AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le coeur en braille. (ariel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: le coeur en braille. (ariel)   Ven 5 Mai - 18:12


ariel, thompson
- -  without you, i'm just a sad song - -  
©tumblr/we king

nom complet - tu t'en souviens. comme celui de ton premier récital. il te vient de ton père. longue lignée que tu tiens là. pas réellement original. thompson. il y en a partout le pays. ici. et puis la-bas. oh et pis même là. t'es pas une unicité. un ovni qui atterrit. même si c'est pas celui que tu aurais du porté à ta naissance. c'est le résultat d'une adoption. qu'importe. parce que tu es ariel. non. pas la fille aux cheveux rouges prête à se vendre pour aller dans le vrai monde. non. juste toi. ariel. ce prénom que ta mère a choisi parce qu'elle l'aimait bien. et ce second prénom. holland. qui vient de la grand-mère de ton père. il n'est pas lourd à porter. loin de là. après tout. t'as réussi à faire ton trou avec. à avoir une notoriété dans le monde. mais une petite. celle du seul bar où tu travailles. fallait être une intéressée. un mordu des jolis sons. pas une très grande gloire en fait. âge, date & lieu de naissance - une contrée lointaine. celle où les chants sont floraux. celle où la terre est considérée comme la mère. lieu où n'a jamais tombé une goutte de neige. parce qu'il fait beau en irlande. après tout, t'es née là-haut un matin d'août. ce pays t'a accueillie à bras ouvert. le soleil brillait dans le ciel. il faisait bien trop chaud. pourtant quand on t'a placée dans les bras de ta mère, une brise est venue caresser ton visage. comme pour dire je suis là. ne pleure plus. ça ne t'a jamais fait peur en fait. voir les années passer étaient plus une victoire pour toi. une chose méritée. et belle. t'en as jamais eu peur. de quoi aurais-tu peur de toute façon ? les rides, les cheveux blancs. cela n'a toujours été que des mots pour toi. balancer en l'air pour rien. alors vingt-huit ans, c'est quoi ? juste de l'expérience en tas. avec ses bonheurs. ses peines aussi. mais t'y penses plus. c'est figé pour toi. comme sur du papier glace. t'es coincée dans l'âge parfait de la jeunesse. celui où on s'épanouit le mieux. là où on pense que le monde est infini. que les responsabilités n'ont pas encore condamné. et que la jeunesse enivrante est toujours là. un âge mis en suspens pour toi.origines et nationalité - une suite logique. un père irlandais. une mère irlandaise. alors tu l'es toute autant. irlandaise. t'aimes ton pays. vraiment. t'y as vécu de belles années. tu t'en rappelles comme si c'était hier. une enfance dans les vallées venteuses et fleuries, c'est la plus belle qui soit. c'est ce que tu penses. l'exotisme te va si bien au teint. job/études, statut monétaire - t'as toujours eu des doigts de fée. de ceux qui survolent le clavier avec grâce. de l'or entre les doigts disaient tes parents. un talent à en faire pâlir les anges selon tes parents. toi tu ne vivais que par ça. tu te fichais pas mal de ce que les autres pouvaient penser. tu voulais simplement jouer. peu importait si c'était dans le plus grand opéra du monde. ou dans le bar le plus miteux d'irlande. tu voulais simplement jouer. être pianiste. ça a toujours été ta voie. celle que tu voulais faire alors que t'étais haute comme trois pommes. c'était vraiment ce que tu voulais faire. alors t'as fini par trouver ce petit boulot de pianiste. dans ce bar des habitués. t'as même trouvé ta voix. pas celle des plus grands tubes. mais une voix qui se marie parfaitement avec ton piano. tu continues. ça a l'air de plaire. statut civil - tu l'aimais tellement. d'un amour qu'on ose à peine montrer. d'une passion à peine étouffée. c'est peut être ça qui vous a tué. qui t'a tué. il t'a menée à ta perte. il voyait un bel avenir pour vous deux. toi c'était pas le cas. t'avais trop peur. de tout en fait. parce que concrétiser. c'était beaucoup trop de responsabilités en même temps. trop d'inconstants. d'inconnus. ça te tétanisait. il ne comprenait pas. mais tu luttais de ton côté. contre toi-même presque. parce que tu savais qu'un énième refus le ferait partir. à jamais. et t'étais bien trop accrochée pour le laisser partir. alors vous avez essayé. de toutes vos forces. mais quand l'un désire une chose sans l'autre. ça fonce droit dans le mur. alors t'as fini par le laisser partir. à contre coeur. sans discuter. à quoi bon ? pourtant il te reste ce goût amer. ce gout amer de ce que vous auriez pu être. si seulement et seulement si. tant pis. traits de caractère - t'as toujours été une petite fille perdue. tu crains beaucoup de choses. t'es sans doute trop légère pour ta vie. t'as jamais trop su comment te confronter au monde. à ce monde bien trop incertain. pourtant tu souris. beaucoup. la vie ne t'a pas assez broyée. t'es cette douce petite que tout le monde aime chez toi. la gentille aveugle presque jolie. pourtant t'as des marques sur ta peau. t'essayes de paraître forte mais des fois tu tombes, tu t'éclates au sol. mais tu te relèves. t'as appris à te protéger. pas de tout mais de certaines choses. t'essayes de protéger ce coeur fragile. t'en es pas pourtant à repousser tout le monde. bien au contraire. t'accueilles tout le monde avec ton air mystérieux. le mystère, ça t'a toujours réussi en fait. parce que ça te donne un autre air. celui qui te rend intouchable. parce qu'au final, tu veux plus souffrir. c'est peut trop demander. t'es sur la réserve. presque sur tes gardes. tu protèges ton coeur éternel. tu le mets au purgatoire. seul. c'est préférable pour toi. mais tu gardes ton sourire. ta gentillesse. et ta main sur le coeur. parce que c'est tellement toi. même la fatalité n'a pas pu te l'arracher. parce que c'est ton essence même. si tu perdais ton sourire, qu'est-ce qu'il te resterait hein ? même pas les yeux pour pleurer. c'est la seule chose qui te reste. la seule chose que tu peux encore chérir dans ce monde. parce que la solitude, ça ne t'a jamais réussi au final. t'as toujours été entourée. de tes proches. des gens que tu aimes. alors t'essayes de t'adapter. de trouver une partie de toi qui s'y habituerait. c'est dur. mais tu fais comme tu peux. après tout. tu n'es pas seule. regarde autour de toi. allez, remets ton sourire. ton plus beau. celui que tu ne réservais qu'à lui. ça va passer. juste quelques temps. cette sensation au fond de ton estomac. juste quelques temps. tu te rassures. au final, c'est pas si différent qu'ailleurs ici. c'est comme chez toi. alors pourquoi tu changerais ? t'es toujours cette même fille. celle qu'on ne peut s'empêcher d'aimer. celle qui n'hésite pas à aider les autres du mieux qu'elle peut. mais celle qui apprend à mieux se protéger. à mieux contrôler son coeur. c'est déjà ça. au moins. à Crosshaven depuis - quelques années maintenant. tu l'avais suivi. t'avais besoin de nouveautés. t'étais amoureuse. alors t'as suivi. après tout t'avais aussi besoin d'avoir ta propre vie. même si ça a été difficile au début. même t'as eu du mal. et que tes parents ont vraiment eu du mal à te laisser partir. ils s'inquiètent trop selon toi. mais t'es toujours là. oh que oui. endroit préféré à Crosshaven - t'as toujours aimé le vent dans tes cheveux. le sable sous tes pieds. alors tu dirais totalement la plage. c'est l'endroit qui te rappelle mieux chez toi. oh que oui. alors tu pourrais y passer des heures. rien que ça. odeur vous rappelant la maison - l'odeur du bon chocolat chaud. oh que oui. ça te ramène tout de suite chez toi. avec tes petites couettes. pièce préféré dans votre maison - ton lit. irrémédiablement. enfin ta chambre. c'est ton petit cocon. ton petit chez-toi que t'adores. objet fétiche - ça a toujours été ton pendentif. celui toujours accroché à ton cou. que tu ne quittes jamais. il venait de ta mère adoptive. celle qui est pour toi ta mère. t'as jamais voulu t'en séparer. surtout depuis que t'es partie. groupe - entrelacs celtique.




- home is where heart is  
que représente crosshaven pour vous ? ça représente beaucoup de choses. ça a représenté la liberté. le bonheur de l'amour. quand t'es arrivée du moins. ça a aussi représenté toute ta nouvelle vie. sans contrainte et sans surveillance. et pis ça a aussi été ta damnation. un nouveau départ que t'as pas vu venir. malgré toi. quand il t'a quittée. alors t'as du faire avec. maintenant t'es assez neutre. t'aimes la ville que tu viens de réapprendre. mais tu sais pas. sans doute ce goût amer qui te reste sur la langue. que représente le mot maison pour vous ? ça représente tout et rien. ta maison elle peut être à dublin. alors ça peut être la sécurité. le confort. l'amour parental aussi. et pis t'as chez toi ici à cross haven. cet appartement que tu trouves parfois bien solitaire. froid. sombre. mais tu fais tout pour y remédier. quoi qu'il t'en coûte. où vous voyez-vous dans dix ans ? au même point sans doute. t'as pas tellement de vue. d'avenir. tu vis au jour le jour ça ira ensuite. c'est tout. ce qui vous motive dans la vie ou les personnes qui vous motive ? tes parents. indéniablement. et puis ton piano aussi. tu passerais pas un jour sans glisser tes doigts sur ton piano. votre remède contre la tristesse ? t'écoutes de la musique tout simplement. et le shopping aussi. ça te détend vraiment un maximum.



- i was looking for a breath of life  
(obligatoire)Vous pouvez y noter les tics, manies, ou goûts de votre personnage. Si vous décidez de ne pas faire d'histoire, alors vous devez remplir cette partie le plus profondément possible, avec des points concernant l'histoire de votre personnage. (10 points minimum, 15 points si pas d'histoire)

- to build a home
ucey.


* * * *


le soleil sur ta peau. la fraicheur du matin qui exalte ta peau. ton sourire qui s'épanouit doucement. t'es si bien ici. dans ses bras. qu'est-ce que tu pourrais demander de plus ? rien. ton bonheur est présent. tu ne penses pas à demain. ou au fait que tu dois te lever. non. tu t'y penses pas. tu ne veux pas y penser. parce que ça serait déjà lui échapper. et t'en as pas envie. tu veux profiter de chaque instant. vous êtes si jeunes. presque des enfants. ou peut être pas. vingt six ans. t'as toute la vie devant toi. t'as toute la vie pour aimer. mais t'as ce besoin pressant. d'aimer tout de suite. maintenant. pourquoi ? t'en sais trop rien. il faut juste que tu aimes. que tu exploses ce sentiment dans ta poitrine. parce que sinon ça brûle. ça remue les entrailles. ton bras suit doucement la ligne de son avant-bras. il dort. tu le supposes. tu ne sais pas quelle heure il est. c'est dimanche. vous avez tout le temps. peut être trop. il ne devrait pas travailler avant cet après-midi. tes doigts remontent sur son épaule. ils glissent sur son épiderme. te déclenchant des propres frissons. sa peau est douce. tu pourrais faire ça des heures sans te lasser. c'est sans doute ça l'amour. pouvoir passer des heures avec l'autre sans avoir besoin de parler. c'est reposant. et tellement apaisant. tu le sens un peu bouger. juste un peu son torse. tu te figes un petit peu. tu l'as peut être réveillé. « c'est synonyme de bonjour ? » tu souris doucement. il est réveillé oui. tu sens alors sa main sur ta joue. un contact doux. tendre. tu hausses toi-même les épaules. « j'ai hésité avec le verre d'eau. » tu plaisantes. il rit. « tu n'aurais pas osé. » tu hausses les sourcils. « tu crois ça ? » ton visage se déforme un peu. tu tentes d'être sérieuse. pourtant. tu l'es pas. c'est plus fort que toi. « oui. parce que sinon tu sais très bien que ma vengeance aurait été terrible. » il prend le ton d'un petit diable. tu ne peux pas t'empêcher de rire. c'est mignon. « aussi terrible que celle de compote effectivement. » c'est votre chiot. celui que vous avez adopté il y a quelques semaines. « tu vas voir ! » s'écrie-t-il alors avec joue. et tu sens ses mains sur ton corps. au niveau de tes hanches de ton ventre. il te chatouille. tellement. tu éclates de rire. t'essayes de le repousser. ses mains. son corps. mais il est bien plus fort que toi. t'es qu'une petite crevette. alors tu finis par abandonner. « okay. okay t'as gagné. t'as gagné ! » tu finis par t'écrier après quelques minutes. ton corps est encore tout essoufflé. ta respiration repart. avec un peu de mal. mais t'as le sourire aux lèvres. parce que tu l'aimes. parce que vos moments de complicité sont juste bien trop précieux pour toi. trop cher à ton petit coeur. et ce depuis votre première rencontre dans ce bar, tes doigts sur le piano. malgré ton incapacité à ne pas le voir mais à l'aimer quand même.


* * * *


tu cherches ton livre. que tu ne trouves pas. tes doigts parcourent la table. ils ne rencontrent que la dureté du bois verni. ils sont tes yeux. tes yeux aveugles. tu n'arrives pas à voir où tu aurais pu le mettre. peut être dans votre chambre. sur ta table de nuit. pourtant. tu te rappelles l'avoir mis là le jour d'avant. tu soupires un peu. tu finirais par perdre la tête parfois. tu ne perds pas espoir. tu t'accroches à au dossier de la chaise. quelques pas. ta main rencontre la barre de bois qui fait le tour de l'appartement. un détail précieux pour toi. tu te diriges d'un pas décidé vers votre chambre. ton doigt ne perd pas une seconde la trace du contact du bois. tout est plus simple comme ça. tu n'as plus qu'à tourner à gauche. tu finis par t'accroupir et tu palpes le haut de commode. toujours rien. l'avait-il déplacé ? tu ne pensais pas. tu lui avais toujours stipulé de ne jamais déplacer tes affaires. sous peine de mettre des heures à les retrouver. même s'ils étaient déjà sous ton nez. parce que tu ne les aurais pas vu. défaut de naissance. défaut de fabrication. tu ne t'en plains pas. même si tu sais que parfois la vie aurait été plus simple. avec des yeux. alors ta main continue à chercher pour toi. tu regardes dans le petit coffre en dessous. toujours rien. puis ta main se dirige vers le tiroir de la commode. peut être l'avais-tu rangé à sa place ? qui sait ? tu pouvais parfois être tête en l'air. pourtant, dedans, tu ne rencontres que des feuilles volantes. des papiers. ou encore des objets n'ayant rien à voir avec ta requête actuelle. tes doigts finissent par rencontrer un objet non identifié carré. de velours. tu ne sais pas ce que c'est. ce n'est pas à toi en tout cas. tes doigts attrapent l'objet. tu fronces un peu les sourcils. tu retournes l'objet dans tous les sens. c'est doux. et froid en même temps. tu comprends que c'est une petite boîte. tu sens le fermoir sous ton index. tu cherches à l'ouvrir. par tous les moyens. c'est compliqué. tu manques même de te pincer les doigts. t'es beaucoup trop curieuse. tu devrais sans doute la reposer. lui demander ce que c'est. mais une force intérieure te pousse à continuer. tu ne sais pas tellement pourquoi en fait. mais c'est comme ça. et enfin elle s'ouvre. alors tu cherches à comprendre tu rencontres tout de suite un papier. tu ne peux pas le lire. pourtant en le parcourant avec ton index tu sens des points. du braille ? oui c'est ça. alors tu fais glisser ta peau dessus. tu connais très bien le braille pour le lire quotidiennement et l'écrire parfois sur tes propres partitions de piano. ce n'est que quelques petits mots. trois petits mots en fait. pourtant il te glace le dos. presque. le papier reste figé entre tes mains. enfin, tu le poses sur la commode. et tes doigts continuent leur inspection. tu rencontres un tout petit objet. t'as besoin de confirmer ce que tu crois. ils retournent encore dans tous les sens. essayent de comprendre. un anneau. c'est un anneau. tu le sens. tu pourrais presque le glisser à ta main. tu ne le fais pas. ça te terrifie. il veut te demander en mariage. et ça te fait peur. c'est pourtant la suite logique. une histoire ça finit souvent devant l'autel. mais t'es pas prête. tu penses pas à l'avenir. c'est bien ton tort. tu vois que le présent. parce que le futur c'est trop abstrait. ça amène des choses qui te terrifient. comme les enfants. tu sais qu'il en veut. et toi tu sais pas. avec ta condition. c'est difficile. tu te vois mal te faire seconder toutes les secondes. tu vois déjà les accidents arriver. et pis le mariage c'est pour la vie. tu penses qu'il va se lasser de toi. même si tu l'aimes. tu doutes toujours. t'as ta part d'insécurité. t'es peut qu'une passade. la passade de l'aveugle. il mérite quelqu'un de complet. c'est ce que tu te dis. ça afflue à ton cerveau. trop sans doute. « tu n'étais pas censée la voir. » tu sursautes presque. tu ne l'avais pas entendu. son ton est calme. toi t'es encore concentrée sur la bague dans tes mains. tu finis par relever la tête. « pourquoi ? » pourquoi cette bague. pourquoi tout ça. t'es confuse. perdue. et surtout terrifiée en fait. « pourquoi ? » tu répètes. il voit bien ton visage. celui d'une jeune femme complètement paniquée. il doit être surpris. peut être ne pas comprendre. tu ne sais pas ce qu'il pense. ça t'agace un peu. t'aimerais mettre tes mains sur son visage pour comprendre. c'est ce que tu fais pour comprendre ses expressions. pour savoir ses pensées. mais tu t'abstiens. tu te tiens bien droite. presque tremblante. « ça me parait assez simple non ? » il finit par te répondre. son ton est assez calme. « on en a jamais parlé. » tu soupires. tu détestes être prise au dépourvu. être sur le banc de la touche. celle qui découvre tout au dernier moment. « ça me semblait logique. c'était une surprise. » il commence à dire. tu entends le parquet craquer. il se rapproche. « je ne pensais pas que ça te ferait cet effet-là. » toi non plus. même si au fond tu le savais. tu doutais. pas de ton amour. mais de la durée. tu fais la fière. mais au final. t'es aussi effrayée qu'une gamine. « tu ne comprends pas. » tu sais que ta réaction peut paraître. étrange. il pense peut être que tu ne l'aimes pas assez. mais c'est sans doute le contraire. tu l'aimes trop. beaucoup trop pour le laisser t'enchaîner à une fille comme toi. à s'enfermer dans une relation qui ne finira sur rien. t'en as peur. « je t'aime. oh que oui je t'aime. énormément. mais... tu crois réellement que ça peut marcher ? » t'essayes de le rassurer. au moins sur tes sentiments. parce que c'est la seule chose dont t'es sûre au final. mais ça remet en cause. ça te fait penser à plus loin. à dans le temps. ce n'est pas tellement bon. mais c'est plus fort que toi là. une inédit. après tout. t'avais bien senti la réaction de ses parents en te voyant. ça les embêtait. et tu voulais pas qu'il fasse ça par pitié. sans connaissance réelle de la cause. parce qu'au final ça ne fait qu'un an que vous vivez ensemble. ça ne fait qu'un an. le mariage ça peut tout remettre en cause. faire tout basculer. mettre une autre vision. c'est pas une mince affaire. tu voulais pas qu'il fasse une chose qu'il regretterait par la suite. t'essayes de te trouver des excuses. parce qu'au final. la seule qui a peur c'est toi. peur du futur. de tout.


* * * *


ucey.



pseudo, prénom - marie. âge, pays - dix-neuf dans la douce france. avis sur le forum - tout mignon. type de personnage - écrire ici. (inventé, pré-lien) avatar - écrire ici. dédicace & autre -  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le coeur en braille. (ariel)   Ven 5 Mai - 18:14

QUE T'ES BELLE
bienvenue ici
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le coeur en braille. (ariel)   Ven 5 Mai - 18:15

Emma, le titre, le prénom...

Bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le coeur en braille. (ariel)   Ven 5 Mai - 18:18

@"Hansel Keough" merci à toi.

@"Kelsey Reynolds" que de compliments.
merci à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 595
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: le coeur en braille. (ariel)   Ven 5 Mai - 18:20

OOH, l'une des gal de mon bro J'adore le prénom Par contre, Emma est déjà réservée Bienvenue et n'hésite pas si tu as une question

_________________
war of heart
Hold on, I still want you, Come back, I still need you, Let me take your hand, I'll make it right. I swear to love you all my life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le coeur en braille. (ariel)   Ven 5 Mai - 18:26

ah. à quelques minutes près quoi.
enfin. j'arriverais jamais à la jouer décidemment emma. Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le coeur en braille. (ariel)   Ven 5 Mai - 18:36

@Naomi Keough a écrit:
OOH, l'une des gal de mon bro   J'adore le prénom   Par contre, Emma est déjà réservée Bienvenue et n'hésite pas si tu as une question    

Non non, elle est pas venu pour moi malheureusement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le coeur en braille. (ariel)   Ven 5 Mai - 19:10

Ce titre de fou. Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le coeur en braille. (ariel)   Ven 5 Mai - 19:11

ravissante I love you
bienvenuuue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le coeur en braille. (ariel)   Sam 6 Mai - 0:51

awh, une seconde emma.
bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Ailìs Fraser

avatar

since : 04/05/2017
words : 307
pseudo : Blandine.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: open.
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: le coeur en braille. (ariel)   Sam 6 Mai - 11:06

bienvenuuuue I love you
si tu as besoin d'aide pour un avatar n'hésite pas

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le coeur en braille. (ariel)   Sam 6 Mai - 16:30

bienvenue et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Thaddeus Graham

avatar

since : 06/05/2017
words : 429
pseudo : nocturnal animal.

MessageSujet: Re: le coeur en braille. (ariel)   Dim 7 Mai - 12:30

Bienvenue à toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: le coeur en braille. (ariel)   Lun 8 Mai - 13:44

Bienvenue et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Callum Reid

avatar

since : 05/05/2017
words : 172
pseudo : perséides, mary.

MessageSujet: Re: le coeur en braille. (ariel)   Mar 9 Mai - 19:22

la magnifique emma et ce choix de pseudo
bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 595
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: le coeur en braille. (ariel)   Jeu 11 Mai - 7:06

Du coup, tu peux tenter la belle Watson vu qu'elle s'est libérée I love you

_________________
war of heart
Hold on, I still want you, Come back, I still need you, Let me take your hand, I'll make it right. I swear to love you all my life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le coeur en braille. (ariel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
le coeur en braille. (ariel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moelleux au chocolat coeur à la banane
» coeur de boeuf aux carottes
» Le coeur de Chopin
» Le coeur au bord des larmes..
» [4x06] Coeur de loup-garou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: IV = SWEET CANDIES :: présentations-
Sauter vers: