AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 — take me back to the start (alec)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 594
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: — take me back to the start (alec)   Dim 7 Mai - 19:21

Depuis quelque temps, Monet était le seul endroit où Naomi se sentait bien. Un endroit neutre, paisible et qui l'éloignait de ses problèmes. Ici, elle pouvait se concentrer sur ceux des autres. Ici, Naomi n'avait pas à faire face à ses problèmes. Aujourd'hui, Naomi était seule au café, chose qui aurait pu être dérangeant si le café était plein. Or, il n'y avait pas énormément de monde. La Keough avait eu le temps de faire l'inventaire, mais aussi de discuter avec les clients du jour. C'était l'une des choses qu'elle appréciait dans son métier : le contact humain, d'accueillir et connaître de nouvelles personnes. La jeune femme offrit un sourire un dernier sourire à son client et se dirigea vers les machines, qu'elle se mit à nettoyer. La porte s'ouvrit, attirant l'attention de la rouquine. — Bonjour ! Je suis à vous dans une seconde. lança la jeune Keough, en terminant de nettoyer la machine. Une fois fait, Naomi se tourna vers le client, et tout bascula. Alec se tenait devant elle. Alec, son premier amour, celui qu'elle avait tant aimé. Ses poings se serrèrent alors que ses ongles s'enfonçaient dans ses paumes. Elle fit abstraction de son palpitant, battant trop fort, pour se concentrer sur sa colère. Parce qu'elle n'arrivait plus à voir Alec comme celui qui lui a fait découvrir l'amour, mais comme celui qui l'a privé d'un enfant, de son enfant. Au fond, Naomi savait qu'elle ne pouvait pas tout mettre sur le dos du jeune homme, mais c'était plus facile. Plus facile de se dire qu'elle n'était pas fautive. Aujourd'hui, Naomi voyait en Alec ce qu'elle aurait pu avoir, ce qu'elle souhaite par-dessus tout et qu'elle n'aurait sûrement pas. Pas avec Ryke, son époux. La Keough relâcha son poing, et prit son expression la plus professionnelle. Elle ne pouvait pas se permettre d'exploser devant ses clients, pas après avoir tant travaillé. — Que désirez-vous ? demanda Naomi poliment, bien que sèchement. La gorge serrée, Naomi se mordit la lèvre, bouleversée par son retour. Elle ne s'attendait pas à son retour, elle ne s'attendait pas à ce que son passée lui revienne en pleine figure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Alec Barrows

avatar

since : 06/05/2017
words : 32
pseudo : Lovee, Jessica

MessageSujet: Re: — take me back to the start (alec)   Dim 7 Mai - 20:45



≈ ≈ ≈
{ A fire burns, water comes
You cool me down when I'm cold inside. }
crédit/ tumblrgrey's anatomy cast.

Alec était revenu dans sa ville natale depuis quelques jours et pourtant, il n’était toujours pas passé voir Naomi. Il remettait ça au lendemain comme s’il craignait que tout ne se déroule pas comme prévu. Pourtant, elle était la raison première de revenir ici. Il voulait s’excuser pour son comportement, faire amende honorable envers sa personne. Il n’attendait pas forcément son pardon, mais c’était l’idée. Pour sa rédemption il devait commencer par la première personne qu’il a fait souffrir et c’est elle. Il ne parle pas que par rapport à l’avortement, mais aussi par son départ précipité dès qu’il en a eu l’occasion après leur rupture. Alec avait appris que Naomi travaillait au Monet ce qui était assez ironique, mais agréable. Il avait décidé aujourd’hui de prendre tout son courage et d’aller la voir sur son lieu de travail. Il avait fait la queue comme tout le monde avant qu’elle ne l’aperçoive. On aurait dit qu’elle venait de voir un fantôme. Il se demandait si finalement c’était une bonne idée de venir jusqu’ici. Alec savait que la jeune femme n’allait pas lui sauter au cou, mais il ne pensait pas qu’elle ferait comme si elle ne le connaissait pas. Certes, il y avait du monde autour d’eux, mais ça n’aurait pas été un crime que d’admettre qu’elle le reconnaissait. Il ne savait pas vraiment comment réagir face à la situation. Elle le mettait mal à l’aise par son attitude, mais il ne l’avait pas volé. Il allait devoir prendre son courage à deux mains et faire face à la possibilité que la jeune femme l’envoie sur les roses et qu’elle refuse de l’écouter. « Parler. » Lui répondit tout simplement Alec sous les yeux surpris de Naomi. Elle ne semblait pas se douter qu’il était venu spécialement pour elle. Pourtant, c’était le cas et c’était le moment de dire ce qu’il voulait vraiment d’elle. « Tu penses que tu peux prendre quelques minutes ? Je serais à notre table. » Lui demanda le jeune homme avant d’aller en direction d’une table à l’abri des regards. Ils y allaient ensemble lorsqu’ils étaient plus jeunes alors il espérait qu’elle accepterait. Il ne voulait pas retourner le couteau dans la plaie, mais au contraire aller dans un lieu neutre pour déposer les armes. Il espérait réellement qu’elle allait prendre quelques minutes pour le rejoindre et lui donner l’occasion de dire ce qu’il a à dire. Il compte sur la curiosité de la jeune femme et sur le fait qu’en tant que chef elle peut prendre quelques minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 594
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: — take me back to the start (alec)   Lun 8 Mai - 1:09

Naomi n'avait jamais eu à penser au retour d'Alec. Dans sa tête, c'était définitif, ça l'arrangeait, parce qu'elle ne se questionnait plus sur ses sentiments, sur ce goût d'inachevé, sur son départ précipité. Certes, ils étaient séparés, mais à l'époque, Naomi l'aimait encore. Elle était juste brisée par le choix qu'elle avait fait, pour avoir en quelque sorte, tuer un petit être innocent. Ça paraissait stupide, elle le savait bien, c'était illogique. Mais c'était la Naomi de vingt-neuf ans, voulant devenir maman, qui pensait comme ça, et peut-être un peu de cette gosse de dix-neuf ans. Alors le départ du jeune homme l'avait blessé, l'avait fait souffrir et elle n'arrivait pas à l'oublier. Dix ans étaient passées, et pourtant, Naomi n'arrivait pas à apaiser cette colère, à accepter son abandon. La Keough connaissait Alec beaucoup trop bien pour ne pas remarquer son malaise. Le jeune homme se mit enfin à parler, brisant ce silence, répondant à sa question.  — Parler. La rouquine lâcha un rire jaune, un rire nerveux. Il se pointait, alors qu'il l'avait abandonné il y a dix ans, quand elle avait le plus besoin de lui. — Mieux vaut tard que jamais, hein ? C'est bien, t'as pas attendu, t'as été rapide. Dix ans, c'est rien. lança sarcastiquement Naomi. Elle avait besoin de lui déverser son venin, sa colère et peu importe que c'était injuste. Pour une fois, Naomi s'en fichait, elle voulait juste être égoïste, qu'il soit aussi mal qu'elle l'avait été après l'avortement, la rupture et le départ. Ce n'était que des mots, et parfois, ils blessaient bien plus que des coups. Elle le voulait, elle l'espérait, peut-être étais-ce horrible, mais Naomi je s'en souciait guère. Alec ne se laissa pas démonter, et continua à parler. — Tu penses que tu peux prendre quelques minutes ? Je serais à notre table. Naomi tiqua. Leur table, leur café. Le doux souvenir, parfois amer, de leur histoire, de leur amour. Loin d'être parfait, mais qui était suffisant, qui pouvait survivre à tout. Du moins, la naïve Keough le croyait. La jeune femme fixait la table durant quelques secondes. — C'est la table numéro sept, Alec. ne put s'empêcher Naomi. Elle voulait arrêter, elle voulait rendre cette table insignifiante, comme pour lui montrer que leur histoire l'était tout autant. Tout était dans le paraître, parce qu'elle n'arrivait pas à réellement le penser. Cette histoire, Alec, ça a été une étape dans sa vie, douloureuse mais belle. Et Dieu sait que peu importe si elle le voulait ou non, Naomi n'arrivait pas à la minimiser. Encore aujourd'hui et surtout en ce moment, Naomi ne cessait de refaire le monde avec des si. Et si elle avait gardé le bébé ? Et si Alec n'était pas parti ? Nomi était heureuse avec Ryke et l'aimait, mais elle n'arrivait pas à abandonner son envie de maternité.  — J'arrive, laisse-moi le temps de prendre un café. concéda la jeune femme. Sa curiosité avait prit le pas. Elle voulait comprendre. Alec n'avait pas le droit de la laisser, et ne pas lui donner des explications. Du moins, dans sa tête, Alec n'avait pas le droit.  — Tu veux quelque chose ? demanda-t-elle, plus par politesse qu'autre chose. Elle se prépara son café, et rejoignit enfin Alec, à la table sept. Naomi s'assit en face du jeune homme, le fixant.  — Tu voulais me parler ? pour engager la conversation, pour déclencher des explications. Cependant, Naomi n'arrivait pas à cacher son agacement, ni sa fatigue. Voir Alec, c'était le clou du spectacle, la cerise sur le gâteau, l'ultime coup avant qu'elle ne s'effondre à terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Alec Barrows

avatar

since : 06/05/2017
words : 32
pseudo : Lovee, Jessica

MessageSujet: Re: — take me back to the start (alec)   Sam 13 Mai - 15:18

Alec ne savait pas comment réagir face à la froideur de la jeune femme. Il pouvait y deviner de la surprise, mais aussi de la rancœur. Si un regard pouvait tuer il serait déjà à terre. Il savait bien qu’elle le considérait comme responsable de sa décision d’avorter et dans un sens elle n’avait pas tort, mais il aurait espéré qu’avec le recul elle aurait compris que c’était une décision à deux, peut-être pas la meilleure, mais c’était ainsi. Il pensait donc que se faire pardonner pour la façon dont les choses se sont terminées entre eux, pour être partie sans lui dire au revoir allait être très difficile. Cependant, il ne devait pas se laisser déstabiliser. Il était venu ici pour une raison et il allait s’y tenir. La jeune femme confirma sa colère lorsqu’elle l’attaqua sur le fait qu’il ait pris dix ans pour venir lui parler, elle était sarcastique, mais il savait qu’il l’avait bien mérité. Il allait devoir se montrer endurant pour encaisser les coups de la jeune femme. Alec essayait de ne pas prendre mal quand la jeune femme lui rappelait que c’était la table numéro 7 au lieu de leur table. Il savait que c’était une fois de plus la colère qui parlait. Naomi n’avait pas envie de se rappeler de cette table comme de leur table, mais elle se leurrait. Elle se rappelait sans doute de leurs bons comme de leurs mauvais moments. D’ailleurs, il imaginait que ça ne devait pas être facile pour elle d’avoir cette vision chaque jour et encore moins maintenant qu’Alec était devant elle. Finalement Naomi fit un pas vers lui en acceptant sa proposition. Elle ne semblait pas le faire avec plaisir, mais elle devait être curieuse de savoir ce qu’il pouvait bien avoir à lui dire. Elle ne devait pas se douter de l’enfer qu’a été sa vie et de son envie de rédemption. Il n’attendait aucune pitié de sa part, au contraire, mais seulement de pouvoir faire ses excuses. Pour aller de l’avant il avait besoin de le faire. « La même chose que toi. » Lui répondit Alec lorsqu’elle lui demanda s’il voulait quelque chose. Un café ferait bien l’affaire même s’il aurait eu besoin d’un remontant pour se donner du courage. Naomi n’y allait pas par quatre chemins, elle voulait connaitre la raison pour laquelle il avait envie de lui parler. Il ne savait pas par où commencer. Il avait tout ce pitch dans sa tête et maintenant qu’il était devant elle c’était bien plus difficile que prévue. « Je suis revenu dans le coin depuis quelques temps et je pensais que ça serait une bonne idée de passer te voir. Les choses ne se sont pas bien terminées entre nous, puis il y a eu mon départ et je voulais m’en excuser. » C’était très brouillon parce qu’il ne savait pas comment aborder sa descente aux enfers, sa prise de conscience et son envie de rédemption. Il espérait que la jeune femme n’allait pas le condamner directement et qu’elle lui laisserait le bénéfice du doute. « J’ai fait beaucoup d’erreurs ces derniers années et je me suis rendue compte que la première c’était avec toi. J’ai été effrayé, maladroit et on en a payé le prix. Mon départ sans te dire au revoir n’était pas non plus ma meilleure initiative. C’était donc normal que je te présente mes excuses. » Continua Alec. Elle comprendrait facilement qu’il essayait de se racheter et qu’il avait sûrement eu une addiction puisque ça ressemblait beaucoup aux études d’un programme de rehab.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 594
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: — take me back to the start (alec)   Sam 27 Mai - 22:05

Naomi n'avait jamais pensé au retour d'Alec. C'était méme plus facile, de cette manière, elle pourrait lui rejeter la faute. Pourquoi partir s'il n'avait rien à se reprocher ? C'est ce qu'elle se disait, à chaque fois qu'elle posait le yeux sur leur table comme Alec aimait lui rappeler. Ce n'était jamais facile, parce que chaque souvenir, les bons comme les mauvais lui revenaient en tête. Et le moment le plus dur avait été son départ, parce qu'elle avait besoin de lui à ce moment-là. Alors, Naomi accepta sa proposition, pour savoir. Savoir ce qui l'avait poussé à la laisser. Elle était rancunière, Naomi mais, elle restait humaine et curieuse, et son désir de savoir la poussa à accepter la proposition d'Alec. La rouquine lui servit son café, et attendit, anxieuse. Naomi ne savait plus quoi penser. Sa venue au Monet pour s'excuser, c'était une grande surprise. Pour elle, Alec l'avait oublié il y a bien longtemps, sûrement avec un haut poste, peut-être même avec une femme à son bras. Jamais elle ne se serait imaginée qu'il revienne à Crosshaven, encore moins pour lui parler. — Je suis revenu dans le coin depuis quelques temps et je pensais que ça serait une bonne idée de passer te voir. Les choses ne se sont pas bien terminées entre nous, puis il y a eu mon départ et je voulais m’en excuser. Naomi n'en croyait pas ses oreilles. Elle ne savait pas quoi dire, parce qu'au fond, Naomi savait qu'elle avait fait elle aussi une erreur. Et qu'ils étaient à avoir pris cette décision, qu'elle était injuste. Mais elle n'était pas prête à se l'avouer, à s'avouer qu'elle s'était elle-même privée de cette chance. — Je veux juste savoir pourquoi. Pourquoi t'es parti ? Ça n'allait pas entre nous, mais j'avais besoin de toi. De savoir que je n'étais pas seule à avoir vécu ça. Je sais que tu ne voulais pas du bébé, mais ça ne t'as rien fait ? Rien fait de m'avoir laissé alors que tu savais que je n'allais pas bien ? Que je ne sortais pratiquement plus de ma chambre ? Naomi se mordit la lèvre inférieure. Elle était touchée, et sa voix vibrante le prouver. La jeune femme détourna les yeux, sentant les larmes lui monter aux yeux, mais elle ne voulait pas lui montrer. Elle ne voulait pas perdre, pas après avoir mis autant de temps à s'en remettre. — J’ai fait beaucoup d’erreurs ces derniers années et je me suis rendue compte que la première c’était avec toi. J’ai été effrayé, maladroit et on en a payé le prix. Mon départ sans te dire au revoir n’était pas non plus ma meilleure initiative. C’était donc normal que je te présente mes excuses. Les sourcils de la Keough se froncèrent. Alec avait quelque chose de changer, et son discours le lui montrait bien. Naomi s'inquiéta automatiquement. Alec avait une place spéciale dans son cœur et elle ne pouvait s'empêcher de se soucier de lui. — Qu'est-ce qui s'est passé pendant ces années, Alec ?

_________________
war of heart
Hold on, I still want you, Come back, I still need you, Let me take your hand, I'll make it right. I swear to love you all my life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Alec Barrows

avatar

since : 06/05/2017
words : 32
pseudo : Lovee, Jessica

MessageSujet: Re: — take me back to the start (alec)   Dim 28 Mai - 18:56

Les paroles de la jeune femme était blessante parce qu’il y avait un fond de vérité dedans. Il n’avait pas bien agit en s’en allant de la sorte alors qu’elle avait eu besoin de lui cependant, il se rappelait avec beaucoup de souffrances combien il n’avait pas réussi à l’affronter. Il n’avait pas agi de la bonne façon avec sa grossesse et leur rupture avait été le résultat de ses actes. Au fond, Alec savait que Naomi avait aussi sa part de responsabilité, mais il ne tenait pas à entrer en conflit avec elle. Certes, elle avait pris aussi cette décision, mais il comprenait la douleur que ça avait dû être. Il ne tenait pas à remuer le couteau dans la plaie. Il avait appris à prendre ses responsabilités. « Tu ne me regardais plus, tu me parlais plus. On avait même rompu. Je n’arrivais plus à rester dans le coin puisque moi non plus je n’arrivais plus à me regarder dans le miroir pour avoir insisté à ce que tu fasses cet avortement. » Lui expliqua Alec. C’était difficile à dire, mais il tenait à aller jusqu’au bout. Cela le ramenait pourtant, des années en arrière qu’il soit prêt ou non. « Alors quand j’ai eu cette offre j’ai pris le large. Je pensais que c’était mieux pour tout le monde. Tu méritais tellement mieux. » Rajouta le beau blond. Il était au courant de sa vie amoureuse et savoir qu’elle avait refait sa vie lui faisait du bien parce qu’il se disait qu’elle avait justement trouvé mieux. Même si au fond, ce n’était pas évident de l’imaginer avec un autre homme. Aujourd’hui il était différent, plus stable, moins influençable. Il avait repris sa vie en main, mais il était conscient qu’il n’y arriverait pas totalement sans avoir le pardon de la jeune femme. Pour autant, il savait qu’il ne l’aurait sûrement pas. Naomi semblait très étonnée de sa révélation et inquiète. Elle ne comprenait pas ce qui s’était passé durant ses années pour qu’il puisse parler de façon aussi sombre de lui-même. Alec aurait menti auparavant, mais plus maintenant. Naomi méritait de savoir la vérité sur l’homme qui était assis en face d’elle. « J’essayais de combler ce vide que je ressentais par le travail, puis le travail et Wall Street m’ont aspiré. C’était comme un cercle infernal dont je ne suis pas fier. J’ai déraillé puis après un incident je me suis rendue compte que je devais changer de vie si je ne voulais pas finir dans un fait divers… » Lui confia Alec avant de baisser les yeux honteux de sa propre personne. Il n’entrait pas dans les détails pour ne pas la surcharger d’informations, il était cependant prêt à répondre à d’autres questions. Certes, il avait honte de lui, mais il assumait la portée de ses actes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 594
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: — take me back to the start (alec)   Mar 30 Mai - 18:44

Le poids sur la poitrine de Naomi s'était en partie enlevé. Parler de l'avortement lui faisait du mal, mais elle avait pu se libérer. Dire ce qu'elle pensait et rejeter sa colère. Alec pourrait partiellement la comprendre, et Naomi avait enfin pu mettre des mots sur ses sentiments. À l'époque, la jeune rousse s'était sentie trahie, blessée par ce départ. Elle s'était sentie abandonnée mais les paroles d'Alec disait vrai. Naomi se souvenait très clairement avoir voulu éviter Alec, qu'elle n'arrivait même plus à regarder. Elle l'avait poussé à partir par son comportement. Son départ était la meilleure chose pour lui-même. Naomi avait sa part de responsabilité, et tout mettre sur le dos d'Alec avait été une erreur. Dans le fond, est-ce qu'elle en aurait autant voulu au jeune homme si Ryke voudrait lui aussi un enfant ? La douleur de cet avortement était-il aussi fort ? Ou bien est-ce était l'idée qu'elle s'était privée elle-même d'avoir cette chance ? Naomi devait se montrer honnête. Elle n'était plus cette gamine de dix neuf ans paumée, elle avait grandi, mûrit. Et la culpabilité d'Alec n'était pas à prouver. Naomi connaissait Alec beaucoup trop bien pour nier l'évidence : il avait changé et était honnête. La jeune fut un mince sourire à son premier amour. — J'étais jeune, paumée. J'avais besoin de toi autant que je t'en voulais, mais tu ne pouvais pas savoir. Peut-être que si je t'en veux autant, c'est parce qu'il se passe des choses dans ma vie qui font que je regrette ce que j'ai fais. Mais je ne peux pas te blâmer pour tout, j'ai choisis aussi d'avorter. Je suis désolée, pour mon attitude de tout à l'heure et pour tout, sincèrement. Naomi avait le recul nécessaire, et cette discussion lui avait permi de comprendre sa position. Discuter et en rajouter une couche n'était pas nécessaire. Alec lui expliqua ce qu'il s'était passé. Wall Street n'était pas pour lui. Trop de pression, et il s'était noyé. Naomi le regardait, étonnée et choquée. Alec avait souffert lui aussi, et ça s'était soldé par un incident. Automatiquement, Naomi fronça les sourcils. Elle n'aimait pas ce mot. Elle s'imaginait mille scénarios, cogitait dans sa tête, mais aucun mot ne sortait. La Keough soupira et posa la question fatidique. — Un incident ?  Qu'est-ce que tu veux dire, Alec ?

_________________
war of heart
Hold on, I still want you, Come back, I still need you, Let me take your hand, I'll make it right. I swear to love you all my life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Alec Barrows

avatar

since : 06/05/2017
words : 32
pseudo : Lovee, Jessica

MessageSujet: Re: — take me back to the start (alec)   Mer 31 Mai - 18:31

Alec ne pensait pas que Naomi serait capable de faire une telle analyse de la situation et de prendre sa part de responsabilité. Il était surpris dans le bon sens du terme et soulagé qu’elle comprenne que ce n’était pas non plus facile pour lui. Alec resta silencieux lorsqu’elle lui expliqua que tout ceci faisait écho à un souci actuel. Il se demandait forcément ce qui se passait, mais il n’avait aucun droit de lui demander ça. Il pensait qu’elle devait avoir dû mal à retomber enceinte et il se sentait coupable à l’idée de l’avoir privé de son unique chance. Lorsque Naomi fini par s’excuser il lui répondit : « Tu n’as pas à t’excuser, mais merci. » Il préférait rester dans la sobriété. C’était un chapitre qu’ils allaient pouvoir essayer de clore. Alec resterait longtemps à se sentir coupable, mais au moins ils se sentiraient coupables à deux. Sans grande surprise, Naomi voulait savoir ce qui s’était passé. Elle devait déjà s’imaginer le pire et elle aurait eu raison. Alec a très bien failli ficher la vie d’une autre personne en l’air ainsi que la sienne. Il ne pouvait s’empêcher de se sentir coupable à chaque fois qu’il y repensait. Les mois, la désintoxication ne l’aidaient pas à passer au-dessus. « J’ai succombé à la tentation de certaines substances comme mes collègues pour supporter la pression. C’est devenu une habitude, mais un soir j’ai failli renverser une femme. » Lui expliqua Alec. Il baissa ensuite les yeux avant de voir les mains de la jeune femme s’agiter. Il compris alors qu’elle imaginait le pire et il était hors de question qu’il l’a laisse penser ça. « Elle n’a rien si c’est ce que tu penses, mais ça aurait pu arriver. Je ne pouvais pas prendre le risque que ça puisse arriver un jour alors j’ai tout arrêté. J’ai été en désintoxication et ensuite j’ai été visité ce beau pays en cherchant quelque chose, très certainement la rédemption. » Rajouta-t-il. Il n’essayait pas de se justifier, il avait simplement eu de la chance. Il n’osait cependant pas vraiment regarder la jeune femme dans les yeux de peur de voir la déception. Un regard qu’il connaissait bien trop malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 594
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: — take me back to the start (alec)   Mer 7 Juin - 19:03



≈ ≈ ≈
{ A fire burns, water comes
You cool me down when I'm cold inside. }
crédit/ tumblrgrey's anatomy cast.
Alec était surpris, elle le savait, elle le voyait. Et Naomi le comprenait. Après tout, pendant toutes ces années, la jeune femme s'était mise à le haïr. Durant des années, elle ne lui avait souhaité que malheur, qu'il souffre comme elle a souffert. C'était égoïste, gamin, et Naomi était fière. Fière d'avoir réussi à lui parler, à dire ce qu'elle ressentait. C'était le début d'un nouveau chapitre. Un chapitre où la Keough apprend à pardonner, à bâtir une amitié avec cet homme qu'elle avait tant aimé, mais aussi détester. La jeune femme sourit à Alec, pour détendre l'atmosphère, et surtout, lui montrer que tout allait bien entre eux, que c'est le début d'une nouvelle amitié. — Apparemment, je sais toujours autant de surprendre. lança Naomi, pour une note plus positive. Alec répondit tout en sobriété à ses excuses, ce qui fit plaisir à la jeune rousse. Elle avait fini d'être en colère contre Alec, elle était fatiguée de tout ça. L'avortement était loin. Cela resterait une période douloureuse dans sa vie, mais Naomi ne pouvait pas changer le passé. La rousse ne pouvait qu'avancer et essayer de se construire un avenir, de ne plus vivre dans le passé. Naomi se concentra à nouveau sur le blond et son récit. Et elle en tomba des nuits. Lui, Alec Barrows, l'homme le plus sain qu'elle ait jamais connu avait succombé, était devenu accro à une substance. Pire encore, cette addiction faillit ôter la vie à une jeune femme. La Keough ne savait pas quoi dire, mais tout devenait clair. Son retour, son besoin de rédemption, elle n'avait pas été la seule à payer le prix de cet avortement. Alec baissa la tête, sûrement trop honteux, mais il n'y avait pas de quoi au yeux de Naomi. Chacun fait des erreurs, c'est humain, et sa culpabilité montrait bien qu'il n'était pas froid, qu'il s'en souciait. Naomi posa sa main sur celle d'Alec, et la serra. — Tu n'as pas à avoir Alec, pas avec moi. Le plus important, c'est que tu sois là, que tu te sois repris. Tu es là, en bonne santé, débarrassé de ton addiction, changé pour le meilleur. Et la fille n'a rien, tu devrais même être fière. Pas tout le monde ferait comme toi. fit la jeune femme, en essayant de lui montrer le côté positif des choses. Tu vas mieux, c'est le plus important, non ?

_________________
war of heart
Hold on, I still want you, Come back, I still need you, Let me take your hand, I'll make it right. I swear to love you all my life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: — take me back to the start (alec)   

Revenir en haut Aller en bas
 
— take me back to the start (alec)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Back to the start [House MD]
» sondage start pilote
» Problème de chauffe bougie/Ez Start...
» PB ez start
» Bleach - 99 - Turn Back The Pendulum 10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: III = CROSSHAVEN, IRELAND :: hayes northern coast-
Sauter vers: