AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 goodnight goldilocks (stan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kali Bleach

avatar

since : 06/05/2017
words : 109
pseudo : subutex, noa

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (1/3) stan, willàn
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: goodnight goldilocks (stan)   Lun 8 Mai - 22:13

toujours en mouvement. quand elle n'est pas à la radio, elle est en manifestation, quand elle n'est pas en manifestation elle fait du sport et quand elle a fini, elle fait du ménage et quand vient le soir elle part bosser au sky room. kali évite la fatigue, elle fait comme si elle n'existait pas. et pourtant ça se voit, le teint blanchi, les cernes qui se marquent un peu plus tous les jours. alors elle achète de nouvelles crèmes, un nouveau fond de teint, elle boit plus de café, mais elle ne s'arrête jamais. trop d'énergie à dépenser, elle se dit qu'on a pas assez de temps dans une vie pour ne rien faire de ses journées. travailler au sky room n'est pas vraiment un calvaire, elle s'y habitue bien, elle s'y plaît même. elle a fini par s'attacher aux habitués, toujours le cul sur leur trône à déblatérer des choses incompréhensibles pendant tout une journée. elle s'en amuse, elle les observe. certains habitués lui plaisent plus que d'autres, comme stan. ce gros boulet de stan. elle le regarde du coin de l'oeil quand il a le dos tourné, elle fait semblant de ne pas savoir qu'il est là lorsqu'il s'adresse à elle, mais kali sait toujours quand un client entre dans le bar. petit jeu hypocrite, il faut bien trouver des distractions. les heures passent, la fatigue lui tombe sur les épaules, le bar s'est vidé de moitié. seules restent ceux qui se font pousser dehors, tous les soirs, la même histoire. elle tente d'expliquer que le bar va fermer de sa voix fluette, elle reprend les derniers verres et refuse d'en servir de nouveau avec toujours ce même sourire sur le visage, juste par gentillesse. les poivrots s'en vont un à un, reste stanley, toujours présent. elle prend une grande inspiration, elle s'approche en faisant claquer ses talons. j'crois que ton lit t'appelle boucles d'or. on ferme. elle attrape son verre puis quelques autres qui traînent encore sur le bar pour les laver rapidement, mécaniquement. elle relève le regard sur le bar une fois sa tâche finie, exténuée. elle n'a qu'une envie c'est de retrouver ses draps, seulement un obstacle l'en empêche. il est le seul à ne pas avoir quitté le bar, et elle aura du mal à le pousser à l'extérieur même avec toute la bonne volonté du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: goodnight goldilocks (stan)   Mar 9 Mai - 2:17

stan il guette la porte au-dessus de son épaule mais y a rien à faire. ses muscles endoloris répondent plus. ça fait error 404 à l’intérieur. ça fait error 404 quand il la mate, kali. ça fait tomber un voile sur ses yeux vitreux. ça se tord et ça tire dans un sens et son contraire. y a trop de shots sur ce comptoir, trop pour qu’il puisse les compter stan. trop pour qu’il puisse reprendre sa caisse après la fermeture. et le temps est passé. et il a oublié. il a continué à ingérer. à commander des gin tonics. pour digérer. ce con. suffisamment pour protester. pour promettre la lune ce soir à une belle ingénue. mais le bar est vide, il ne restait qu’elle. et elle. kali donc, elle allait le renvoyer chez lui aussi sec. directement en case prison.
boucle d’or, il s’esclaffe. il a ce sourire. un donné pour un rendu. une esquisse. un jet amusé. faudrait pas que la tâche lui soit trop facile à kali. qu’elle se sente ici en terrain conquis. alors stan. stanley il reste, en dépit de la foudre qui risque de s’abattre bientôt.
- tu vas m’faire pleurer, je t’en prie, kali. il essuie une larme. imaginaire. gauche. il se moque; il sait pertinemment qu’il l’ennuie. mais elle l’ennuie aussi. à sa façon. quand elle rentre dans son jeu pour mieux lui claquer la porte dans l’pif. c’est toujours un peu douloureux de finir pilier de bar à trois heures du mat. mais c’est une forme de résistance. de ne pas ressentir l’échec- que de boire des coups. il fait ça très bien stan, il a une descente digne des plus grands. digne de ravaler ses tripes une centième fois.
- bon, allez je, comman- il est. il s’lève stan. trébuche de sa chaise. il fait quelques sauts de cabri malheureux. boitille comme un cheval fourbu. et d’une certaine façon, c’est pathétique. il est pathétique. mais résolu à y mettre un terme. maintenant. cette nuit. là ou ailleurs. là où elle serait susceptible de l’apprécier autrement.
y a même rien à expliquer puisqu’elle le sait déjà, kali. c’est imprimé dans sa rétine. c’est noir sur blanc. dans sa voix. ça s'capte à sa façon de se déplacer, de table en table. stan, il rate rien du spectacle. stan il s’approche l’air de rien sans faire un procès d’intention. s’arrête à sa hauteur. il défit.
- tu crois pas que c’est plutôt ton lit qui m’appelle?  
Revenir en haut Aller en bas
Kali Bleach

avatar

since : 06/05/2017
words : 109
pseudo : subutex, noa

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (1/3) stan, willàn
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: goodnight goldilocks (stan)   Mar 9 Mai - 22:05

elle l'a guetté du coin de l'oeil, par curiosité. elle a compté le nombre de shots qu'elle lui a servi, le nombre de verres débarrassés. et le voilà vautré sur sa chaise, pathétique. tu vas m’faire pleurer, je t’en prie, kali. elle relève la tête en entendant sa voix, se met à rire lorsqu'il joue la comédie. elle secoue la tête, se remet au boulot, puis regarde la pièce. le regard éteint, les pensées déconnectées. moment d'absence pour souffler, laisser son esprit s'évader quelques secondes avant de se préoccuper de stanley. elle sait pertinemment qu'il ne rentrera pas en voiture, elle doute qu'il soit capable de se déplacer. bon, allez je, comman- il est. retour à la réalité. elle se tourne, avance d'un pas lorsqu'il manque de se vautrer. elle soupire longuement, son allure lui tirant tout de même un léger sourire. elle aimerait avoir un coup dans le nez pour en rire plus franchement, mais le boulot oblige. j'dois vraiment fermer stan. elle lui tourne à nouveau le dos, essuie rapidement les tables. ça la gonfle, elle aimerait tout claquer et l'enfermer dans le bar pour pouvoir se barrer. mais elle sait très bien qu'une fois chez elle, elle serait incapable de fermer l’œil. elle souffle, pose le chiffon sur le bar, passe une main dans ses cheveux. trouble dans sa tête, envies qui se mêlent, la fatigue qui prend le dessus. elle n'a même pas remarqué qu'il s'était approché. elle sursaute légèrement, relève le regard, le plante droit dans le sien. tu crois pas que c’est plutôt ton lit qui m’appelle? un rire lui échappe, elle ne dit rien pendant un instant, elle plisse les yeux, répond au défis. puis elle finit par détailler son corps chancelant, avant de regagner ses yeux bleus, posant son index sur le torse de stanley pour le pousser un peu. avec tout l'alcool que t'as dans le corps, ton engin serait incapable de fonctionner, boucles d'or. elle sourit en coin, elle le provoque, cherche à entrer dans son jeu pour mieux en sortir. elle le tourne en bourrique, refuse de se laisser aller dans ses bras. ils pourraient avoir ce qu'ils veulent, sur le comptoir, il suffirait de fermer les volets, tourner la clef dans la serrure. mais elle est sobre, il est défoncé, états incompatibles, non-miscibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: goodnight goldilocks (stan)   Mer 10 Mai - 4:13

c’est qu’un petit doigt posé sur son torse. c’est une force de mouche qui soulève les océans. qui décuplent. il y voit que du feu stan, dans ce regard. il voit les bâtiments s'effondrer sans effort. les pupilles dilatées. il serait pas contre la rejoindre sur le bûcher kali. mais elle fait ce qu’elle fait le mieux. la péteuse. celle qui veut puis ne veut plus. celle qui préfère le garder en laisse, auprès d’un vieux chêne. c’est sûrement plus rassurant. ça lui laisse l’impression de contrôle.
de gérer sa vie comme elle l’entend sans qu’il puisse interférer. peut-être qu’elle force le trait. peut-être qu’elle se moque, secrètement. mais stan, il s’en moque lui aussi. il est déjà loin. aveuglé par sa célébrité toute relative qui ne dépasse pas les limites de crosshaven.
- avec tout l'alcool que t'as dans le corps, ton engin serait incapable de fonctionner, boucles d'or. elle provoquait sa chance kali.
stan il a pas fanfaronné longtemps. il est même resté pantois. la langue pendante façon cartoon. faut croire que l’alcool altérait l’ensemble. c’était le vide intersidéral là-haut. y aurait même rien à sauver de cette conversation demain matin.
- tu crains surtout que j’puisse te prouver le contraire moi j’pense. que. manque le point final. qu’il oublie. qu’il malmène jusqu’aux tréfonds de son esprit. niqué. étriqué. kali elle va pas s’retourner pour un poivrot. mais elle s’retournerait pas non plus pour le type bien cela dit. ça lui revient à stan. c’est comme un éclair une nuit d’orage; c’est terriblement attendu mais ça fait- quoiqu’on en dise, son petit effet. rah, c’est bon j’ai capté. t’es pas une compañero de moi. t’es inatteignable en fait; tu préfères les filles. c’est ça? j’ai un bon flair quand j’suis bourré, t’peux pas test l’inspecteur wretzky. il a un flair d'cheval de course. même si ça veut rien dire, dans l’fond. parce que stan il est déjà en orbite autour de la lune depuis au moins une heure. il est pas en possibilité de filtrer ce qu’il dit ou ce qu’il fait. il espère simplement ne pas se sentir aussi misérable demain qu’il ne l’est maintenant.
c’est un peu à cause d’elle, d’ailleurs. s’il se sent aussi minable.
- sans rire, je juge pas, on s’en fout. il agrippe une chaise derrière lui stan, pour pas s’vautrer. continuer la comédie burlesque. mais. peu importe, t’peux pas m’laisser gamberger ivre à une heure pareille blondie. j’peux pas rester seul dans cet état.
Revenir en haut Aller en bas
Kali Bleach

avatar

since : 06/05/2017
words : 109
pseudo : subutex, noa

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (1/3) stan, willàn
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: goodnight goldilocks (stan)   Mer 10 Mai - 17:26

elle laisse son regard divaguer un peu. il glisse d'abord sur ses lèvres, puis sur sa mâchoire, puis tout doucement sur son torse jusqu'à son index qu'elle retire doucement. et c'est comme si son cœur se resserrait, comme si pour un instant, il refusait de battre. il n'a plus envie de colorer ses joues, plus envie d'animer son regard. la vague de questions l'engloutit, elle manque à chaque fois de s'y noyer. elle sait plus pourquoi elle joue, elle ne sait plus pourquoi elle résiste, pourquoi elle lève le menton et fait claquer ses talons. ça lui donne envie de boire les étoiles au goulot, pour qu'elles se retrouvent dans ses yeux, qu'elles envahissent son cœur et qu'elles fassent pétiller son corps. tu crains surtout que j’puisse te prouver le contraire moi j’pense. que. elle secoue la tête, elle chasse le nuage de questions, elle retourne dans le présent, marche à travers la brume. elle essaie de se sortir de ce combat avec elle-même pour se concentrer sur son visage, à nouveau. elle fronce les sourcils, attend la fin de la phrase qui n'arrive pas. qui n'arrivera jamais, qui s'est perdue dans les airs ou dans le vide qui règne sous ses boucles blondes. elle ne dit rien, se contente de reculer d'un pas, un seul. elle hausse une épaule, s'apprête à rebondir lorsqu'un éclair de lucidité passe à travers le vide et réussit à rencontrer un neurone pour faire passer le message. rah, c’est bon j’ai capté. t’es pas une compañero de moi. t’es inatteignable en fait; tu préfères les filles. c’est ça? j’ai un bon flair quand j’suis bourré, t’peux pas test l’inspecteur wretzky. il a un flair d'cheval de course. explosion de rire. elle secoue vivement la tête en s'asseyant sur une des chaises du comptoir. l'inspecteur wretsky fonce tout droit dans le mur ce soir, ce sont les effets du gin tonic. elle lui adresse un clin d'oeil, toujours le sourire aux lèvres. il l'amuse, il lui fait oublier la fatigue. elle pose un instant son regard sur la bouteille de vodka en se demandant si hansel remarquerait sa disparition. sans rire, je juge pas, on s’en fout. elle hausse les sourcils, soupire longuement. elle sait pertinemment qu'elle ne pourra pas le contredire avec des mots ce soir, elle doute qu'il se souviendra des actes le lendemain et d'un côté, c'est plutôt rassurant. mais. peu importe, t’peux pas m’laisser gamberger ivre à une heure pareille blondie. j’peux pas rester seul dans cet état. elle hoche la tête, descend de sa chaise et sort un billet de sa poche pour l'encaisser avec de piquer la bouteille sur laquelle elle louche depuis cinq bonnes minutes déjà. elle est réglo kali, elle fait déjà trop de vagues avec les clients. touché. faut que je ferme le bar, t'veux qu'on aille où ? si le cheval de course n'est pas trop épuisé. elle retourne à sa hauteur, ouvrant la bouteille pour en boire une gorgée. elle grimace un peu, elle n'a pas une aussi bonne descente que stan la môme, malgré l'apprentissage que lui a donné son frère. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
goodnight goldilocks (stan)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CAPTAIN AMERICA SIGNED JACK KIRBY JOE SIMON STAN LEE
» [Nicholls, Stan] Orcs - Tome 2: La Légion du tonnerre
» (Collection) Stan Kipper,le roi des detectives( S.P.L.E)
» Disparition de Stan Winston !
» L’exposition Stan Lee à Paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: IV = SWEET CANDIES :: rps-
Sauter vers: