AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 the parent trap. (thad)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Thaddeus Graham

avatar

since : 06/05/2017
words : 429
pseudo : nocturnal animal.

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Mer 10 Mai - 1:57

Alors qu’il finissait de discuter avec le serveur, la jeune femme semblait prendre une position plus détendue, presque toute sourire, déjà fière de ce qu’elle allait dire. « Alors, moi j'ai mes petites habitudes au camion à pizza près de chez moi, et toi, tu as tes habitudes ici. C'est fou comme on se ressemble, tu trouves pas. » Il haussa les épaules, plus pour paraître désolé que pour montrer qu’il l’était vraiment, puisque ce n’était pas le cas. Thad n’avait jamais eu honte de son argent, parce-que contrairement aux grands chefs d’entreprises qu’il pouvait croiser à longueur de journée, lui avait gagné ce fric à la sueur de son front et après maintes et maintes efforts, et non parce-qu’il avait hérité de l’entreprise de papa. « Comme je te disais, on est les mêmes. Des goûts différents, apparement, mais à quelque-chose près c’est tout pareil. » Oh oui, il rentrait facilement dans le jeu de Caera par ce fait. Parce-qu’il savait ce qu’il valait et pourquoi - aucune honte, aucune gène. Il finit par lui demander si elle avait un indice sur le pourquoi de la présence de ses parents. « Pour répondre à ta question, je n'en sais rien. Mes parents ne sont pas riches, ils ne fréquentent pas ce genre de soirées. Ou alors, c'est qu'on m'a caché beaucoup de choses. » Elle prit le temps d’un petit silence. « C'est pas important. Ils ne m'ont pas vu. Grâce à toi. Alors merci, tu m'as sûrement sauvé la vie. Imagine deux parents qui apprennent que leur benjamine est une escort. Panique à bord. » Thad tira une petite moue. « Ils ne veulent pas à ce point là que tu choisisses ce corps de métier, pour que tu t’en sois retrouvée là ? » Sa question était directe, il le savait. Mais comme pour lui, il n’y avait aucune honte à pratiquer ce métier quand c’était pour les bonnes raisons, si la personne en face de lui était plutôt enclin à répondre, il aimait bien demander. Il se recula, s’adossant à sa chaise, croisant les bars sur son torse. « Je sais que certains parents se braquent vis-à-vis de certaines carrières. Pourquoi les tiens l’ont-ils fait, là ? » Lui n’avait jamais eu ce problème, ses parents l’ayant toujours soutenu à cent-pour-cent dans ses études. Mais certains de ses confrères s’étaient retrouvés dans des situations similaires à celle de Caera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caera Allen

avatar

since : 05/05/2017
words : 277
pseudo : hershelves, nadège.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (one/four)
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Mer 10 Mai - 2:11

L'homme ne semblait pas saisir le problème qu'il pourrait y avoir si les Allen venaient à découvrir ce que faisais vraiment Caera pour payer ses études. Alors qu'il s'adossait à sa chaise et croisa les bras en attendant à la fois la réponse de la rouquine et leurs assiettes, elle prit une longue inspiration avant de se lancer dans une réponse, ou plutôt dans son monologue. — La première fois que tu m'as choisi, c'était pour quoi ? Parce que je suis mignonne, jeune et sans vouloir me vanter, quand même assez bien foutu. On me paye pour être jolie, pour faire la potiche, ou pour être un accessoire au bras d'hommes bien trop riches. Elle haussa légèrement les épaules, s'adossant à son tour contre le dossier de sa chaise. — Alors non seulement, c'est catastrophique pour l'avancement de la condition féminine, je te l'accorde. Mais imagine si mes parents apprenaient que je me fais payer pour servir de faire valoir à des hommes qui ont parfois trois fois mon âge. Caera lâcha un petit rire, assez discret pour que le restaurant ne se retourne pas en l'entendant. Elle passa une main sur son visage, puis dans ses boucles rousses, avant de soupirer longuement, regardant à nouveau l'homme en face d'elle. — Honnêtement, je suis même pas sûre que mes parents fassent la différence entre une escort et une prostituée. Et eux qui pensent qu'une carrière d'actrice, ce ne serait pas sérieux, imagine s'ils se retrouvaient à penser que je suis une prostituée. Elle haussa à nouveau les épaules, un léger sourire aux lèvres. C'était à peu près tout ce qu'il y avait à dire. Elle savait que sa famille le prendrait mal. Que ce soit ses parents, ou ses frères et soeurs. À vrai dire, elle n'imaginait personne le prendre vraiment bien. Pourtant, les choses auraient été bien plus facile si, comme Thad ou elle, ils voyaient ça comme un simple métier, un moyen de payer les factures, rien de plus. Malheureusement, elle savait que ce n'était pas le cas, et elle n'était pas prête à risquer sa relation avec ses parents et sa famille juste pour savoir s'ils sont oui ou non prêt à accepter que leur fille fasse un job si peu conventionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaddeus Graham

avatar

since : 06/05/2017
words : 429
pseudo : nocturnal animal.

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Mer 10 Mai - 19:35

La façon dont Caera semblait rassembler son courage dans cette inspiration ne rassura pas Thad. Il venait surement de poser les mauvaises questions, il l’avait pressenti. « La première fois que tu m'as choisi, c'était pour quoi ? Parce que je suis mignonne, jeune et sans vouloir me vanter, quand même assez bien foutu. On me paye pour être jolie, pour faire la potiche, ou pour être un accessoire au bras d'hommes bien trop riches. Alors non seulement, c'est catastrophique pour l'avancement de la condition féminine, je te l'accorde. Mais imagine si mes parents apprenaient que je me fais payer pour servir de faire valoir à des hommes qui ont parfois trois fois mon âge. » Entendant le rire de la jeune femme, il ne put s’empêcher de sourire, légèrement. Elle parlait tellement ouvertement de ce qu’elle faisait, de ce que les gens pouvaient en penser, qu’il ne comprenait pas comment c’était possible qu’elle ait été élevée par des parents qui pourraient être les personnes qui pensent du mal. Ca ne semblait tellement pas compatible dans le tableau. « Honnêtement, je suis même pas sûre que mes parents fassent la différence entre une escort et une prostituée. Et eux qui pensent qu'une carrière d'actrice, ce ne serait pas sérieux, imagine s'ils se retrouvaient à penser que je suis une prostituée. » Un silence entre les deux jeunes gens s’installa par la suite, Caera ayant fini d’expliquer pourquoi elle ne pouvait pas en parler à ses parent à Thad, et surtout pourquoi le job qu’elle avait décidé de prendre, quand d’autre devenait vendeur dans le petit magasin du coin, n’allait surement pas leur plaire. Thad pouvait comprendre que les parents ne réagissent pas bien, parce-qu’après tout, c’était leur fille. Mais le reste du monde ne devrait pas avoir cette empreinte sur la jeune femme. « Tes parents loupent le principal dans cette histoire, en vrai. Non seulement, contrairement à la plupart des jeunes femmes de nos jours - et tu sais à quel point je peux en rencontrer des différentes -, tu te bats pour gagner des sous. Pas juste pour pouvoir paraitre, tu fais ça parce-que tu en es a besoin. » Le serveur s’incrusta dans leur petite bulle quelques instants, le temps de faire goûter le vin et de laisser à Thad le loisir de servir les verres. « Et en plus, tu les protèges. En ne voulant pas leur dire parce-que ça pourrait les énerver. » Il fit une petite moue, avant de prendre la bouteille. Il vint remplir les deux verres avant de reposer la bouteille. Il n’avait toujours pas demandé l’avis de la jeune femme, savoir si elle en voulait ou non. « Et pourquoi actrice ? Outre le fait que tu sois douée pour ça, qu’est-ce qui t’a motivé ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caera Allen

avatar

since : 05/05/2017
words : 277
pseudo : hershelves, nadège.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (one/four)
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Mer 10 Mai - 20:24

La façon dont il la regardait alors qu'elle lui expliquait son point de vu, sans rien dire, simplement en l'écoutant, l'avait légèrement surprise. Elle n'avait pas l'habitude qu'on l'écoute, comme ça. Il l'avait laissé parler, raconter tout ce qu'elle avait à dire. Et ça lui faisait tellement du bien. Pouvoir enfin dire ce qu'elle avait sur le coeur, en parler avec quelqu'un qui savait déjà ce qu'elle faisait, et ne la jugeait pas. Elle n'aurait jamais pensé que cette soirée puisse être si utile pour elle. Il commença à lui répondre, une réponse si adorable qu'elle sourit directement, le regardant attentivement pour entendre tout ce qu'il avait à le dire. Le serveur arriva avant qu'elle n'ai le temps de répondre, et elle jeta un coup d'oeil à la bouteille qu'il avait à la main. Elle qui ne buvait presque pas, c'était clairement sa seule opportunité de boire un vin de telle qualité. La rouquine laissa Thad la servir alors que le serveur retournait à ses autres tables. Elle le remercia d'un léger sourire, attrapant son verre pour goûter le fameux vin. — C'est un peu compliqué. J'aurais dû distribuer les journaux le matin, à la place. Elle lâcha un petit rire, amusée. Au fond, elle aimait ce qu'elle faisait. C'était son choix. Personne ne la forçait, mais elle savait aussi que c'était le genre de boulot où les gens avaient tendance à facilement critiquer, sans même comprendre le pourquoi du comment. Mais pas lui. Il avait comprit que si elle le faisait, c'était parce qu'elle en avait besoin. — Je sais pas pourquoi actrice. J'ai toujours voulu faire ça, je crois. J'ai toujours aimé jouer des rôles. Elle prit son verre en main, buvant une gorgée avant de s'adosser à nouveau à sa chaise, le regardant avec un léger sourire. — Et toi ? Pourquoi tu es dans la high-tech, alors ? À vrai dire, elle ne savait quasiment rien sur lui, en dehors de ce qui était sur le papier. Elle connaissait les informations principales, celles qui était nécessaire de savoir, pour les soirées où elle l'avait accompagné. C'était tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaddeus Graham

avatar

since : 06/05/2017
words : 429
pseudo : nocturnal animal.

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Jeu 11 Mai - 0:27

« C'est un peu compliqué. J'aurais dû distribuer les journaux le matin, à la place. » Et alors qu’elle portait le verre de vin à ses lèvres, Thad eut un petit rire, gentil. « Mais c’est pas en distribuant des journaux le matin que tu aurais pu être ici ce soir aussi. » Parce-qu’elle avait beau risquer de se faire renier par ses parents, elle ne pouvait nier le côté prestigieux du job. Non seulement, il rapportait gros, mais en plus elle avait la chance de pouvoir passer des soirées dans des endroits inédits. Il lui posa ensuite des questions sur son choix d’orientation scolaire, voulant savoir comment elle était arrivée à choisir cette voix là. « Je sais pas pourquoi actrice. J'ai toujours voulu faire ça, je crois. J'ai toujours aimé jouer des rôles. » « Je crois que tu seras très bonne plus tard, dans tous les aspects de ta carrière alors. » Parce-que, mine de rien, il la voyait jouer dès qu’ils se voyaient. Certes, ça n’avait été que quelques soirées, mais ça avait suffi au jeune homme pour qu’il puisse comprendre le talent de Caera. « Et toi ? Pourquoi tu es dans la high-tech, alors ? » Thad s’arrêta, main en l’air, alors qu’il était prêt à boire à son tour une nouvelle gorgée de vin. Il ne s’attendait pas à ce que la jeune femme lui retourne les questions - après tout, elles ne le faisaient jamais d’habitude; mais il aurait du s’en douter, elle était différente des autres. Il finit par quand même boire sa gorgée de vin, avant de reposer son verre, haussant un sourcil interrogateur, sourire en coin moqueur. « Je ne suis même pas sur que tu veuilles vraiment savoir la réponse. Mais vu que tu as posé la question. » Il tâta la poche de sa veste, à la recherche de son porte-feuilles. A l’intérieur de ce dernier, il y trouva une photo de famille de quand il était plus jeune. Elle avait été prise pour noël, lorsque son père était encore en vie et que sa mère souriait encore. Et, aussi, lorsqu’il avait dix-huit ans. Il tenta le bout de papier abîmé à Caera. « Ca, c’est moi, quand j’étais un peu plus jeune que toi. Et oui, tu as le droit de te moquer de ma petite tête de geek. Les ordinateurs venaient à peine de sortir, et pourtant j’aimais déjà ce qu’ils pouvaient produire. » Il eut un petit rire, revoyant la tête de ses parents lorsqu’il avait annoncé vouloir faire carrière dans l’informatique. Pas qu’ils ne voulaient pas, ils ne comprenaient juste pas comment ces monstrueuses machines pouvaient bien fonctionner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caera Allen

avatar

since : 05/05/2017
words : 277
pseudo : hershelves, nadège.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (one/four)
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Jeu 11 Mai - 0:43

La rouquine lâcha un nouveau rire bien trop sincère à sa petite remarque. Il avait raison. Il n'y avait qu'avec ce genre de carrière qu'on arrivait à se faire payer pour aller dans des soirées ou des repas, accompagnés d'hommes prestigieux. C'était ce qu'elle aimait le plus dans ce boulot. Pouvoir jouer tout en étant certaine d'être à l'abris. Pas de soirée qui craignent, de boulot avec les petits délinquants de la ville. Non, c'était un métier tellement différent. Elle ne se plaignait pas, même si la peur que sa famille puisse un jour le découvrir lui faisait parfois regretter d'avoir choisi ce job pour payer ses études. Lorsqu'elle lui retourna la question, Thad marqua une pause. Il était surpris, elle pouvait le voir très clairement. Pendant une seconde, elle se demanda si c'était déplacé. Elle n'était pas payé pour poser les questions, mais cette soirée était tellement différente des missions qu'on lui avaient octroyées jusque là. Son regard resta bloqué sur l'homme, attendant une réaction, espérant qu'elle ne soit pas négative. Et fini par boire une gorgée avant de sortir une photo de sa porte-feuille. Caera fronça automatiquement les sourcils, s'approchant pour pouvoir observer la photo, qu'elle prit délicatement lorsqu'il la lui présenta. — Oh... wow, se contenta-t-elle de répondre, regardant la photo attentivement alors qu'il lui racontait une partie de son histoire. Une partie que peu de personnes devaient connaitre. La jeune femme releva la tête, lui tendant à nouveau la photo, un sourire aux lèvres. — Je te trouve adorable sur cette photo, dit-elle avec un petit sourire en coin, avant de reprendre. Et je comprend. L'informatique, c'est quand même vachement intéressant. Même si personnellement, je me contacte d'allumer mon ordinateur et de trainer sur internet. Oh, et de répondre à mes textos et mes appels, heureusement. Elle lâcha un petit rire en le regardant toujours, marquant une pause. Elle reprit finalement un air plus sérieux. — Tu sais, c'est parfois dur de passer mon temps à bosser avec des personnes vraiment plus riches que ma famille. Mais c'est toujours un plaisir, quand ce sont des personnes qui le méritent, et qui ont tout fait seul. C'est une vraie inspiration, je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaddeus Graham

avatar

since : 06/05/2017
words : 429
pseudo : nocturnal animal.

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Jeu 11 Mai - 1:26

« Oh... wow » Même s’il ne l’avouerait pas, Thad avait un peu appréhendé la réaction de la jeune femme lorsqu’il lui avait tendu la photo. Il était vrai que peu de gens qu’il côtoyait désormais avaient eu le loisir, la chance de l’avoir connu plus jeune. Très peu de ses collègues ou de ses partenaires d’affaires étaient des connaissances de ses études, la plupart ayant déménagé après avoir été diplômés. C’était donc une photo et une information plutôt insolite que donnait là Thad à Caera. « Je te trouve adorable sur cette photo » Alors, il éclata de rire - et lui, il n’en avait rien à faire que tout le restaurant puisse l’entendre. « Adorable ? J’ai dix huit ans, les cheveux dans tous les sens, des boutons plein la tronche… Mignon tu dis ? Si j’avais cette tête là maintenant, je te promets que tu serais pas restée au resto avec moi. » Sa soeur était la meilleure personne pour lui rappeler à quel point elle ne comprenait jamais comment il réussissait déjà à avoir des filles dans son lit avec cette tête là, et avec les ambitions professionnelles qui s’accordaient à la tête. « Et je comprend. L'informatique, c'est quand même vachement intéressant. Même si personnellement, je me contacte d'allumer mon ordinateur et de trainer sur internet. Oh, et de répondre à mes textos et mes appels, heureusement. » « Comme une trop grande partie de la population. » Il secouait la tête, souriant. « Tu sais, c'est parfois dur de passer mon temps à bosser avec des personnes vraiment plus riches que ma famille. Mais c'est toujours un plaisir, quand ce sont des personnes qui le méritent, et qui ont tout fait seul. C'est une vraie inspiration, je trouve. » Son petit sourire moqueur se transforma, petit à petit, en sourire fier et à la fois attendri. Jusque maintenant, il n’avait jamais réellement été pris comme modèle, comme exemple d’inspiration, mais plutôt toujours comme personne à copier pour devenir un requin dans le domaine des entreprises. Et c’était vrai, il en était un. Mais il était bien plus que ça, il avait une histoire plutôt atypique dans le genre - mais les gens n’y avaient pas accès, et c’était peut-être parfois bien mieux comme ça. « Tu vois, on est pas si différents.» Un des serveurs de la soirée leur servit leurs plats, chauds comme Thaddeus les aimaient: prêts à être mangés. « Tu m’en diras des nouvelles. » Il but une nouvelle gorgée de vin avant de venir commencer à toucher à son plat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caera Allen

avatar

since : 05/05/2017
words : 277
pseudo : hershelves, nadège.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (one/four)
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Jeu 11 Mai - 1:41

Elle sourit un peu plus en le voyant éclater de rire, alors que quelques regards offusqués se tournaient vers eux. Caera avait l'impression d'avoir le vrai Thaddeus devant elle, et pas la pâle copie qui se présentait aux soirées d'affaire, un sourire aux lèvres alors qu'il cherche déjà de nouveaux moyens d'améliorer son entreprise. Non, là il était lui. Tout simplement. Pas la tête dans le travail ou dans les partenaires qu'ils pourraient trouver. Ils se fichaient bien de qui pouvait être là. Il n'y avait que eux deux. — J'ai bien dit adorable, oui, confirma la rouquine en hochant doucement la tête. Mais c'est évidemment que t'as plutôt bien vieilli, je l'avoue. À son tour, elle lâcha un léger rire, bien plus discret que l'homme en face d'elle, du moins assez discret pour que personne dans la salle ne se retourne à nouveau vers eux. Il ajouta qu'ils n'étaient pas si différents, et Caera hocha la tête, avouant enfin qu'il avait raison à ce sujet. Plus elle apprenait à le connaitre, et plus elle voyait leurs ressemblances prendre le dessus sur leurs différences. Leur détermination, plus particulièrement. L'envie d'être toujours meilleur. C'était une qualité, aux yeux de la petite Allen, de se donner le plus de chances possible de réussir dans la vie. Leurs plats arrivèrent finalement, et Caera offrit un large sourire au serveur. Elle mourrait de faim, et l'odeur du poisson lui donnait envie de se jeter sur le plat. Mais avant de l'attaquer, elle lança un regard à Thad, toujours souriante. — Merci pour le repas. Et bon appétit. Elle commença finalement son plat, attaquant pas de petits bouts avant de fermer les yeux un instant pour apprécier le goût de ce qu'avait choisi le brun. — C'est sûrement le meilleur plat que j'ai jamais mangé, ajouta doucement Caera, à la fois à Thad et à elle-même. Et c'était sûrement vrai. Les pizza du coin de la rue avait, tout de suite, beaucoup moins de charme. Elle continua de dévorer, avec classe, son plat, entrecoupant les bouchées de quelques gorgées de vin qui se mariait bien entendu parfaitement avec le choix du plat. Après quelques minutes de silence, elle releva le regard vers celui qui l'avait invité, les sourcils légèrement froncés. — Pourquoi est-ce que tu fais appel à une escort ? demanda-t-elle le plus simplement du monde. Toutes les filles seraient ravies de passer ne serait-ce qu'une soirée avec toi, sans que tu aies à leur verser un seul centime. Après tout, ils semblaient se poser beaucoup de questions, alors autant tout savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaddeus Graham

avatar

since : 06/05/2017
words : 429
pseudo : nocturnal animal.

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Jeu 11 Mai - 2:03

« J'ai bien dit adorable, oui. Mais c'est évidemment que t'as plutôt bien vieilli, je l’avoue. » Un sourire pincé, pour ne pas transformer ce sourire en sourire fier. Il ne le remarquait pas, mais ça faisait un bout de temps que Thad n’avait pas passé une soirée où il s’autorisait à autant sourire - ou tout simplement, une soirée qui lui donnait autant envie de sourire. A croire que ses soirées habituelles n’étaient plus assez intéressantes. « Merci pour le repas. Et bon appétit. » « Bon appétit à toi aussi, demoiselle. » Et alors qu’il commença son dîner, il était davantage concentré sur la jeune femme, attendant sa réaction. C’était idiot d’agir comme ça et c’était surtout son égo qui prenait le dessus à ce moment là, à attendre de voir s’il avait réussi à choisir le bon restaurant et à impressionner. « C'est sûrement le meilleur plat que j'ai jamais mangé » Les mots de Caera avaient été prononcés tels des murmures, des pensées formulées à voix un peu trop haute. Ce qui fit sourire en coin Thad, sans qu’il n’ajoute commentaire. Il n’avait pas besoin, il venait de marquer un point - et ça lui suffisait. Ils avancèrent un bout de dîner en silence, profitant chacun de leur côté le plat proposé, profitant du vin qui s’accordait. Ce fut Caera qui reprit la parole en premier. « Pourquoi est-ce que tu fais appel à une escort ? » Thaddeus releva le regard vers elle, un sourcil haussé, l’autre à mi-chemin d’être froncé. Il attendait simplement qu’elle développe sa question. « Toutes les filles seraient ravies de passer ne serait-ce qu'une soirée avec toi, sans que tu aies à leur verser un seul centime. » La question de la jeune femme, sans le choquer, l’étonna quelque peu. Assez en tous cas pour qu’il prenne quelques secondes pour y réfléchir. Pour savoir quels mots mettre dans sa réponse - et surtout, pourquoi dire ceci plutôt d’autre chose; un pourquoi toujours tellement important, un pourquoi qui intriguait la jeune femme ce soir. Attrapant la serviette de tissu posée sur la table, il vint essayer ses lèvres délicatement. « Elles seraient ravies, parce-que ça ferait bien à placer dans une conversation pour plus tard. Parce-que les photos seraient vraiment trop fun à montrer à leurs copines. » Il leva les yeux au ciel. Caera venait de toucher une corde sensible, sans réellement s’en apercevoir. Oh, Thaddeus allait lui répondre, avec une voix toujours calme, toujours respectueuse, toujours douce. Mais effectivement, ce pourquoi là définissait une bonne partie de sa vie à lui. Et s’il ne voulait pas non plus trop se dévoiler, c’était le moment de ne pas être trop bavard. Elle avait beau être charmante, attirante et de très bonne compagnie, elle restait une escorte d’un soir ou deux, et non une amie à lui. « Un nom et un compte en banque rempli, ça fait toujours rêvé. Ca donne envie. Mais si je me permettrai d’emmener n’importe qui à des événements comme ça, ça pourrait tourner au drame. Je ne saurai plus qui viendrait pour profiter de mon argent et de ma réputation, ou juste pour passer du bon temps avec moi. Au moins, avec des escorts, je n’ai pas de surprises à avoir, tout est dit dans le contrat. » Il fit un petit sourire pincé, avant de venir remettre du liquide dans le verre de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caera Allen

avatar

since : 05/05/2017
words : 277
pseudo : hershelves, nadège.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (one/four)
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Jeu 11 Mai - 2:18

Il avait l'air surpris par la question. Oh, au moins autant qu'elle, qui regrettait déjà d'avoir prononcé ces quelques mots. Elle aurait pu s'excuser et lui dire d'oublier, mais la vérité c'est qu'elle était vraiment curieuse d'entendre sa réponse. Il prit son temps, un temps assez long pour qu'elle se demande une centaine de fois si elle aurait dû se taire. Elle attrapa son verre, finissant les quelques dernières gorgées afin de se donner l'impression de ne pas rester immobile, à attendre une répondre. Et puis, il prit la parole. Lui expliquant exactement pourquoi une escort plutôt qu'une de ces conquêtes. Tout était dit dans le contrat. Caera sourit, c'était exactement le genre de réponse qu'elle s'était imaginé, sans jamais en avoir la confirmation d'aucun de ses clients, car elle savait que c'était une question bien trop délicate pour la poser à n'importe. Et, étrangement, elle s'était senti assez à l'aise pour la poser à ce client là. Elle lui sourit lorsqu'il lui resservit du vin et, hochant légèrement la tête, répondit avec une voix tout aussi calme que la sienne. — C'est ce que je pensais, je dois te l'avouer. J'avais juste envie d'avoir un point de vue... de l'autre côté de contrat. Elle lui sourit sincèrement, buvant à nouveau une gorgée de son verre avant de se remettre à manger son plat, le finissant bien trop rapidement. Elle aurait voulu manger ça pour le restant de ses jours. Bien que, et elle le savait, ce genre de choses sont si appréciables parce qu'elles sont rares. Elle serait sûrement blasée au bout de quelques semaines, si elle venait ici tous les soirs pour manger. Et ça ne deviendrait qu'un vulgaire restaurant, et non plus le sublime restaurant chic que c'était. Un vulgaire restaurant très cher, mais tout de même. Plus rien de particulier, de magique. Elle s'essuya à son tour les lèvres, relevant le regard vers Thaddeus. — Quand je me suis lancé dans ça, j'aurais jamais imaginé que tant de personnes faisaient appel à ce genre de services. C'est assez étonnant, je dois l'avouer. Puis, certaines personnes nous payent pour des choses bien plus bizarres que pour aller à des diners classes. Elle lâcha un petit rire. À nouveau, elle était heureuse de pouvoir parler de son métier avec autant d'aisance et de pouvoir en rire, sans avoir peur d'être jugée, ou qu'on la regarde de haut. Elle se sentait importante, malgré son choix de carrière provisoire. Finissant à nouveau son verre de vin et le reposant sur la table, elle lança à Thad un petit sourire en coin. — C'est moi qui choisi où on prend notre dessert, par contre. Je connais la ville aussi bien que toi. Enfin... Seulement pas les mêmes quartiers, d'après ce que je vois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaddeus Graham

avatar

since : 06/05/2017
words : 429
pseudo : nocturnal animal.

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Jeu 11 Mai - 2:30

Au moins, il aurait été honnête en répondant à la jeune femme. Peut-être que ce n’était pas le genre de réponse à laquelle elle s’attendait, peut-être qu’elle allait penser qu’il se fichait d’elle - après tout, il était vrai, pourquoi dépenser tout cet argent alors qu’il pourrait avoir la même chose, gratuitement ? « C'est ce que je pensais, je dois te l'avouer. J'avais juste envie d'avoir un point de vue... de l'autre côté de contrat. » Il fit un petit signe de tête, comme pour lui indiquer qu’elle était la bienvenue de cette réponse. Au moins, c’était ce à quoi elle s’attendait, elle n’avait pas été choqué par ses propos. « Quand je me suis lancé dans ça, j'aurais jamais imaginé que tant de personnes faisaient appel à ce genre de services. C'est assez étonnant, je dois l'avouer. Puis, certaines personnes nous payent pour des choses bien plus bizarres que pour aller à des diners classes. » Il haussa un sourcil. « Est-ce que je suis autorisé à savoir pour quoi tu peux bien te faire employer, ou il ne vaut mieux pas que je sache ? » Ce qui était marrant, étonnant à faire remarquer dans la phrase qu’il venait de prononcer, c'était qu’il ne l’avait pas mise au plusieurs, mais il l’avait bien dite de façon à ne s’adresser que la jeune femme. Plus la soirée avançait, plus il devenait spécifique l’un envers l’autre dans leurs paroles. Plus ils avaient une vraie conversation, en fin de comptes. « Mais il est aussi vrai qu’il y a énormément de personnes qui sont prêtes à rendre service. Au moins, on peut pas se plaindre là dessus, on a le choix. » Alors qu’ils continuaient de parler, leurs assiettes finissaient de se vider, leurs verres prenant rapidement la même tournure. Le serveur remportait leurs assiettes et parti chercher la note. « C'est moi qui choisi où on prend notre dessert, par contre. Je connais la ville aussi bien que toi. Enfin... Seulement pas les mêmes quartiers, d'après ce que je vois. » Expression amusée s’emparant du visage du jeune homme. « Tu as oublié que j’ai vécu pauvre ici aussi, tu sais. Je ne connais pas que les quartiers de riches. Mais, j’ai hâte de voir où tu pourrais m’emmener. Du moment que ce n’est pas un coupe-gorge pour obtenir mes codes de compte en banque, ça me va. » Il lui fit un clin d’oeil avant de tirer sa carte de son porte-feuilles pour payer l’addition. Rapidement, les deux jeunes gens avaient de nouveau leurs vestes sur les épaules et déambulaient dans les rues de Cork. « Alors, capitaine, où allons-nous maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caera Allen

avatar

since : 05/05/2017
words : 277
pseudo : hershelves, nadège.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (one/four)
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Jeu 11 Mai - 2:53

Un coupe gorge. L'expression l'amusa, et elle regarda Thad en se retenant de sourire un peu trop, voulant garder un air presque sérieux, mais pas vraiment. — Si je voulais tes comptes bancaires, je m'y serais prise autrement. Crois-moi. Sourire amusé et regard malicieux au visage, elle le laissa régler la note avant de se lever et de récupérer ses affaires, avant de sortir du restaurant en compagnie de l'homme. Ils se mirent à marcher, s'enfonçant un peu plus dans le centre de la ville. Les quartiers que les hommes comme Thaddeus ne fréquentaient pas. Ou du moins, comme il l'avait fait remarquer, plus. Elle savait exactement où elle allait le trainer pour finir cette soirée. C'était bien moins classe que le restaurant qu'ils venaient de quitter, mais c'était à son tour de choisir. À quoi s'attendre d'une étudiante en théâtre qui a du mal à boucler les fins de mois. — Alors, tu veux vraiment savoir pour quoi je suis employée, parfois ? Elle regarda devant elle, tout sourire, n'attendant pas vraiment sa réponse avant de reprendre la parole. — Je fais partie des personnes pas assez désespérée pour accepter les missions qui semblent vraiment trop inconfortables. Mais j'ai été payé un week-end entier pour simplement resté dans un appartement. Rien de plus. On a quasiment pas parlé, mais j'ai eu assez d'argent pour payer mes cours de théâtre en seulement deux jours. Ensuite il y a les artistes, qui payent pour que je serve de muse à leurs tableaux. Ou que je pose à leurs expositions. Elle lâcha un petit rire en se rappelant de certaines soirées assez désastreuses dans les galeries d'art des environs, avant de le regarder à nouveau. — Mais le plus souvent, c'est des soirées comme les tiennes. Sauf que les clients sont rarement aussi gentils que toi. C'est plutôt... tais-toi et sois belle, dans ces moments-là. Malheureusement, elle n'exagérait pas. La plupart des clients s'attendaient à ce qu'elles passent deux ou trois heures à les suivre tel un petit toutou, un large sourire aux lèvres, et à ne rien dire d'autre que je suis enchantée des que quelques lui adressait la parole. Elle s'y était habituée. Le champagne et les petits gâteaux étaient parfois de meilleur compagnie que son cavalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaddeus Graham

avatar

since : 06/05/2017
words : 429
pseudo : nocturnal animal.

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Jeu 11 Mai - 3:07

« Si je voulais tes comptes bancaires, je m'y serais prise autrement. Crois-moi. » Il secoua la tête, tout en prenant quand même la jeune femme au sérieux. Elle ne faisait pas partie de la catégorie belle et idiote, elle ferait même davantage partie des gens intelligent, alors il était fort probable que si elle avait voulu le dépouiller de son argent, elle aurait autrement. Le vent frais du début de nuit vint rapidement frôler de nouveau leurs visages lorsqu’ils mirent de nouveau un pied dehors, commençant à parcourir les rues de la ville. « Alors, tu veux vraiment savoir pour quoi je suis employée, parfois ? Je fais partie des personnes pas assez désespérée pour accepter les missions qui semblent vraiment trop inconfortables. Mais j'ai été payé un week-end entier pour simplement resté dans un appartement. Rien de plus. On a quasiment pas parlé, mais j'ai eu assez d'argent pour payer mes cours de théâtre en seulement deux jours. Ensuite il y a les artistes, qui payent pour que je serve de muse à leurs tableaux. Ou que je pose à leurs expositions. » Thaddeus fronça les sourcils, sifflant légèrement. « Je ne suis pas sûr de vraiment saisir les buts des personnes qui t’ont proposé ces boulots là. Un week-end entier, sérieusement ? C’est long, très long. Wahou. Et tu as réussi à tenir tout ce temps là ? » Il était à la fois dérouté et impressionné. Dérouté du travail que certains pouvaient offrir - quitte à passer 48h avec une personne, autant proposer des activités ludiques qui font passer le temps - et impressionné par la patience de la jeune femme. « Mais le plus souvent, c'est des soirées comme les tiennes. Sauf que les clients sont rarement aussi gentils que toi. C'est plutôt... tais-toi et sois belle, dans ces moments-là. » « Oh tu sais… » Il se gratta la gorge avant de détourner légèrement le regard. « J’avoue que ça m’est déjà arrivé de faire ça aussi. Mais pour ma défense, c’était des jeunes femmes vraiment trop bavardes, qui avaient le don de ne pas se rendre compte qu’elles gâchaient la soirée. Ca fait de moi quelqu’un de vilain alors ? » Il fit une mine feinte, faisant croire qu’il était gêné et presque désolé. Au fond, il savait qu’elles pourraient être juste ça, les femmes avec qui ils passaient des soirées. Ce n’était pas interdit par le contrat établi. Mais il avait été trop bien élevé pour se permettre d’agir comme ça à tout bout de champ; seulement quand c’était elles qui mettaient en péril la tranquillité et l’amusement de la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caera Allen

avatar

since : 05/05/2017
words : 277
pseudo : hershelves, nadège.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (one/four)
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Jeu 11 Mai - 3:22

Sa petite confession fit froncer les sourcils de la demoiselle, qui plissa les yeux en lui lançant le regard le plus meurtrier qu'elle avait en stock. — Ah oui, t'es comme ça, alors ? Au fond, elle n'avait vraiment aucune raison de râler ou de critiquer les hommes qui agissaient comme ça. C'était même plutôt normal. Elle était payé une fortune pour quelques heures, le moins qu'elle puisse faire, c'était de resté discrète et de ne pas déranger. Après tout, elle n'était pas payé pour être bavarde ou pour aller danser, mais bien pour accompagner un homme qui, lui, avait des tas de gens à voir pendant ces quelques heures. Elle avait bien remarqué qu'avec Thaddeus, c'était différent. Du moins, avec elle. Ce n'était visiblement pas le cas avec tout le et, bien qu'elle en fut surprise, elle s'en fichait assez. — Si t'avais été comme ça avec moi, j'aurait sûrement même pas accepté de venir à une seconde soirée avec toi. Affichant à nouveau un sourire, elle haussa légèrement les épaules. C'était la vérité, elle ne prenait quasiment jamais une seconde fois le même homme, encore moins si elle s'était ennuyé à la première soirée. Quitte à passer une mauvaise soirée, autant le faire avec de nouveaux visages à saluer, et un nouveau personnage à jouer. — Mais au fond, reprit-elle rapidement. Je t'ai trouvé plutôt fun, à notre première soirée. Et visiblement ça a été ton cas aussi, sinon tu n'aurais pas accepté de m'embaucher pour d'autres soirées. La rouquine sourit en coin, satisfaite de son raisonnement tout à fait logique. Elle tourna rapidement dans une petite ruelle de la ville et poussa la première porte, entrant directement dans une petite pièce éclairée avec des néons assez violent. Les différentes odeurs sucrées rendaient l'endroit tout de suite plus acceptable. — J'espère que t'aimes les gaufres. Elle s'approcha du fond de la pièce, où se tenait les vendeurs ainsi que tous les produits que vendaient le magasin. Mais la spécialité, c'était les gaufres. Les meilleures de Cork — du moins les meilleures que Caera avait trouvé à Cork. Dès qu'elle avait un peu de temps entre deux cours, elle venait ici, et goûtait un à un les différents choix qui s'offraient à elle, pour accompagner sa gaufre. Chocolat, crème fouettée, fruits de tous les gens, caramel. Il y en avait pour tous les goûts. — Alors, qu'est-ce que tu veux ? demanda-t-elle au brun en se tournant vers lui, un sourire aux lèvres, après lui avoir laissé assez de temps pour lire les pancartes menus affichaient au dessus de la tête des vendeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaddeus Graham

avatar

since : 06/05/2017
words : 429
pseudo : nocturnal animal.

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Jeu 11 Mai - 23:23

« Ah oui, t'es comme ça, alors ? » Pour toute justification, Thad haussa les épaules. Après tout, il n’avait pas grand chose à dire pour sa défense et il savait que ce genre d’actions n’étaient pas réellement justifiables. « Si t'avais été comme ça avec moi, j'aurait sûrement même pas accepté de venir à une seconde soirée avec toi. » « Ca ne m’aurait pas étonné. » De toutes façons, il évitait de passer deux soirées avec la même personne si le feeling n’était pas passé la première fois. Ca évitait bien les emmerdes, les commérages entre les filles du métier qui se connaissaient, la mauvaise publicité qui s’en suivait aussi. « Mais au fond » « Hm ? » Il haussa un sourcil. « Je t'ai trouvé plutôt fun, à notre première soirée. Et visiblement ça a été ton cas aussi, sinon tu n'aurais pas accepté de m'embaucher pour d'autres soirées. » Et il eut alors un petit rire. « Touché. Ce genre de chose, ça marche bien dans les deux sens effectivement. » Ils finirent par tourner dans une petite rue - et de nombreux souvenirs d’années qui semblaient déjà trop loin pour Thad refirent surface. Pas que de cette rue spécialement, mais de toutes les fois où ils avaient écumé les bars avec ses copains d’université, à en finir par ne plus retrouver le chemin pour rentrer chez eux. Caera sembla d’ailleurs enfin décidée à choisir un endroit, ouvrant une des portes de la ruelle. « J'espère que t'aimes les gaufres. » L’odeur de sucrerie prit directement Thad à peine fut-il entièrement entré dans le petit magasin. La bonne odeur, même. Il avait l’impression d’un coup d’avoir dix ans de nouveau et un sourire un peu béat s’afficha sur son visage. « Qui n’aime pas ça, hein ? » Il s’avancèrent vers le comptoir, Thad étant déjà entrain de lire la carte des produits proposés. « Alors, qu'est-ce que tu veux ? » Il baissa le visage vers la jeune femme, toujours cet air enfantin collé au visage, comme si c’était de nouveau noël en plein milieu de l’année. « Une incontournable. Sirop d’érable, sans hésiter. » Que ce fut pour les crêpes, les gaufres ou les pancakes, vous pouviez être sûrs qu’il y aurait du sirop d’érable pour Thad par dessus. « Tu prendras quoi toi ? » Et à ce moment là, il se dit qu’il n’aurait jamais du autant mangé au restaurant et ne garder la place que pour un seul dessert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caera Allen

avatar

since : 05/05/2017
words : 277
pseudo : hershelves, nadège.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (one/four)
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Ven 12 Mai - 0:20

Observant attentivement Thaddeus, elle comprit rapidement qu'elle avait fait le bon choix. Son sourire n'avait pas quitté son visage depuis qu'ils étaient rentrés dans la petite boutique. Caera le regardait avec un sourire satisfait et amusé à la fois. Un homme qui aurait pu s'acheter les meilleurs desserts du monde, mais qui se retrouvait si heureux lorsqu'on l'amenait dans une petite boutique de gaufre dans le centre de Cork. Elle n'aurait pas pu être plus heureuse qu'avec cette réaction. Son choix se porta finalement sur une gaufre au sirop d'érable, et la rouquine se tourna à nouveau vers les serveurs pour commander. — Ce sera une au sirop d'érable et une au chocolat alors. Elle jeta un rapide coup d'oeil vers l'homme avec qui elle passait la soirée, marquant une pause pour se laisser le temps de réfléchir, puis ajouta finalement. — À emporter. Les rues de Cork sont vraiment belles, même la nuit. Un nouveau sourire s'afficha sur ses lèvres alors qu'elle fouilla dans son sac pour sortir assez de monnaie pour régler leurs achats. Sans même lever les yeux vers Thad, elle anticipa sa réaction. — N'essaye même pas de me dissuader de payer. C'est moi qui ai choisi l'endroit, c'est moi qui règle. Et avec tout ce que t'as fait pour moi ce soir, je te dois bien ça. Elle tendit finalement l'appoint au serveur, qui venait justement de finir de préparer leurs gaufres. Face au repas que Thad venait de lui payer, et aux différentes soirées chic, elle se sentait presque ridicule avec ses gaufres, aussi bonne soit elles. Certes, elle était payé pour tout ça, et c'était dit dans le contrat: elle n'avait pas a débourser un centime pour la soirée d'un de ses clients. Mais cette soirée avait été bien différente des autres. Ils avaient discuté et avaient appris à se connaitre un peu mieux, malgré la catastrophe qu'ils avaient évité et qui les avait fait atterrir dans Cork, où ils ne seraient jamais venu ensemble, sinon. Alors une gaufre au sirop d'érable, c'était vraiment la moindre chose qu'elle pouvait faire, ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaddeus Graham

avatar

since : 06/05/2017
words : 429
pseudo : nocturnal animal.

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Dim 14 Mai - 15:10

« Ce sera une au sirop d'érable et une au chocolat alors. » Caera vint lui jeter un regard, qui fit hausser un sourcil à Thad. « À emporter. Les rues de Cork sont vraiment belles, même la nuit. » Un sourire sur le visage de Thad vint faire écho à celui de la demoiselle. Elle n’avait pas tout à fait tord, les rues de Cork étaient toutes aussi belles de jour comme de nuit, et ça valait toujours le détour. Alors qu’il s’apprêtait naturellement à sortir son porte-feuille, il n’eut pas le temps de dire ou de faire quoi que ce soit que la voix de Caera se fit de nouveau entendre. « N'essaye même pas de me dissuader de payer. C'est moi qui ai choisi l'endroit, c'est moi qui règle. Et avec tout ce que t'as fait pour moi ce soir, je te dois bien ça. » Thaddeus releva la tête, ouvrit la bouche pour protester mais voyant que la jeune femme ne le regardait même pas, il finit par refermer ses lèvres en un trait pincé, secouant la tête. Il n’y avait pas à dire, elle avait du caractère, quelque-chose que le jeune homme n’aurait pu soupçonner sans cette soirée qui sortait de l’ordinaire. Ou en tous cas, la jeune femme n’aurait pas eu l’occasion de pouvoir s’exprimer clairement, d’être elle même. Il rangea alors son porte-feuille sans rien dire. Il finit par attraper la gaufre que le serveur lui tendait, le remerciant, et Caera et lui firent dehors en un rien de temps. « Je ne ferai pas de commentaires, même si j’en ai envie. » Il lui jeta un petit regard en coin. « Mais merci à toi. » Parce-que c’était sincère, et qu’il était vraiment content du choix qu’avait fait la jeune femme pour le dessert. C’était simple, mais ça suffisait amplement pour que Thad retourne rapidement en enfance. Il croqua un bout dans la gaufre, fermant les yeux. « J’avais oublié à quel point c’était bon quand même. » Parce-que dans les restaurants qu’il côtoyait en général, les gaufres n’étaient pas au menu. Thad tendit ensuite son bras pour que la jeune femme puisse s’y accrocher, et commença à avancer dans Cork de nuit. « J’avais oublié aussi à quel point c’état agréable ici. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caera Allen

avatar

since : 05/05/2017
words : 277
pseudo : hershelves, nadège.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (one/four)
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Dim 14 Mai - 22:06

La rouquine régla et attrapa la gaufre qu'on lui tentait, sortant ensuite de la petite boutique avec lui. Bien entendu, il lui confirma ce qu'elle savait déjà. Il mourrait d'envie de faire un commentaire, de râler puisque c'est elle qui avait payer les gaufres. Et bien entendu, elle leva les yeux au ciel avant d'hausser légèrement les épaules. — Arrête, c'est une gaufre. T'as même pas besoin de me remercier pour ça. Elle lui sourit sincèrement, le regardant un instant avant de croquer à son tour dans sa gaufre, appréciant autant le goût de ce dessert bien attendu, que la réaction du brun. Lui qui était un habitué des restaurants classes, des endroits les plus chics et des repas bien plus chers qu'une simple gaufre, c'était tout simplement génial de le voir apprécier autant cette simple gaufre. — Je suis contente que tu l'apprécie autant. Lorsqu'il lui tendit son bras, elle l'attrapa directement, un large sourire aux lèvres en continuant d'avancer à ses côtés, puis elle rajouta finalement. — Au final, c'est presque normal. Je passe mon temps ici, et tu me traines à des soirées chics. Et toi, tu passes ton temps dans des endroits chics, alors je te traines ici. Mission accomplie. Un petit sourire en coin aux lèvres, elle croqua à nouveau dans sa gaufre, profitant du calme et de la beauté des rues. Ce n'était pas dans ses habitudes d'être ici en plein milieu de la nuit. Elle y venait pendant la journée, après les cours ou pour travailler dans les cafés près de la fac. Mais la nuit, elle était soit au travail, soit chez elle. Jamais à trainer dans les rues de Cork, encore moins au bras d'un homme aussi charmant. — Alors, dis-moi comment c'était quand tu étais étudiant ici ? J'ai du mal à t'imaginer... étudiant, demanda-t-elle avec un léger rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaddeus Graham

avatar

since : 06/05/2017
words : 429
pseudo : nocturnal animal.

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Lun 15 Mai - 0:01

« Arrête, c'est une gaufre. T'as même pas besoin de me remercier pour ça. » Thaddeus, malgré les chiffres sur son compte en banque, faisait partie des gens qui pensaient que c’était le geste qui important, et non la valeur du cadeau. Mais comme il avait dit qu’il ne ferait aucun commentaire, il se contenta de secouer la tête, comme si la jeune femme se contentait de dire des bêtises. Il se mit par la suite à déguster son dessert, alors que les deux jeunes gens commencèrent leur balade nocturne. « Je suis contente que tu l'apprécie autant. » Il eut un petit rire. « Je suis comme les enfants, il m’en faut pas beaucoup pour être heureux. » Cette aptitude à être satisfait de peu lui venait de quand il était petit, où ses parents n’avaient pas grand chose, et où chaque offre, chaque cadeau était comme un matin de noël. « Au final, c'est presque normal. Je passe mon temps ici, et tu me traines à des soirées chics. Et toi, tu passes ton temps dans des endroits chics, alors je te traines ici. Mission accomplie. » Il sourit à la remarque de la jeune femme. « Appelons ça un échange de bons procédés, alors. » Même si c’était bien plus que ça en voyant la tournure des événements de la soirée. Même si l’hôte chauve allait surement lui demander pourquoi il était parti si rapidement, il ne regrettait pas d’avoir laissé tomber la soirée dans la belle demeure pour en passer une avec une belle jeune femme au bras, librement. « Alors, dis-moi comment c'était quand tu étais étudiant ici ? J'ai du mal à t'imaginer... étudiant. » Il eut un petit rire, tentant en même temps de croquer une nouvelle fois dans sa gaufre sans la faire tomber - chose qu’il réussit, non sans exploit. « J’avais un sac à dos, des lunettes rondes et je partageais un appartement un peu bidon avec mon meilleur ami, dans les coins sombres de Cork parce-que c’était là que l’immobilier était le moins cher. J’allais en cours la journée et, contrairement à toi qui a trouvé la bonne combien, je bossais à mi-temps dans une boutique de jeux vidéos pour payer mon loyer. » Et même si cette partie de sa vie n’avait pas forcément était facile, c’était avec le sourire aux lèvres que Thad en parlait à Caera. « J’allais au pub le weekend avec les gars de ma promo et… J’étais jeune marié. » Le genre d’informations que Caera ne pensait pas entendre en lui posant cette questions, oh non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caera Allen

avatar

since : 05/05/2017
words : 277
pseudo : hershelves, nadège.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (one/four)
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Lun 15 Mai - 0:21

L'idée qu'ils puissent voir cette soirée comme un échange la fit légèrement rire, mais elle se contenta d'hocher la tête. Au fond, ça aurait pu l'être. Si on oublie le fait qu'elle travaillait pour lui, qu'il la payait, et que s'ils s'étaient retrouvés à marcher dans les rues de Cork une gaufre à la main, c'était simplement parce que la jeune femme les avait fait quitter la petite fête bien plus rapidement que ce n'était prévu. Mais elle aimait l'idée de l'échange, bien plus que la version réelle des faits. Continuant de déguster sa gaufre, elle écouta attentivement son récit sur ses années d'études. Elle n'arrivait pas à l'imaginer à cette époque. La vingtaine, des lunettes, travaillant dans un magasin de jeux vidéos. Elle le voyait bien trop comme ce riche patron qu'elle avait rencontré, quelques semaines plus tôt. Impossible donc d'imaginer qu'il ait pu être autre chose qu'un riche patron. Elle s'apprêtait à faire une remarque, sur le fait qu'il était le parfait geek, d'après sa description, avant qu'il ne lâche une bombe qu'elle n'aurait jamais pu imaginer. Encore moins que de le voir en étudiant accro des jeux vidéos. — Marié ? Elle le regarda les yeux écarquillés, manquant de s'étouffer avec le bout de gaufre qu'elle venait d'avaler. — Toi, tu as été marié ? Toi qui semble si... Allergique aux relations amoureuses sérieux ? Tu as été marié ! Elle parlait plus fort qu'avant, bien trop étonné pour contenir sa surprise. Décidément, il était plein de surprise. Marié, c'était quelque chose qu'elle n'aurait pas pu imaginer. Elle s'était fait à cette image de don juan qui évite les relations pour être certain que personne n'en a après ses fortunes, et qui cache sûrement une certaine forme de peur de l'engagement. Elle ne le jugeait pas, du tout, mais c'était comme ça qu'elle le voyait. Pour au final, apprendre qu'il avait été marié. Elle fini par se calmer, regardant à nouveau devant elle en parlant un peu plus doucement. — Pardonne-moi, je m'attendais pas à ça. Qu'est-ce qu'il s'est passé avec ... ta femme ? demanda-t-elle, fronçant légèrement les sourcils. À la fois, parce qu'elle n'aurait jamais pensé prononcer une phrase pareille à Thaddeus. Mais surtout, parce qu'en une seconde, tous les scénarios possibles s'étaient mit dans sa tête, et elle devait savoir ce qui c'était passé avant de faire de nouvelles suppositions erronées. Peut-être avait-il divorcé, après tout c'est, d'après ce qu'on dit, ce qui arrive aux jeunes mariés. Ou était-il toujours marié, cachant sa relation pour ne pas que la jeune femme soit importuné, ce qui expliquerait pourquoi il paye Caera pour l'accompagner à des soirées pour le travail, mais certainement pas pourquoi il a passé la soirée avec elle. Ou alors, quelque chose de bien plus dramatique, dans quel cas elle se sentait déjà mal pour Thad, et regrettait sa curiosité un peu trop présente. Elle le regarda à nouveau, voulant savoir la suite de cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaddeus Graham

avatar

since : 06/05/2017
words : 429
pseudo : nocturnal animal.

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Lun 15 Mai - 20:43

« Marié ? » A voir la réaction de Caera, Thad ne put s’empêcher de rire. Certes, il venait de lâcher une bombe, il le savait. Mais la réaction de la jeune femme était tellement inouïe qu’il n’aurait voulu la manquer pour rien au monde. « Toi, tu as été marié ? Toi qui semble si... Allergique aux relations amoureuses sérieux ? Tu as été marié ! » Il souffla quelque peu pour s’arrêter de rire. « On fait tous des choses en désaccord avec la personne qu’on est maintenant tu sais. » Elle n’avait cependant pas tord. C’était bien suite à ce mariage - et donc ce divorce - que Thaddeus était devenu le coureur de jupons que l’on pouvait maintenant connaître, qu’il était, oui, allergique à l’engagement, au vrai. Parce-qu’il savait ce que c’était, et il n’avait pas envie de retourner sur ce chemin là de suite. Il préférait profiter pendant qu’il le pouvait encore. « Pardonne-moi, je m'attendais pas à ça. Qu'est-ce qu'il s'est passé avec ... ta femme ? » Thad reprit alors un air sérieux, en seulement quelques instants, soupirant. La jeune femme avait commencé à froncer les sourcils, et il ne pouvait s’empêcher de la taquiner. Lui aussi, savait parfois jouer la comédie. « Elle… Tu sais… » Il fit une petite moue, avant de perdre son sérieux plus rapidement qu’il ne l’aurait cru en voyant cet air si figé sur le visage de Caera. Un rire vint le prendre, même, par les entrailles. « Pardon, c’est pas drôle je sais. Elle va bien, enfin je crois, et c’est ex-femme, demoiselle. Le fait de ne pas avoir d’alliance n’est pas juste pour faire joli. Je ne suis plus marié, Dieu merci. » Pas qu’il ne l’avait pas aimé, mais s’ils étaient encore ensemble aujourd’hui, fort probable qu’il veuille l’étriper. « On n’avait plus les mêmes ambitions, on était jeunes et on s’était marié un peu sur un coup de tête. Elle désirait parcourir le monde et tout ça alors que je trouvais la carrière qui me ferrait rêver pendant des années ici, à Cork. Alors on a divorcé, et elle est partie pour de bon. » Il haussa les épaules. Il avait l’impression que cette histoire s’était passé dix siècles en arrière, tellement ça faisait du temps qu’il n’en avait pas parlé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caera Allen

avatar

since : 05/05/2017
words : 277
pseudo : hershelves, nadège.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (one/four)
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Lun 15 Mai - 23:01

Il éclata de rire, amusé par la réaction de la jeune rousse, et elle ne put s'empêcher de sourire légèrement, faisant passer un instant la surprise qu'avait provoquer la nouvelle. C'était vraiment dur de le voir comme ça. Un homme marié, tout simplement. Et puis, il reprit un air grave, sans qu'elle ne s'y attende vraiment. Elle s'attendait à entendre le pire. Elle pouvait déjà sentir son ventre se tordre, à imaginer ce qui avait pu arriver à la jeune femme. Elle s'apprêtait à s'excuser au moins une centaine de fois, et il éclata à nouveau de rire. Caera écarquilla les yeux, ne comprenant pas tout de suite, du moins pas avant qu'il ne lui explique. Ils avaient divorcés, elle allait bien. Il l'avait fait marcher. Elle lâcha donc son bras pour lui mettre un coup dans l'épaule, les sourcils froncés. — Alors ça, c'est pas cool. J'ai vraiment cru que j'avais fait une gaffe. T'es vraiment ... diabolique ! La rouquine secoua finalement la tête, reprenant son bras en soupirant légèrement. Elle était rassurée de savoir qu'elle allait bien, et qu'il était divorcé. Non pas que ça changeait quoi que ce soit à leur relation qui était censé être purement professionnelle.  — Tu es donc un riche divorcé. J'aurais jamais cru ça, franchement. Elle lâcha un petit rire en le regardant à nouveau. C'était une nouvelle facette de lui. Il s'ouvrait un petit peu à elle, comme elle ne l'aurait jamais imaginé. Cette soirée était différente, et elle avait légèrement peur du moment où les choses allaient revenir à la normale, et où il redeviendrait Monsieur Graham, l'homme qui la paye pour aller aux soirées avec lui. Même si elle savait pertinemment qu'elle avait besoin de cet argent, une partie d'elle aurait largement préféré ne plus être payée, et le voir plus souvent dans ce cadre-là. — Je n'ai pas d'histoire du genre à te raconter, malheureusement, ajouta-t-elle un petit sourire amusé au visage. En même temps être divorcée à vingt-deux ans, ça serait vraiment la galère. Caera n'était pas divorcée, et à vrai dire, elle n'avait jamais vraiment eu de relations amoureuses. Trop enthousiasmée par l'idée de trouver le grand et parfait amour, elle avait fini par oublier de profiter de sa jeunesse. Puis elle s'était enrôlée dans ce job qui, elle le savait très bien, ferait fuir quasiment tous les mecs avec qui elle pourrait envisager d'avoir une relation. À vingt-deux ans, elle savait qu'elle était encore loin de trouver l'amour de sa vie et de se marier. Mais elle avait fini par l'accepter. Après tout, ce n'était pas ce qu'il y avait de plus important, dans la vie. Elle préférait largement se concentrer sur son avenir et sa passion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaddeus Graham

avatar

since : 06/05/2017
words : 429
pseudo : nocturnal animal.

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Jeu 18 Mai - 10:19

« Alors ça, c'est pas cool. J'ai vraiment cru que j'avais fait une gaffe. T'es vraiment ... diabolique ! » Même si elle n’était pas réellement drôle, Thad était fier que sa petite blague ait bien fonctionné. « Tu es donc un riche divorcé. J'aurais jamais cru ça, franchement. » Il haussa les épaules. « On s’y fait vite tu sais, surtout qu’à l’époque où c’est arrivé, j’avais tellement d’autres projets que j’ai vite tourné la page au final. » Même sans vouloir être méchant, il n’y avait aucune autre parole qui pourrait mieux déterminer la situation qu’il avait vécu. Oui, il avait eu le coeur brisé de devoir quitter son amour de jeunesse, sa femme; mais au final, il s’était rapidement rendu comptes qu’ils avaient fait une connerie et qu’ils seraient mieux comme ça. « Je n'ai pas d'histoire du genre à te raconter, malheureusement. En même temps être divorcée à vingt-deux ans, ça serait vraiment la galère.» Thad se retint alors de rire en un petit sourire pincé. « Oh tu sais, ça aurait pu très bien arriver. » Il ne savait pas s’il devait continuer ou non. La vision qu’elle avait de lui devait déjà être grandement biaisée, alors elle allait surement être encore plus étonnée lorsqu’il allait prononcer les mots qui suivaient. « J’ai divorcé à l’aube de mes vingt-ans, alors vingt-deux ans divorcée, si tu me l’aurais dit, je n’aurai pas été si étonné que ça. » Parce-qu’il avait foncé dans la vie comme personne, parce-qu’il avait voulu tout faire d’un coup comme un grand, brûler les étapes, il s’était donc retrouvé à avoir la vie d’une personne de quarante-cinq ans à vingt. Divorcé, vivant pour ses passions et ses envies de gamins, voilà le Thad que Caera aurait pu connaître s’ils étaient nés dans la même génération. Il finit par hausser les épaules, comme pour montrer que ce n’était pas grand chose, avant d’entraîner la jeune femme vers l’un des bancs, devant l’une des branches du fleuve. « Mais c’est comme ça aussi qu’on apprend de ses erreurs. » Si on lui faisait remarquer, oui il admettrait qu’il parlait parfois comme les vieux, avec des expressions de grand sage. Mais il était vrai que les expériences de la vie forgeaient des personnes, des caractères. Thaddeus fit signe à Caera de s’asseoir avec lui sur le banc. « Et tu n’as aucune histoire croustillante à raconter de ton côté ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caera Allen

avatar

since : 05/05/2017
words : 277
pseudo : hershelves, nadège.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (one/four)
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Jeu 18 Mai - 22:20

Caera regretta vite son petit commentaire quand il lui annonça qu'il avait divorcé à vingt ans. C'était jeune, elle ne pouvait pas vraiment l'imaginer. Elle avait comprit qu'il avait divorcé tôt, puis qu'il était encore étudiant, mais elle n'imaginait pas si tôt. Une petite grimace se fit voir sur son doux visage, mais elle s'excusa pas pour autant. Elle avait dit assez de bêtises comme ça. — T'as raison, c'est une bonne chose d'apprendre de ses erreurs. Elle lui sourit à nouveau, arrivant à côté d'un petit banc. Il lâcha finalement son bras pour venir s'asseoir près de lui. Elle lâcha un petit rire lorsqu'il lui demanda si elle avait des histoires croustillantes, lui lançant un petit regard au passage avant de secouer la tête. — Non, pas du tout. C'est plutôt le contraire. Caera hésita entre en dire plus ou s'arrêter là. Elle n'avait pas grand chose à raconter, c'était certain, mais elle ne pouvait pas ne pas s'expliquer. Elle lâcha un soupir avant de reprendre. — Je vois personne. J'ai jamais vraiment eu de relations amoureuses sérieuses, en fait. Je ... Elle marqua une pause, ses joues prenant une teinte légèrement rosée, alors que son sourire s'agrandit légèrement. — J'ai toujours cru au grand amour. Peut-être un peu trop, parce que j'ai fini par ne plus vraiment laisser de place aux expériences et aux erreurs, comme tu le disais. Et puis elle haussa les épaules, souriant toujours, avant de regarder devant elle. Lorsqu'il lui avait parlé d'apprendre de ses erreurs, il avait tapé dans le mille. C'était tout ce qu'elle n'avait jamais pu faire, car elle ne s'était pas donné la possibilité d'échouer. Pas dans ses histoires de coeur, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thaddeus Graham

avatar

since : 06/05/2017
words : 429
pseudo : nocturnal animal.

MessageSujet: Re: the parent trap. (thad)   Ven 19 Mai - 22:37

« T'as raison, c'est une bonne chose d'apprendre de ses erreurs. » Il n’argumenta pas plus, car sur ce point il savait qu’il avait raison - il avait les années d’expériences en sa faveur. Alors il se contenta de diriger la jeune femme vers un des bancs qu’il avait aperçu, l’invitant à s’asseoir avec lui - ce qu’elle fit rapidement -, la questionnant sur les histoires croustillantes qu’elle pourrait à son tour raconter. Non, pas du tout. C'est plutôt le contraire. » Caera força un petit silence, comme si elle réfléchissait, et pour une fois Thaddeus ne tenta pas de le combler; il laissa le temps nécessaire à la jeune femme pour qu’elle reprenne d’elle même la parole. « Je vois personne. J'ai jamais vraiment eu de relations amoureuses sérieuses, en fait. Je … » Voyant que les joues de la jeune femme devenaient légèrement rosées, un sourire tendre se tira sur le visage de Thad alors que la jeune femme poursuivait ses paroles - dans un sourire aussi, différent cependant. « J'ai toujours cru au grand amour. Peut-être un peu trop, parce que j'ai fini par ne plus vraiment laisser de place aux expériences et aux erreurs, comme tu le disais. » Thaddeus regardait la jeune femme avec un regard à la fois tendre et curieux. Il comprenait son point de vue, il n’y avait aucun soucis, mais il divergeait énormément de son mode de vie à lui. Il n’avait jamais repensé à deux fois ses actions avant de les entreprendre, fonçant toujours tête blessée, profitant en général de l’instant. Caera était tout le contraire, c’était quelqu’un de réfléchie et qui ne menait pas sa vie sur des coups de tête. « Tu auras le temps de remplir ta vie d’expériences va. » Il vint alors passer un de ses bras au dessus des épaules de la demoiselle, déposant un baiser sur le dessus de son crâne. « Et puis tu fais bien de croire en l’amour, ça en vaut la peine. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
the parent trap. (thad)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Pieds Nickelés de Trap et Oiry
» Aubrac - vers le buron du Trap Haut
» Indiana Jones and The Mayan Pit Trap 1/6
» Le Piège (Trap)
» Aubrac - le buron du Trap-Haut...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: IV = SWEET CANDIES :: rps-
Sauter vers: