AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 they say i'm quirky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: they say i'm quirky   Sam 13 Mai - 12:24



Lou Black
nom complet - Le palpitant se gorge de fierté à l'énonciation de ce patronyme ; b l a c k. Il s'allie si bien à l'aplomb avec lequel le prononce sa propriétaire. Une harmonie complétée par Louella, vestige d’une grand-mère méconnue. Ô grand dam de cette défunte ancêtre, on dépouille ce prénom pour le raccourcir en un simple Lou. Une seule syllabe, parfois douce, ou tantôt sec selon l'humeur du locuteur. âge, date & lieu de naissance - Lou est née le jour de la fête des amoureux, sacré pied-de-nez pour celle qui se veut anti-amour. Mais ce petit détail est bien vite balayé par sa patrie adorée. Irlandaise pure souche, elle n'a jamais foulé autre chose que les terres celtiques. À vingt-deux piges, ce n'est toujours pas dans ses projets d'aller voir ailleurs. origines et nationalité - Elle enchaîne les pintes comme personne, festoie jusqu'à outrance lors de la Saint Patrick, c'est un produit Irlandais comme on en fait plus. Et pourtant, paraît-il qu'une branche lointaine de la famille serait par-delà les rives, en Grèce. job/études, statut monétaire - Femme d'action, elle n'a pas supporté de rester plus longtemps à chauffer les bancs de l'école. Alors, miss Black a enchaîné les petits boulots. Pour au final se voir propulser du côté obscure de la force par la maternelle, dans le monde du petit écran. Mais récemment, « l’actrice » se pavane au bras d'un gars riche comme crésus. Elle dit à qui veut bien l'entendre que c'est l'grand amour. Foutaises. La partie sombre de l'histoire, c'est que tout est question d'argent. Bitch better have my money. statut civil - Officiellement en couple avec l'adonis qui la traîne à toutes ces fêtes mondaines, mais officieusement, lou aime butiner toutes les petites fleurs qui s'offrent à elle. traits de caractère - farouche, séductrice, excessive, coriace, rusée, sarcastique, vulgaire, tête brûlée, casse-cou, impulsive, rancunière, sociable, (trop) curieuse, farfelue, joueuse, maladroite, tête en l'air, envahissante, parfois immature, possessive, superticieuse.  à Crosshaven depuis - Elle connaît Crosshaven depuis sa naissance, pas le choix, cela fait des générations que la famille Black pollue les rues de la ville désormais. endroit préféré à Crosshaven - Leur quartier général à tous ; le pub. Ses meilleurs souvenirs, comme les pires, tapissent les lieux à la manière d'un cocon rassurant et familier. odeur vous rappelant la maison - La cannelle, meilleur remède au monde pour soigner tous les petits tracas du quotidien selon sa mère. pièce préféré dans votre maison - Pas une pièce, mais un endroit. Le fond du jardin, près de l'arbre centenaire qui épouse avec presque trop de facilité la clôture. Fidèle allié en cas de soirée improvisée, lou a frôlé au moins plus d'une centaine de fois la mort en escaladant ce fichu tronc. objet fétiche - Elle ne se sépare jamais de son spray au poivre. Car il faut l'avouer, ses quelques prises de karaté ne valent pas un sou. groupe - triskell.


 

- playlist
jojo - high heels, the neighbourhood - the beach, tove lo - cool girl, milky chance - blossom, x ambassadors - torches, g eazy - tumblr girls, oh wonder - technicolour beat, blackbear - idfc, melanie martinez - soap, natalia kills - saturday night, zella day - shadow preachers, marina and the diamonds - blue, halsey - is there somewhere.


- i was looking for a breath of life
money money money — Black ça claque, ça pèse dans l’game. Daddy est un vrai requin dans le monde des affaires, par où il passe il y a forcément de la casse. Et mommy contribue également à l’élaboration béton de la renommée du nom. C’est elle, la belle brune élancée qui passe chaque soir sur vos téléviseurs depuis de nombreuses années. Un business man, une star du petit écran, their kids are the new americana. music to watch the boys — Lou et les hommes c’est une grande histoire d’amour. Avant ça, elle avait été cherchée auprès des gloss sucrés, sans grand succès. Non, c’est lors d’un peau contre peau avec cette masculinité arrogante que l’osmose est parfaite. Mais une fois l’instant consumé, elle les envoie valser ces apollons qui n’ont guère leur place dans son coeur. Féministe née, elle s’estime suffisamment intelligente pour subvenir seule à ses besoins. Elle n’a nullement besoin d’un fils à papa à ses côtés afin de la représenter. Lou s’affranchit de tous ces hommes au melon surdimensionné. Dans le futur, il est hors de question pour elle d'abandonner son nom de famille au détriment de la fierté mal-placée. hurricane — Baby Black c’est le volcan sans cesse sur le point d’entrer en éruption. Elle a bien tenté de canaliser ce trop-plein d’énergie par des entraînements de boxe intensifs. Malheureusement, ses parades se montrent encore un brin bancal et brouillon. Quoi qu'il en soit, ses fameux matchs sur le ring font le bonheur de son squad qui prend un malin plaisir à la charrier. bitch, right, but i’m not your bitch — Lou c’est les fringues de créateur sur le cul, bien qu’elle idolâtre ses jeans et sa paire de converse fétiche. Malgré tout, elle n’en reste pas moins une fille, dont les parents aiment la voir à la pointe de la mode. Alors dans ses beaux jours, Lou elle fait claquer d’un pas pressé ses talons signés louboutins, elle roule des hanches dans une robe aperçut au dernier défilé en date. La tigresse elle a la démarche fière, presque altière. Mais pas all the time, généralement elle jure comme un charretier et fume comme un pompier. good old vinyl — Guilty pleasure ; des vinyles, une séance cinéma en plein air, des vieux t'shirts que son père portait dans sa période de rébellion. Lou elle est fan des vieux bibelots, sa chambre est une vraie caverne d’Alibaba. Un joyeux bordel, véritable paradis terrestre pour celui qui est amoureux du vintage. Un mode de vie so aesthetic selon toutes les nanas made in tumblr, un retour au passé, simplement. she smells like vodka and lemon and she curses like a sailor — Au lycée, c’était elle qu’on envoyait comme missile chercher les bières du week-end. Elle a toujours fait plus que son âge la miss, alors en mettant ses atouts stratégiques en valeur, le tour était joué. Puis au fil du temps, les bières laissèrent place au bon vieux pub. Quartier général, les partners in crime y font des ravages, mais sans eux le chiffre d’affaire serait sans doute au plus bas. oh, ms Believer — Petite dernière de la tribu Black, pas de chance, on la pouponne à outrance. Alors la crise d’adolescence fut d’autant plus fulgurante. Lou ne voulait plus être le « baby », « sweetie & co », c’est une sale bête la belle. Une jeune femme indépendante qui a horreur d’être maternée et surveillée. hey jude — « Kid » & « Calamity », l’auteur de ces deux surnoms semble aussi changeant que les saisons. Kid, il le réserve en cas de crise passagère, lorsqu’elle commence à l’agacer. Calamity, restera probablement son préféré. Avec ce petit sourire en coin et le voile de malice dans ses prunelles ardentes, Calamity le fait rire, Kid l’exaspère. Mais celle qui pousse son courroux à son apogée, c’est bel et bien Lou. Lou elle ferait même craquer le Dalaï Lama avec ses conneries à deux balles, son comportement horripilant. Pourtant c’est elle qu’il a choisie pour lui venir en aide. Jude il faisait une halte, par pur hasard, dans l’antre de Calamity. Lorsque cette dernière a laissé une oreille traîner. Ses mots ont tout de suite fait écho à l’intérieur de sa petite caboche déjà bien fêlée. « Mon père ne me laissera les rennes de l’entreprise que lorsque je serais posé. Moi avec une compagne, stable ? J’préfère de loin aller faire un barbecue party en enfer. ». Et malgré ces jérémiades un peu trop drama queen à son goût, Lou elle s’était incrustée à la table de Jude. Au diable les présentations, elle avait sauté net dans le vif du sujet. « J’peux me faire passer pour ta nana contre quelques billets verts. » Depuis ce jour, Kid-Calamity ; Lou et Jude c’était pour la vie. lazy song — Lorsqu’elle est fatiguée, la brune cherche sans cesse le contact de la personne qui est en sa compagnie. Et parfois, chose plutôt drôle pour celui qui sait observer, elle a tendance à loucher légèrement avant de sombrer dans les bras de Morphée. who run the world ? — Lou est passionnée, elle se bat pour ses convictions avec hargne. LGBT, droits des animaux, féminisme, l'ouragan à la ténacité renversante, écrase tout sur son passage. i act like i don't fucking care — Le but est atteint, madame Black a finalement réussi à placer l'un de ses rejetons dans le milieu du cinéma. C'est Lou qui s'y colle, celle qui ne parvenait pas à se poser. On peut depuis peu la voir dans une série qui décolle petit à petit. Faut dire, qu'elle y était sûrement prédestinée. Médaille d'or en mensonge, et véritable drama queen, son comportement est d'une telle théâtralité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: they say i'm quirky   Sam 13 Mai - 12:25

relationship
— — — — — — — — — — — — — — —


≈ ♡ ☆ ☼
prénom nom - lien.
prénom nom - lien.  


rps
— — — — — — — — — — — — — — —


[url=lien du rp] titre du rp [/url] w/nom du partenaire.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: they say i'm quirky   Sam 13 Mai - 12:34

moodboard
— — — — — — — — — — — — — — —

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: they say i'm quirky   Dim 14 Mai - 13:01

Moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: they say i'm quirky   Lun 15 Mai - 20:51

j'aime beaucoup ta plume et ta gamine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: they say i'm quirky   Lun 15 Mai - 23:26

Revenir en haut Aller en bas
 
they say i'm quirky
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: IV = SWEET CANDIES :: fiche de lien-
Sauter vers: