjà j'y passais bien plus de temps qu'elle. Pas besoin de verrouiller la porte, j'étais seule ou alors Kara traînait peut être dans le coin mais peu importe. Fermant simplement la porte, je profitait de cette douce chaleur environnante. M'approchant de la grand baignoire je mis l'eau en marche avant de ce débarrasser de mon peignoirs et m'approcher du grand miroir pour me refaire une beauté, me brosser les cheveux et ... être interrompue par un invité indésirable. Poussant un cri en tombant nez à nez avec le garçon, j'attrapa le première chose qui me tomba dans la main pour la balancer dans sa direction, heureusement pour lui il ferma assez rapidement la porte pour éviter de ce prendre la brosse à cheveux en plein visage. - Non mais ça va pas !? Espèce de pervers ! Prenant quelques secondes pour me calmer, je me laissa tomber sur le bord de la baignoire pour m'asseoir et reprendre mes esprits pendant quelques secondes. Merde ! C'est qui ce mec ? Si lui ce souvenait de moi ! Moi je n'avais aucun souvenir de lui et je n'étais pas non plus censé le connaitre ! En tous cas ce mec avait visiblement oublié les bonnes manières. Arrêtant l'eau de la baignoire, je n'avais plus vraiment la tête à me prélasser dans l'eau chaude de mon bain ! Pour l'heure, je voulais surtout savoir qui était ce malade pour oser rentrer dans ma salle de bain. Me passant un petit coup d'eau sur le visage, un trait rapide de maquillage, j'attrapa de nouveau mon peignoir en satin pour me précipiter dans le couloir à la recherche de cet energue humaine. Traversant le couloirs à plusieurs reprise, je finis par me diriger vers la cuisine, peut être qu'il avait prit peur et qu'il était parti ? Entrant dans la cuisine, je sentis tous de suite son regard ce poser sur moi, il était là à me fixer et tous ce que j'éprouvait ... c'était du plaisir. J'aime attirer le regard, en particulier celui des hommes qui me voient comme la femme la plus belle au monde, mais aussi celui des femmes ... pour leur jalousie. Enfin bref, daignant enfin lever les yeux vers lui, je me pointait devant lui sans aucune hésitation. Et voilà qu'il me présente des excuses ! - Kara devrait penser à revoir ses sources ! Quand je vais la voir elle va passer un sale quart d'heure ! C'est pas un squat ici ! Je suis chez moi ! Dis je avec un ton qui ce voulait hautin, presque capricieux. - J'ai eu la chance de partir de ce pays de bouseux contrairement à certains ...Repris je avec un haussement d'épaule avant de me détourner de lui pour aller me chercher une tasse pour me servir un café. - D'ailleurs qu'est ce que tu fiche ici toi ? On ce connais ?


date du RP
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Higgins

avatar

since : 05/05/2017
words : 214
pseudo : spf.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (2/4) ezra - faye -...
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: A few years later - faye   Sam 3 Juin - 22:02


   

     

   

a fey years later.

— Elliot & Faye
Je me serrais effectivement bien passé d'un tel réveil. C'est vrai que sur ce coup, celle qu'on avait le plus à gronder, c'était Kara. Elle ne m'avais vraiment pas dis, même pas cité ton prénom, comme quoi tu venais. Pis forcément, elle aurait pas pu la veille, vue dans quel état elle avait finis elle aussi...Elle se souciait plus de faire la fête qu'autre chose, dernièrement. Je n'étais personne pour lui dire que c'était mal ou bien, j'avais mon lot de noirceur et pas des moindres, c'est certain. Aie aie aie, je n'étais pas très content d'avoir été dans une situation pareille, je te donnais quoi comme image maintenant ? Pas en tout cas une bonne. C'est certain.
Tu semblais d'ailleurs vouloir quelques explications, a débouler de la sorte dans la cuisine. Je déglutis légèrement, écoutant tes mots qui étaient un peu...hautain, faut l'avouer. Tu étais pas du genre à avoir la langue dans ta poche, je m'en souvenais de ça. Certes, je te trouvais magnifique mais t'avais un fichu caractère, c'est ce qui était déplaisant mais un trait de caractère semblable à la famille Wayne. Qu'importe, cela faisait partis de votre charme, donc ce n'était pas trop un soucis que de t'entendre geindre sur ta soeur et bien sur, sur mon comportement de si bon matin. Tu avais quand même de la chance que je ne sois pas un mec qui supporte rien, car je t'aurais sans aucun doute envoyé paître, surtout que j'avais encore bien mal au crâne à cause des effluve d'alcool.
"Et bien chacun son point de vue après tout ? On peu pas être une star et rester dans ce genre d'endroit, c'est sur." Lançais-je sur le même ton que toi, le prenant un peu mal, que tu dises que nous étions des bouseux. Tu jugeais sans connaître, mais après tout, tu es une citadine pure souche alors bon, on pouvais pas t'en vouloir totalement. Je reste debout, glissant ma main sous mon tee-shirt pour gratter nerveusement ma peau, avant d'ajouter, un peu surpris que tu ne te souviennent pas un peu de moi :
"Elliot Higgins, on était dans la même classe au lycée. Faut croire que tu te rappelles pas des bouseux de la ville, ma fois, c'est pas bien grave. Et je revenais d'une fête avec ta soeur, ça m'arrive de loger ici, des fois. Comme Kara loge des fois chez moi." Dis-je en m'approchant un peu de toi, te faisant face sans grande gêne. Bon, je dois avouer que tu me faisais de l'effet, t'avais un air de petite peste mais qui arrivait franchement à me séduire, tu avais un sale caractère mais j'aimais ça. Pis ton physique, on en parlera pas. De toute façon, tu savais que tu étais belle, cela se sentais que tu avais confiance en toi, sinon, qu'est-ce que tu ferrais en peignoir aussi léger, dans ton plus simple appareil en dessous, a me défier sur mon intervention dans la salle d'eau.
" Et toi alors ? Que nous vaut ton retour en ville ? Une immersion auprès des campagnards après des mois sur les podiums ?" Te taquinais-je légèrement, sans te manquer de respect. J'étais loin d'être un sale type, bien au contraire.
   MAY


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faye Wayne

avatar

since : 30/05/2017
words : 65
pseudo : UC

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: 1/3
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: A few years later - faye   Sam 3 Juin - 22:33


TITRE RP
Elliot Higgins&Faye Wayne
Ce mec ne manquait tout de même par d'air, comment osait il rester ici après ce qu'il avait fait dans la salle de bain ? J'en fais toute une histoire ? Non ! Bon sang qui me dit qu'il ne l'avait pas fait exprès ? Je ne suis pas n'importe qui ! Et en plus il n'était pas censé être là et je comptais bien lui faire comprendre en le rejoignant dans la cuisine. Je ne portait pas grand chose, mon peignoir cachait mon corps mais c'était très peu face à un inconnus. Arrivant enfin dans la même pièce que le jeune homme, je pouvait enfin lui faire face et tenter de déceler du remord dans son regard mais il ne semblait pas du tout mal à l'aise enfin pas comme je l'espérais en tous cas. A New York, j'avais pour habitude que les gens me supplie de leur pardonner leurs erreurs, je ne suis pas n'importe qui encore une fois ! Alors quand je suis dans une pièce, je dégage un certain charisme et beaucoup d'admiration mais aussi beaucoup de crainte. Je n'hésitait pas à dire très franchement ce que je pensais, pour moi ... cet mec n'était rien d'autre qu'un moins que rien, il ne valait rien à mes yeux parce qu'il n'était pas du tout de la même classe social que moi ! D'autant plus si c'était un ami proche de ma petite sœur, elle avait vraiment de fréquentation bizarre bien que son physique ne soit pas déplaisant ! Ah il me trouve capricieuse ? C'est un trait de caractère marquant chez les Wayne, mon père est un homme capricieux, ma mère l'est devenue le jour ou elle à épousé mon père alors leurs deux filles ne pouvaient qu'hériter de ce caractère pourri. Les bras croisé, je lui faisais face sans flancher, il ne me faisait pas peur et mon cœur de pierre n'avait aucunes faiblesses. - Star ou pas il faut être masochiste pour rester ici ! Répondit je sans crainte avant de me diriger vers le placard pour sortir une tasse, et seulement une ... je ne comptais pas partager mon petit déjeuné avec lui. Sans lui prêter attention, je m'occupais de mes petites affaires, l'avais je blessé en le traitant le bouseux ? Peu importe n'est ce pas ce qu'il est au final ? A comparé à moi c'est sur qu'il est tous en bas de l'échelle ! Posant sa tasse sur l’îlot centrale de la cuisine, j'attrapa la cafetière pour me servir un bon café, le remède idéal en cas de coup dur tout en relevant les yeux vers lui. Prenant un air pensif, je fis mine de chercher au plus profond de ma mémoire avant de lui répondre l'air nonchalant. - Muh ouais peut être si tu le dis ! Ça me dis rien ! Tu devais pas faire parti de mes fréquentations ! Non puisqu'il connais ma petite sœur et elle et moi nous n'avons jamais eu les mêmes goûts et encore moins les mêmes préférences. J'ai toujours su choisir mes "amis" en fonction de mes besoins contrairement à ma petite sœur, bien trop naïve ... - Oh je t'en prit passe moi les détails ! Je me contre fou de ce que tu fais avec ma sœur ! D'ailleurs elle est ou ? En train de cuvé après une soirée trop arrosé ! C'est vraiment lamentable ! Elle faisait vraiment honte à la famille ! Haussant doucement les épaules, je versais le liquide chaud dans ma tasse avant d'attraper du sucre pour en mettre dans ma tasse ainsi qu'une cuillère pour mélanger le tous. Entre temps, je n'avais pas vu qu'il c'était approché de moi. Me tournant doucement vers lui, je fus assez surprise de le voir aussi proche de moi. Qu'est ce qu'il était grand là devant moi, son visage caché par des boucles blonde presque brune, une expression encore endormie, le plus perçant c'était surement son regard ... sombre, il avait quelques choses de troublant et ce n'était pas habituel pour moi de me laisser déstabiliser par ce genre de chose. A vrais dire, je ne su quoi lui répondre sur le coup ... ma vie privée ne le regardait pas mais pourtant j'aimerais tellement être ici pour "une immersion en campagne" comme il le disait si bien, ce serait tellement plus simple. Affichant un sourire forcé, presque insolent je pris une gorgée de ma tasse avant de reprendre. - Je ne suis pas bonne qu'à tortiller du cul sur un podium si c'est ta question mais je suis flattée et étonnée que tu es entendu parlé de moi, je suis ici pour préparer ... une fête ! Un fête oui ... mon mariage plus précisément mais ça ce n'était pas un détail qu'il devait savoir. - Et toi ? Eliott ? Qu'est ce que tu deviens ? Quoi de nouveau depuis le ... lycée ? Je ne voulais pas apprendre à le connaitre mais ... il fallait bien faire la conversation.
date du RP
⇜ code by bat'phanie ⇝
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Higgins

avatar

since : 05/05/2017
words : 214
pseudo : spf.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (2/4) ezra - faye -...
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: A few years later - faye   Sam 3 Juin - 23:00


   

     

   

a fey years later.

— Elliot & Faye
C'était assez étrange mais effectivement, je sentais que tu ne comptais pas me porter dans ton coeur, fallait dire que la situation par laquelle nous nous étions retrouvés après quelques années de non contact, ça aidait pas. Pis faut croire que tu me connaissais pas non plus, fin reconnaissais pas. Heureusement qu'on avait eu que quelques cours ensemble, et qu'on avait fait un projet ensemble et que j'avais d'ailleurs connus ta soeur comme ça... Mais bon, je ne t'en voulais pas, pas certain que je t'aurais reconnus aussi, dans la rue. Qu'importe, je n'en tenais pas vraiment rigueur. Je sentais que tu aimais dominer la situation, cela se ressentais, rien que dans ton attitude, dans ta façon de me regarder et d'espérer que je m'applatisse comme sans doute tous les larbins que tu cotoyais. Mais moi, ça marcherais pas. Ta soeur avait essayé de me "domestiquer" un peu, mais j'étais pas de ce genre là moi. Je te regarde donc te servir, ne m'étonnant pas de voir que tu ne m'en proposais pas. De l'égoïsme à l'état pur. Ma fois, j'espérais pas te revoir prochainement donc au pire, c'était pas un drame. Pis faut dire que je t'avais vue toute nue aussi donc forcément que t'étais pas aussi joviale que tu aurais pu l'être si cela n'avait pas été ainsi. Enfin bon...J'étais quasi sur que tu ne l'aurais pas fais, dans tous les cas.
" Oui et non, faut savoir apprécier ce qui s'y trouve, même si j'avoue que je n'y suis pas toute l'année." Dis-je simplement, ne rentrant pas dans les détails car de toute façon, tu t'en moquais de ce que je disais, j'en étais certain. Je finis par m'approcher donc de la cafetière, sortant deux tasses, car je comptais bien en monter une à ta soeur. J'avais des p'tites habitudes ici, je savais que tu le voyais pas d'un bon oeil. Tant pis. Tu me détesterais et ce serait pas la première fois qu'une personne me détesterais. Dommage, car tu étais une belle demoiselle et t'avoir dans mon répertoire d'ami ou de potentiel copine, j'aurais pas dis non. Mais tu étais ce genre de fille inaccessible. Je me met à pouffer légèrement quand tu me dis que je n'étais pas dans tes fréquentations au lycée, manquant de m'étouffer avec le liquide sombre que j'avais porté à mes lèvres :
"Ca, tu l'a dis." Ouais, carrément l'opposé. T'étais le jour, moi la nuit. On se serais jamais entendus c'est certain.
" Ouais, elle doit encore dormir. Dis pas ça, c'est pas parce qu'elle profite de la vie, qu'elle est la honte de la famille. Elle est super douée et même si des fois elle s'éparpille un peu, elle aura un bel avenir, elle aussi." Oui, je défendais Kara, car je l'aimais beaucoup, elle comptait énormément pour moi et j'acceptais pas que tu la discrédite de la sorte, tu n'avais pas à la juger comme ça. Je souffle légèrement le liquide trop chaud, avant de plonger mon regard si impénétrable et troublant dans le tien, voyant que je t'avais un peu perturbé de mon approche et de mon regard insistant. Cela me fis légèrement sourire en coin, faisant ressortir une des mes petites faussettes.
" Une fête tu dis ? Et bien j'espère qu'elle sera mémorable pour que tu reviennes carrément ici la faire" Je n'arrivais pas trop à te croire sur ce coup, mais bon, je n'insistais pas, cela me regardais pas après tout.
"Moi ? Je finis mes études en anthropologie dans quelques mois, pis bah rien de particulier, du moins rien qui pourrais totalement être intéressant. Et toi alors ? Tu as eu une chance incroyable de finir dans ce milieu. C'est pas aussi pénible que ce qu'on entend dire ? " Je finis par aller m'asseoir sur un tabouret de l'îlot, glissant une main dans ma chevelure, tout en prenant une légère inspiration.
   MAY


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faye Wayne

avatar

since : 30/05/2017
words : 65
pseudo : UC

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: 1/3
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: A few years later - faye   Dim 4 Juin - 11:08


TITRE RP
Elliot Higgins&Faye Wayne
A dire vrais, maintenant, le visage du garçon commençait peu à peu à me revenir. Il ne faisait vraiment pas parti des gens que j'avais pour habitude de côtoyer, il n'était pas un sportif, il n'était pas non plus l'un des beaux goss qui me courraient après, il n'était pas non plus le genre à tous faire pour que je le regarde. Et était le genre de tête blonde que je voyais tous les jours sans même faire attention à lui pourtant il avait du charme. Suis je passé à côté de quelqu'un de bien ? Pff non ! Il n'a rien à m'apporter pourquoi devrais je être sympas avec lui ? Pour moi il était juste le mec qui m'a surprit dans ma salle de bain alors que j'étais dans mon plus simple appareil. Et pour moi c'était inadmissible ! Heureusement que David n'était pas là pour voir ça sinon il aurait probablement pété un câble en le voyant, jaloux et possessif comme il l'était. Dans cette ville, la seule chose dont je me rappelais c'était de cette boutique de fleurs ou j'avais l'habitude d'aller travailler les étés quand je ne participait pas à des concours de miss beauté. Les fleurs c'est une deuxième passion chez moi ! On dirais pas comme ça en me voyant que je porte un si grand intérêt à la nature. Haussant encore une fois les épaules avec nonchalance je ne pris même pas la peine de répondre puisque de toute façon je ne comptais pas parler de mes bons souvenirs avec lui ! Me contentant de simplement boire une gorgée de ma boisson chaude sans lui porter la moindre attention, je restais pensive. Comment ma sœur pouvait elle avoir un amis comme lui ! Je n'avais pas le moindre souvenir de lui ou très peu ! Une chose est sur qu'il ne faisait pas parti de mon carnet d'adresse et apparemment lui ça le faisait rire. - Un bel avenir ! Laisse moi rire ! Dis je en retenant un rire sarcastique. - A son âge je foulais déjà les podiums et j'avais une dizaines de contrat à ma porté ! Qu'est ce qu'elle fait elle ? J'ai bien envie que tu éclaire ma lanterne en me disant dans quoi elle est douée ? A part de bourrer la gueule et flirter avec ... le premier mec qui passe ! Vous le trouvez dur ? C'est ma petite sœur et si je suis aussi dur et garce avec elle c'est pour son bien ! En faite j'ai toujours étais quelque peu jalouse que ma mère lui laisse faire sa vie alors que pour moi, l'avenir état déjà tout tracé ! J'étais faite pour devenir miss monde à la seconde même ou je suis sortie du ventre de ma mère ! Ça me rendais malade de voir qu'elle avait la chance de profiter de sa vie alors que moi je n'avais pas eu cette chance. Voilà qu'il recommençait ! Plonger son regard dans le mien en espérant me troubler ! Ça ne marchait pas en tous cas c'est ce que j'essayais de montrer ! Je ne voulais pas qu'il remarque à quel point je me sentais déstabilisée en face de lui ! Me concentrant plutot sur sa question je ne voulais pas vraiment lui expliquer les raisons de ma présence en ville, ça ne le regardait pas ! C'était pourtant une bonne nouvelle ! Puisque c'était pour mon mariage bien que pour moi c'était plus le signe de la fin ma liberté. - Évidement ! Les fêtes que je prépare sont toujours mémorable ! Dis je en faisant tourner nerveusement ma bague de fiançailles autour de mon doigt. C'est sur que ce mariage serait parfait ! Le genre grand et riche mariage avec des robes sublimes, une musique parfaite et digne, des invités pété de thunes ! Bref le mariage de riche comme on en voit dans les films. M'accoudant à l'îlot pour lui faire face, je restais silencieuse, pensive, songeant à l'avenir qui m'était réservé ! Je faisais peut être une erreur en me mariant si jeune ! Relevant mon regard vers lui, il prit une gorgée de ma boisson avant d'attraper un cookie qui ce trouvait dans le pot juste à côté. Ouais c'est bien ce que je pensais, il menait une vie incroyablement ennuyeuse à côté de moi ! - Une chance ? J'ai travaillé pour arrive jusque là ! C'est pas aussi facile que ça en à l'air non ! Mais quand on aime on est prêt à tous pour ce surpasser ! Détournant les yeux pour les plonger dans le fond de ma tasse je repris. - C'est pas facile tous les jours ! Il faut faire attention à son image, son physique, ne pas dépasser un certain poids, jouer les potiches ! Mais je n'ai jamais eu à le plaindre ! J'ai une vie de rêve ! Celle que j'ai toujours voulu avoir ! - Mais je ne changerais pour rien au monde !

date du RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Higgins

avatar

since : 05/05/2017
words : 214
pseudo : spf.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (2/4) ezra - faye -...
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: A few years later - faye   Lun 5 Juin - 17:57


   

     

   

a fey years later.

— Elliot & Faye
Plus cela venait, plus la conversation prenait de l'empleur et je n'aimais pas la façon dont tu parlais de Kara, tu ne la connaissais décidément pas, c'était pathétique. Tu te permettais de la juger pour le peu de chose que tu savais d'elle, car oui, miss monde que tu étais n'était pas là pour la voir évoluer, grandir, devenir une belle personne malgré quelques faux pas comme effectivement, trop sortir, trop picoler avec moi et mes amis mais bon, on avait qu'une vie et à t'écouter, toi, tu ne l'avais pas vécu, cette belle époque.
" Preuve que tu la connais vraiment pas, en fait. Car tu serais capable de répondre toi-même à cette question, en quoi elle excèle. C'est vraiment stupide ta réaction sur ce coup, tu crois vraiment que Kara est une petite flirteuse de première qui fait rien de sa vie ? Et bien fait comme tu le sens, mais t'es bien sotte de penser ainsi, je te pensais plus intelligente tien.." Lançais-je d'un ton assez amer. Oui, je comptais pas ne pas défendre mon amie, t'avais beau être sa soeur, t'avais pas à dire cela d'elle, point. Je m'en foutais dans le fond que tu m'aimes ou non, mais t'avais beau être une barbie embulante, cela ne te permettais pas de juger les gens comme ça et de te croire supérieur, et j'avais l'impression que c'est ce qu'il te fallait de temps à autre, quelqu'un qui te remette à sa place.
" Tu vois quand tu me dis tout ça, je t'envie pas, je te plaint carrément. T'a carrément loupé toutes les belles choses, peut-être simpliste et ennuyante vue comme tu qualifie les choses, mais c'est tellement mieux que d'être dans un univers aussi impitoyable que la mode. T'a des amis dans ce genre de milieu ? Des amis sincères sur qui compter ? Je pense pas" Dis-je en m'approchant un peu de toi, n'aimant réellement pas ta façon d'abaisser les autres, c'est vraiment pour cela que j'avais jamais pris la peine de te parler autrefois, c'était fort dommage, car tu étais vraiment une très belle fille mais que ton coeur était noir, très froid et franchement égocentrique au plus haut point. Mon regard finis par se poser sur ton doigt, voyant effectivement la bague. J'étais prof de théâtre, j'arrivais parfaitement à analyser les choses et c'est ainsi que je repère la chose, j'en conclus alors quelques petites choses, surtout vis à vis de la fête, mais je préfère ne pas en parler, je m'en foutais en fait.
"Bon, mademoiselle Wayne, content de t'avoir recroiser et content d'avoir pu parler avec toi. Vous avez charmez mes oreilles et ma vue de votre présence." Dis-je en faisant une légère révérence digne des plus grands, avant donc de prendre les 2 tasses de café pour monter à l'étage. Je savais parfaitement que mon comportement faussement égocentrique, allait te faire fulminer et que tu reviendrais de ton plein grès vers moi pour continuer cet échange houleux. J'avais piquer là ou cela faisait un peu mal, donc forcément, t'allais revenir. Je devais avouer que je n'étais pas très prêt à continuer, j'avais mal au crâne et ta voix aigue m'avais donner encore plus mal à la tête.

La journée passa relativement vite, j'eu droit à une magnifique dispute entre toi et Kara, concernant effectivement notre altercation dans la salle d'eau et d'autre sujet, divers et varié. J'en avais profité pour aller à la piscine, Kara avait envie de passer la journée à dorer au soleil et avait convié quelques amis, malgré tes remontrances, que t'avais pas envie que plein de saltimbanques viennent empiété dans son domaine. Elle ne t'a bien évidemment pas écouté car en fin d'après-midi trempait plusieurs de nos amis dans la splendide piscine de votre domaine. Je sors de l'eau, glissant une main dans mes cheveux chatain pour les mettre en arrière, allant donc sur la chaise longue la plus proche pour m'essuyer un peu. Il faisait vraiment bon et après un bon repas bien gras, ont étaient tous sur pied. Je regarde les alentours, espérant te recroiser, je savais que t'allais pas tarder à nous honorer de ta splendide présence, et j'attendais que cela.
   MAY


     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faye Wayne

avatar

since : 30/05/2017
words : 65
pseudo : UC

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: 1/3
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: A few years later - faye   Mar 6 Juin - 15:22


TITRE RP
Elliot Higgins&Faye Wayne
Il ne savait rien lui même, contrairement à lui, j'ai grandis avec elle, j'ai vu comment elle à évolué et même si entre elle et moi ce n'est pas simple, puisqu'il subsiste toujours quelques rivalités. Ma sœur n'est pas le genre de personne à prendre sa vie en main quand il le faut. Je la mettais plus dans cette catégorie de personne à croquer la vie à pleine dent mais avoir des regrets après en ce rendant compte à quel point la vie leur à filé entre les doigts. J'étais quelques peu jalouse oui ! D'accord j'avais la réussite ! D'accord j'avais également le succès mais contrairement à ma sœur je n'ai jamais eu le droit de rester chez moi à me la couler douce ou partager des bières avec des amis ! D'ailleurs, mes amis n'étaient pas du genre à ce poser dans le bar du coin pour siroter une bière ! Mes amis avaient beaucoup plus de classe que ça ! - Pour qui est ce que tu te prend pour me parler de cette façon ? Sous mon propre toit ! Tu n'es rien ici ! Tu n'es rien d'autre qu'un petit minable sorti des bas fonds de la ville qui tente de séduire une gosse de riche pour profiter de ses biens ! N'oublie pas à qui tu t'adresse ! Et je pourrais te pourrir la vie sans même lever le petit doigts et sans ressentir ne serait ce qu'une pointe de remord ! Non mais il ce prenait pour qui ? Il n'était clairement pas le bienvenu ici et pourtant il était tous là parce que j'avais quand même la gentillesse de l’accepter sous mon toit mais à la seconde même ou il allait dépasser les bornes, je n'aurais aucun remord à le jeter dehors ! Il pouvait jouer les vexer autant qu'il le voulait, personne ne pourrait me faire entendre raison et il n'était pas le premier à tenter de me résonner. J’hallucine ! Voilà qu'il me donne une leçon de vie maintenant ! C'était tellement hilarant que j'avais envie d'éclater de rire ! Ce que je finit par faire une fois qu'il eu terminé son petit monologue. - J'y crois pas ! Non mais écoutait le ! Monsieur je crois tous savoir de la vie ! Tu ne sais pas de quoi tu parle ! Tu ne connais pas ce milieu et vu ta dégaine je doute que tu puisse y goûter un jour ! C'est clair que nous n'avons pas du tout la même vie toi et moi mais je ne regrette rien ! Ma vie est trop parfaite pour que tu puisse comprendre ! Et sache qu'il ne faut compter sur personne dans ce monde ... même tes amis les plus sincères finissent par te poignarder dans le dos si jamais la vie leur ouvre une porte plus importante ! Plus il s'approchait de mois plus je reculais, en faite je me lassais même de cette conversation qui ne semblait pas avoir d'issue ! On étaient clairement pas fait pour s'entendre lui et moi alors pourquoi tourner autour du pot et tenter de ce parler puisque nous ne somme pas du tout dans le même monde ? Je n'ai pas sa vie et je n'en suis pas du tout jalouse ! Bien au contraire ! Ma vie convient telle qu'elle est ! Sans changement, sans quoi que ce soit ! Attrapant de nouveau ma tasse de café, je bu quelques gorgées avant qu'il ne reprenne la parole en me saluant. Une sortie théâtrale, que je trouvait stupide mais devais je vraiment en attendre d'avantage de la part de ce garçon ? Certainement. - Un plaisir qui n'est pas du tout partagé ! Monsieur Higgins ! J'espère ne plus recroiser votre chemin d’aussitôt Dis je en croquant dans mon cookies tout en attrapant un magasine de mode pour en feuilleter quelques pages sans daigner lever les yeux vers lui. Et pourtant, on ne pouvait pas dire qu'il était repoussant, mon regard s'attarda même quelques secondes sur ses fesses, loin d'être discrète. Mon fort intérieure me mit une grande claque pour me faire retrouver mes esprits. Bon sang ... quel idiot !

La suite de la journée ce déroula plutot calmement. Bien évidement ma petite sœur n'à pas échappé à ma mauvaise humeur, d'ailleurs nos retrouvailles furent plus que froid. Rien de telle qu'une bonne disputes entres sœurs pour ce rappeler le bon vieux temps. Elle m'insupporte, d'autant plus quand elle ce crois supérieur à moi ! Je suis son aînée et d'un côté j'ai toujours dis qu'elle me devait le respect, mais cette sale bourrique n'en fait qu'à sa tête et profite de l'absence de nos parents pour transformer la maison en refuse social ou elle accueil ses "pseudo amis". Dans le fond je sais qu'elle fait ça pour me rendre dingue ! Elle ne fait pour que je pète un câble et pourtant elle sait à quel point je suis dingue quand je pète un câble ! En à peine une heure, la piscine du domaine familial était envahie d'inconnus tous aussi louche les uns que les autres, l'un des mec m'avait même touché les fesses en pensant que je serais surement docile à accepter son invitation, une gifle monumentale en guise de réponse, le garçon allait surement s'en souvenir. De mon côté, j'ai trouvé refuge dans ma chambre. C'était tout simplement insupportable de tous les voir ce bronzer autour de MA piscine, sur MA chaise longue à souiller les serviettes de la maison comme si ce n'était que de vulgaire bout de tissus. Comme quoi, cette ville n'avait toujours pas changée ! Enfilant une tenue beaucoup plus légère, une jolie robe digne d'un grand créateur, la dernière que j'avais porté pour un shooting photo. Je laissais mes longs cheveux tomber sur mes épaules, mes lunettes de soleil sur le nez ainsi qu'un bouquin, je me décida enfin à quitter ma chambre, non plus pour aller piquer une tête dans la piscine avec ... ces gens ! Mais plutot pour profiter du jardin. Dans son dernier mail, ma mère m'avais dit qu'elle avait entretenue le jardin et qu'elle y avait plantée de nouvelles fleurs ! J'avais hâte de voir ça ! Le domaine des Waynes avaient toujours était splendide, sa maison d'époque, sa piscine immense, son spa ... mais le domaine possédait aussi un immense jardin, des allées entretenues par des dizaines de jardinier. Une fontaine, mais mon endroit préféré restait la serre de fleurs ! Un véritable petit coin de paradis ou je me sentais seule au monde. Sortant par la baie vitrée, mon regard ne croisa celui de personne, pas même un sourire, pas même un regard ... juste quelques sifflement de la par de quelques garçons qui ce trouvait dans l'eau mais ils n'eurent même pas le droit à mon attention. Rejoignant les allées, je sentais enfin l'herbe fraîche entre es doigts de pied, cette petite brise si légère faire voler mes cheveux. Respirant à plein poumon j'étais loin de ma ville, mais tellement bien ! Quittant le champ de vision des pervers qui ce trouvaient dans la piscine pour rejoindre mon jardin secret, je pris le temps de faire le tour, reniflant le doux parfums des fleurs de saisons. J'avais ce grand sourire sur les lèvres, un vrais petite gamine qui retrouve son endroit préféré. M'installant sur la petite balançoire, je pris le temps de profiter du paysage avant de rejoindre le banc en pierre pour dévorer mon bouquin loin de tous ... loin de lui et son regard !
date du RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Higgins

avatar

since : 05/05/2017
words : 214
pseudo : spf.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (2/4) ezra - faye -...
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: A few years later - faye   Mar 6 Juin - 16:07


   

     

   

a fey years later.

— Elliot & Faye
Kara ne m'avais pas mentis sur ton caractère des plus hostiles, elle se fit un plaisir de t'en mettre plein la poire avant que nos amis n'arrivent à la demeure de votre famille. Je n'avais rien dis, même si de base, j'étais du genre à être assez pragmatique et a pas juger les gens, quitte à défendre des parfaits inconnus mais là, je n'avais rien à dire car vue ton manque cruel de sympathie, même si je pouvais le comprendre en vue de mon intrusion dans la salle de bain, ok. Mais que tu me juges, que tu juges ta soeur de la sorte, c'était vraiment pas correct. Jamais j'aurais fait cela, qu'importe mon opinion sur ton job ou quoi. Je me demandais comment t'avais pu avoir une bague au doigt, avec un caractère pareil. Ma fois. Ta soeur me confirma effectivement que t'étais là pour te marier, cela me faisais une belle jambe. Mais d'un côté, j'étais assez déçu que tu n'ai pas pris le temps de me connaître, de vraiment être plus aimable. J'étais sur que tu cachais une tout autre personnalité, dans tes bons jours mais pas certain que cela soit aujourd'hui.
Mes potes t'avaient d'ailleurs bien cherchés, je ne fus pas étonné de certains, car ouais, ils savaient parfaitement faire les relous et en voyant ton caractère, ils s'amusaient bien à te faire suer, dans un sens, c'était un beau revers de médaille avec tes paroles de petite peste de ce matin, mais bon. Je n'aimais pas trop ce genre de comportement lourdingue qu'ils prenaient, je n'étais pas de ce genre de mon côté. Je pensais que tu viendrais un peu à la piscine mais non. Je te suis du regard, voyant que tu allais vers le jardin. Je soupire légèrement, décidant donc d'aller te voir, pour tentr d'enterrer la hache de guerre. Je remarque un paquet de jolie fleur, je connaissais pas mal d'espèce, ma mère adorait les fleurs aussi, elle en avait un jardin bien complet. Je t'observe alors, te trouvant encore plus splendide là, presque innocente dans ce magnifique jardin. Je racle ma gorge pour te faire comprendre ma venue, avant de lancer assez calmement :
"Et bien, c'est un vrai havre de paix ici. Je pensais pas que tu étais du genre à apprécier cela." Dis-je en restant quand même à bonne distance, mettant la serviette sur mon épaule avant d'ajouter avant que tu ne commences à te braquer :
"Je plaisante ça va. Ne le prend pas mal. Ecoute, désolé pour ce matin." Lançais-je en espérant quand même que t'allais te calmer, mes doigts glissant sur les pétales d'une magnifique pivoine.
"Des pivoines de chine, vous devez vraiment appréciez les fleurs car elles sont dur à entretenir celle-ci.."
   MAY

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faye Wayne

avatar

since : 30/05/2017
words : 65
pseudo : UC

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: 1/3
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: A few years later - faye   Mar 6 Juin - 16:33




TITRE RP
Elliot Higgins&Faye Wayne
Je ne pouvais pas en vouloir à ma sœur de me détester, après tous maman m'avais toujours préféré à elle, papa n'était pas souvent à la maison mais quand il était là, il n'y en avait que pour moi ! Pourquoi ? Parce que j'étais vu comme l'enfant prodige de la famille. Au fond de moi je savais que c'était injuste ! Ma soeur avait tout autant le droit que moi d'avoir de l'attention d'autant plus que je savais qu'elle était loin d'être stupide ! Elle q des qualités c'est sur ! Mais moi je n'ai jamais pris le temps de la connaitre. Ça ne ce voyait pas comme ça mais, je tenais à elle malgré tous ! Pas au point de dire que je pourrais mourir pour elle mais si jamais quelqu'un osait s'en prendre à elle, je pourrais la venger sans le moindre scrupule. On restait tout de même sœur de sang alors pour moi elle restait quand même importante. Maman avait même insisté pour qu'elle soit ma demoiselle d'honneur pour mon mariage ! Je m'y suis opposé parce que je ne voyais pas du tout la robe épouser son corps à la perfection et encore moins ma sœur auprès de moi devant l'hotel, pour le sois disant plus beau jour de ma vie. D'ailleurs depuis mon départ de New York, David n'avait pas arrêté de m'appeler, de m'envoyer des messages auxquels je ne répondais que très peu. Comme si je le fuyais, comme si je n'avais pas hâte de le voir débarquer, d'ailleurs je ne savais même pas quand est ce qu'il allait arriver en ville ! Un jour, deux jours avant le mariage ? Il ne s'occupait de rien puisqu'il avait engagé du monde pour le faire à sa place ! Moi, de mon côté mes parents ce faisaient une joie de le voir entrer dans la famille, uniquement pour son statut et son rang ! C'était uniquement pour ça puisqu'ils ne ce rendaient même pas compte que je n'étais pas heureuse avec lui. Assise sur ce banc, parmi mes fleurs, mon bouquin sous le nez, je profitais de ce calme, cette béatitude pour me ressourcer. Il n'y avait vraiment qu'ici, parmi les fleurs que je me sentais bien du moins ça c'était avant que l'autre guignole ne ce pointe avec sa gueule d'ange. Levant les yeux vers lui en sursautant légèrement en le voyant de nouveau ce tenir devant moi, un petit soupir s'échappa d'entre mes lèvres avant que je ne reporte mon regard sur mon bouquin sans même lui adresser un mot. Bon sang mais c'est pas possible ! Qu'est ce qu'il fiche ici lui ! Je ne crois pas l'avoir invité à me suivre ! - Mais il est évident que tu ne sais rien de moi ! Répondit je sans même avoir besoin de réfléchir, et oui ! Il était surement loin de ce douter que la petite peste, hautaine et mondaine aime ce la couler douce parmi les fleurs. - C'est vrais que moi je suis plus du genre à me trémousser sur des podiums et insulter tous les gens que je trouve inférieur à moi ! Et voilà, il avait réussi à troubler ma sérénité ! Moi qui ne demandais absolument rien à personne ! Il ce tenait encore à une très bonne distance de moi comme si il avait peur que je puisse le balancer encore quelques choses à la figure. Je pourrais oui ! Mais à quoi bon ? Cet idiot ne semblait pas comprendre qu'il me dérangeait ! Relevant les yeux vers lui, caché derrière mes lunettes de soleil, je le fixais sans trop comprendre pourquoi il était là ! Que voulait il que je lui dise ? - Merci ... je peux reprendre ma lecture maintenant ? Je n'en pensais pas un seul mot, je ne le remerciais pas vraiment, ce que je voulais c'était qu'il me lâche même si une partie de moi espérait le voir rester ! C'est tout de même dingue ce sentiment contradictoire. Mais voilà qu'il ce met à parler encore ne fois, soupirant un grand coup tout en posant mon livre à côté de moi je reprend. - Mais c'est pas possible ! Tu va me foutre la paix oui ! Si je suis là c'est pour te fuir toi et toute ta bande de singe braillard ! Faut qu'en plus tu vienne me provoquer ici ? C'est quoi ton problème ! Bon ok ! Là j'y vais un peu fort ! Il n'a rien fait de mal pour le moment ! D'autant plus qu'il essaie de s'excuser ... maladroitement mais tous de même. Soupirant une nouvelle fois en levant mes lunettes sur ma tête je reprit tout en ce redressant. - Bon excuse moi ! C'est juste qu'ici c'est mon endroit ! Et personne ne vient jamais ici ! J'ai envie d'être seule là ! Ce n'était pas très subtil comme excuse, mais je n'ai jamais su faire mes excuses ! A vrais dire je me suis jamais excusé pour quoi que ce soit. - C'est pas moi, c'est ma mère ! Elle sait que j'adore les fleurs et ... elle à fait entretenir cet endroit.

date du RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Higgins

avatar

since : 05/05/2017
words : 214
pseudo : spf.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (2/4) ezra - faye -...
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: A few years later - faye   Mar 6 Juin - 16:53

@Elliot Higgins a écrit:

   

     

   

a fey years later.

— Elliot & Faye
Je savais qu'en te suivant, je risquais encore gros, je risquais de me prendre une pantoufle dans la poire ou tout autre objet qui te passerais entre les doigts. Tant pis, j'étais pas du genre à lâcher le morceau, surtout quand c'était clairement un malentendu. J'étais sur que dans le fond, on pouvait s'entendre, c'était juste que voilà, nos "retrouvailles" ne s'étaient pas faites dans les meilleurs conditions, du fait que voilà, nous avions commencés sur de mauvaises bases. Je m'entendais bien avec ta soeur, elle aussi avec ce genre de caractère et depuis, j'avais sut l'appréhender, contourner tout ceci pour arriver la faire rire et la rendre aimable à mes côtés. Tu étais une personne qui donnait envie de creuser en fait, pour voir qui tu étais dans le fond. Etrangement, je ne fus pas étonner de tes paroles, mais cela ne m'atteint pas comme ce matin, sans doute avais-je eu le temps de former ma carapace pour contrer tes attaques piquantes et que je savais à quoi m'en tenir, dorénavant. Ce petit sourire taquin et enfantin vint étirer mes lèvres, quand je t'entend dire ceci.
"Et oui, on ne se connait pas, alors moi je me dis quand on commence comme ça, que cela ne peux qu'aller mieux par la suite non ? On a deux caractères et univers différents mais j'ai envie d'en savoir plus sur toi. Tu m'intrigues." Ouais, là je jouais carrément dans la séduction limite. Mais j'avais remarqué que ton attitude était un peu chamboulé quand je te fixais ou que j'abordais des airs en particulier, du moins de ce que j'avais vue ce matin. Je m'avance un peu, pas de manière direct, faisant mine de regarder les fleurs alentours, tout en me tournant finalement face à toi, à quelques pas de la balancoire.
" Mais non vas, je suis pas la pour te provoquer, j'voulais juste te proposer de venir avec nous ce soir,pas forcément avec tout ce monde là, mais au moins sortir et voir un peu comment la ville à évoluer, comme ça tu pourras encore plus trouver que cette ville craint." Dis-je en te taquinant légèrement, sans me moquer cette fois de toi. Juste des petites piques gentilles, sans en faire trop.
" Ok ok, je te laisse tranquille. Si tu veux quand même venir à la piscine, je serais content que tu viennes. Ta soeur aussi, même si elle braille le contraire." Dis-je avant que tu me lances ton excuse. Mes yeux s'écarquillent légèrement, mes bras se croisant sur ma poitrine légèrement ondulé par quelques muscles saillant, avant de plonger mon regard sombre dans le tien. Je pose alors ma main sur le coeur, mimant presque un arrêt cardiaque.
"Ton excuse me vas droit au coeur, Mademoiselle Wayne. Je ne vais pas abuser plus de ton temps. A plus tard, j'espère." Dis-je en te gratifiant un petit clin d'oeil charmant, séducteur, avant de doucement tourner les talons.
   MAY

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faye Wayne

avatar

since : 30/05/2017
words : 65
pseudo : UC

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: 1/3
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: A few years later - faye   Mar 6 Juin - 17:15

A few years later
Patronyme 1
feat.
Dénomination 2


 

 



 

 









Il faisait l'effort de venir me voir uniquement pour s'excuser ? Ou pour ce moquer de moi ? Là franchement je ne sais plus du tous quoi penser ! A quoi est ce qu'il joue ? Il m'envoie littéralement chier ce matin et voilà que cette après midi il ce pointe avec son petit sourire taquin et sa gueule d'ange pour me dire qu'il et désolé ? Désolé pourquoi au juste de m'avoir manqué de respect ou de m'avoir matée dans ma salle de bain ? Il ne donne pas plus d'explication puisque tous de suite je passe en mode furie ! J'ai l'impréssion qu'il le fait juste exprès pour m'énerver mais peu être qu'il était sincère ! Merde ! Pourquoi suis je aussi hésitante en face de lui ? Il n'est pas comme les autres c'est clair mais bordel il n'est pas non plus incroyablement différant. Alors celle là je l'avais pas vu venir, voilà que maintenant je l'intrigue ! C'est quoi ce bordel ? Il me trouve intrigante ? Moi la fille mondaine trop superficiel et irrespectueuse ? Je ne pu m'empêcher de rire bien que j'étais assez troublé par ce qu'il venait de m'annoncer. - Toi ? Tu veux me connaitre ? Pire encore je t'intrigue ? C'est une blague ? C'est ma sœur qui s'amuse à faire des paris ? C'est quoi ton but ? M'humilier ? La vache c'est quand même dingue de voir à quel point je suis sur la défensive quand il est dans les parages. Est ce lui ? Est ce que j'ai peur qu'il arrive à m'avoir en plein cœur ? Ici, dans cette ville je n'ai rien du mannequin de haute couture ! Je suis juste la gamine qui à passé son enfance ici, qui à grandi dans cette ville. Posant mon bouquin à côté de moi, je relevais enfin mes lunettes de soleil pour laisser apparaître mon regard alors qu'il me faisait toujours face. Le pire c'est qu'il trouvait ça amusant ! Bon sang si je ne me retenais pas je me chargerais moi même d’effacer ce sourire taquin de ses lèvres. Contrairement à lui, je ne souriais pas, j'avais ce regard noir, froid, comme pour lui faire comprendre qu'il est plus que temps qu'il me lâche ! Seulement il était là pour m'inviter à les rejoindre, passer une soirée avec eux. Comme si j'allais sortir avec eux ! Ils ne sont pas du tout de mon niveau ! Mais pourtant j'était presque flattée qu'il me le propose. - Que je sorte avec vous ? J'ai une tête à aller dans vos genre de bar et boire de la bière jusqu'à ne plus pouvoir ? Encore une fois je les traitais de moins que rien mais c'était mon mécanisme de défense ! Je suis comme ça ! Je me braque à la seconde même ou l'on me provoque. Mais me montrant plus claire, je voulais qu'il comprenne qu'il était temps de me laisser, d'une façon pas très subtile c'est vrais ! Me levant doucement du banc, en croisant doucement les bras contre ma poitrine je repris d'un air lassé. - Hors de question que je saute dans cette piscine ! Pas avant qu'elle soit désinfectée en tous cas ! Quant à ma sœur ... ne parle pas pour elle ! Je sais que je ne suis pas la bienvenue ! Là encore, c'était méchant ! Bon ok mais quoi ? Je n'ai jamais su faire de compliment, je n'ai jamais était reconnaissante et encore mois agréable avec les gens ce n'est pas aujourd'hui que ça allait commencer et pourtant je devais lui présenter mes excuses. Bien sur, Monsieur trouvait ça drôle et il en rajouta une couche en ce moquant ouvertement de moi. - T'es vraiment con ! Voilà pourquoi je m'excuse jamais ! Pestant comme une gamine je le regard s'éloigner alors que mon regard ce pose encore une fois sur son postérieur. Sa carrure, il a quelques chose oui ! - Hey ... Machin ! J'ai oublié son prénom ... - A quelle heure ce soir ?


© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Higgins

avatar

since : 05/05/2017
words : 214
pseudo : spf.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (2/4) ezra - faye -...
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: A few years later - faye   Mar 6 Juin - 17:37


   

     

   

a fey years later.

— Elliot & Faye
Je devais avouer qu'il y avait un peu de provocation dans ma venue, car je voulais prouver pour mon égaux, que j'allais pas me laisser faire, mais je voulais aussi m'assurer de quelque chose en allant te voir et bien...bingo ! J'avais bien raison, la question qui m'avais trotté dans la tête cet après-midi avait enfin une réponse. Mais bien sur, je me gardais de tout, ne voulant pas aller trop vite mais fallait bien que je t'embête un peu, j'adorais embêter ta soeur, t'allais pas y échapper vue que tu tombais la tête la première dans mes taquineries alors j'allais bien m'amuser avec toi, même si tu étais ici pour te marier apparemment, tu te souviendrais bien de Crossheaven comme ça et tu profiterais pleinement de tes derniers jours de solitaire. C'est un peu pour cela que je t'avais proposer de bouger, car j'avais bien remarqué que t'étais pas ce genre de fille à avoir beaucoup de copine, beaucoup devaient être amis avec toi juste pour ta notoriété ou quoi, moi je m'en foutais royalement que tu sois célèbre. Tu pouvais être à la rue, avoir des petits revenus ou être une dealeuse, je m'en foutais vraiment. J'avais aussi ma part d'ombre et ça, je suis sur, que jamais tu aurais deviné et que tu n'oserais plus ouvrir la bouche si tu savais tout de moi. Il valait mieux pas, car déjà que tu me prenais sans aucun doute pour un taré, si tu savais que j'étais un complice de meurtre, que j'avais finis dans un hôpital psychiatrique car j'avais tenté de me tué à cause du remord, tu me fuierais comme la peste. Déjà je fus étonné quand je t'avais dis mon domaine d'études et tu n'avais pas fait une seule remarque, comme quoi tu avais préféré me tailler que de te soucier de ce que j'avais parler sur ma personne.
"Si tu dois savoir une chose sur moi, c'est que je suis pas du genre à me moquer d'une personne pour faire marrer l'assemblée, j'aime pas ça. Et encore moins à faire des paris pour te mettre à nue ou quoi." Dis-je très sérieusement quand même pour répondre à tes paroles. Oui, si franchement y'avais un truc que j'aimais pas, c'était qu'on s'en prennes à des gens pour se marrer derrière, j'aimais pas du tout cela. C'est clairement ce que tu avais du faire au lycée, il me semble bien de souvenir que oui, que c'était arrivé ce genre de chose. Le lycée avait été une sale époque pour les gens de mon genre, diffamé pour être différent. Mais je tenais toujours debout et la preuve,j'arrivais à te destabiliser.
"Et bien bon courage pour la désinfecter alors, faudra passer la brosse à dent limite, vue le nombre de fois ou on est venus." Lançais-je en éclatant de rire, te trouvant drôle malgré tes petites vannes assez vexante. Je préférais ne pas répondre dans le sens de la méchanceté à tes propos, c'était ce que tu voulais, que je le prenne mal, mais je trouvais plus marrant de répondre dans le sens inverse. Je commençais à partir, quand je t'entend m'interpeller de la sorte. Aie aie, qu'est-ce que tu étais incorrigible.
" 21h, cela te laissera le temps de te faire belle, vue que je t'ai un peu interrompus ce matin." Je te relance un petit sourire mais légèrement gêné ce coup-ci, car certes je te taquinais mais cela m'avais grave gêné de t'avoir vue comme ça. Bon ok, oui et non. J'avoue que j'avais pas trouvé cela laid de t'avoir vue nue, bien au contraire. Cela tournait même en boucle dans mon esprit mais je chasse très vite cette image de toi.
"Aller ça va je rigole ! J'ai rien vue" Dis-je en partant en trottinant car je sentais que t'allais m'en coller une là. Je retourne donc dans la piscine, y faisant un plongeon illico, avant donc de disputer une partie de volley dans la piscine, avant que les premières bières faisaient leur apparition sur la table du salon de jardin. Je grimace un peu, me demandant si c'était une bonne idée, mais après quelques gérémiades de ta soeur, j'accepte d'en prendre une.
Nous décidâmes de prendre des pizzas pour manger ici, bien sur, tu n'y pris pas part, je n'en étais pas étonné même si ta présence, je l'aurais souhaité. D'un côté, je n'aimais pas mettre une personne à l'écart, cela me dérangeais vraiment. J'espérais quand même que tu viendrais ce soir. Une fois changé et douché, la petite bande sorti donc de la maison pour donc partir dans l'une des voitures. Je m'accoude à la rembarde de l'escalier, en lançant assez fortement depuis l'escalier :
"Bon alors, mademoiselle Wayne, vous venez ou vas falloir que je grimpe la tour pour venir vous délivrez ? " Lançais-je en levant légèrement les yeux au ciel, espérant ta vanne plus que tout à ce moment là. Cela prouverais que tu viendrais.
   MAY

     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A few years later - faye   

Revenir en haut Aller en bas
 
A few years later - faye
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Faye, Eric] Nagasaki
» 26 Years Diary
» Éric Faye
» Eric FAYE
» NAGASAKI d’Eric Faye

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: IV = SWEET CANDIES :: rps-
Sauter vers: