AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shape of you (malia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Shape of you (malia)   Ven 5 Mai - 17:37


Malia Reid
- -  Now my bed sheets smell like you - -  
©Tumblr/Ed Sheeran.

nom complet - Malia, le seul prénom sur lequel ses parents ont réussi à tomber d'accord. Certains de ses amis l'appellent Mali, son frère et ses parents la surnomment Mal. Reid, nom de famille qu'elle porte avec une immense fierté, surtout depuis que ses parents sont décédés. âge, date & lieu de naissance - La blonde est née et a toujours vécu à Crosshaven, cette ville est emplie de souvenirs. Elle est née quelques minutes après son frère, le 23 janvier 1986, il y a 31 ans déjà. origines et nationalité - Les Reid sont des irlandais purs depuis plusieurs générations déjà. Malia est fière de ses origines, de ce pays qu'elle affectionne tant. Pour elle, être irlandaise fait partie d'elle. job/études, statut monétaire - Sa passion première est la peinture, elle voue un culte à l'art et à tout ce qui s'en approche. Elle aime les jolies choses et la déco, c'est tout naturellement qu'après avoir étudié l'art sous toutes ses formes, elle est devenue décoratrice d’intérieur. statut civil - Après quelques aventures sans trop d'importance au lycée et à l'université, Malia a fini par trouver l'amour il y a trois ans. De cet amour est née Elisa, il y a un an. Malia et une maman comblée et une fiancée impatiente de sauter le pas. traits de caractère - Drôle, gentille, douce, joyeuse, pétillante, rancunière, forte, indépendante, fière, curieuse, jalouse, maternelle, attentionnée, à l'écoute, romantique, passionnée, attachante, maladroite, franche, intelligente, débrouillarde, sportive, fêtarde, loyale, sociable, amicale, déterminée, ambitieuse, énergique, responsable, sensible, aimante, optimiste, tolérante, compréhensive, droite, douce. à Crosshaven depuis - Depuis toujours et pour toujours, c'est ce qu'elle s'est toujours dit. Et même si parfois, ça la démoralise, très vite elle se rend compte que Crosshaven est sa maison et qu'elle n'aurait nul part où aller si elle partait. endroit préféré à Crosshaven - La maison de ses parents, c'est bateau, c'est facile mais ça lui fait du bien. Cette maison, c'est la nostalgie, ce sont les souvenirs de l'innocence, de l'amour, du bonheur. L'époque où ses parents étaient encore vivants et où son frère était encore à ses côtés, inséparable. odeur vous rappelant la maison - L'odeur des fleurs, les deux parents de Malia étant fleuristes, la maison était toujours pleine de couleurs vives et d'odeurs enivrantes. Cette odeur ça lui rappelle trop ses parents, sa jeunesse. C'est probablement pour ça qu'elle n'a pas repris le commerce familial. pièce préféré dans votre maison - Sa chambre. Malia avait à cœur d'avoir une chambre douillette et chaleureuse dans laquelle elle se sente bien. Son loft est accueillant, moderne et chaleureux, on s'y sent bien mais sa chambre est la pièce maîtresse de chez elle, son endroit favori. objet fétiche - L'alliance de sa mère. Après l'accident de voiture, Malia a demandé à récupérer les alliances de ses parents, comme pour ne pas oublier l'amour qui les unissait, se souvenir que tout cela n'était pas un rêve. Il a gardé l'alliance de sa mère et l'a mise sur une chaîne qu'elle porte autour du cou. Elle a donné l'alliance de son père à son frère. groupe - Triskell.




- home is where heart is  
que représente crosshaven pour vous ? Crosshaven est sa maison, son havre de paix. Ici depuis toujours, Malia connaît la ville par coeur, chaque rue, chaque boulangeries.. La blonde a ses petites habitudes, ses coins fétiches. Crosshaven est la ville où elle a vécu ses plus beaux souvenirs, son enfance avec son frère Callum et ses parents, la naissance de sa fille. Elle ne se voit pas quitter la ville. que représente le mot maison pour vous ? Quand ses parents sont décédés et que Callum était à Bristol, le mot "maison" a totalement perdu son sens. Elle a réalisé que sa maison était le lieu où se trouve sa famille, les gens qu'elle aime, les gens dont elle a besoin pour avancer. où vous voyez-vous dans dix ans ? Dans dix ans, la blonde se voit comblée et heureuse, entourée de son frère et sa femme qui sait ? Entourée de son futur mari et de sa petite fille qui aura dix ans et demi. Elle s'imagine avoir d'autres enfants, un garçon peut-être ? Elle souhaite avoir une vie tranquille, avoir fait le deuil de ses parents mais surtout, elle imagine que les gens qu'elle aime aillent bien et soient en bonne santé. ce qui vous motive dans la vie ou les personnes qui vous motive ? La vie la motive : sa fille, son amour, son frère, l'art, le sport. Toutes ces choses qui l'aident à se divertir, à oublier qu'elle a perdu ses parents. Les journées ensoleillées, les balades dans le parc, les sorties au zoo. Tous ces petits plaisirs simples qui rendent sa vie un peu plus belle. votre remède contre la tristesse ? Quand elle était petite, son remède contre la tristesse était Callum, son frère jumeau. Quand ils se sont éloignés à l'adolescence, Lyssa, sa meilleure amie a pris le relais et puis Malia a trouvé l'amour et son fiancé est vide devenu ce remède, celui qui l'aide a surmonté les épreuves les plus dures. Et depuis un an et demi c'est Elisa son remède, sa force. L'amour tient une place importante dans la vie de Malia.



- i was looking for a breath of life  
Malia est née et a grandi à Crosshaven. Irlandaise jusqu'au plus profond de son âme, elle a grandi dans une maison joyeuse et toujours bien rangée par sa maman maniaque. Enfant unique avec son frère jumeau, Malia a eu une enfance heureuse dans une famille soudée et unie. Un peu plus en avant que son frère de par son caractère, leurs parents n'ont jamais fait aucune différence entre eux et les ont toujours traités de manière égale. La jolie blonde a toujours vu ses parents proches et complices, c'est ce qui la faisait rêver quand elle était petite, ils étaient l'exemple même de sa perception de l'amour. ☆ Callum, ou Cal comme elle aime l'appeler. Son frère jumeau, son sang, sa moitié. Elle l'aime comme on aime la meilleure partie de soi, les glaces à l'italienne sur la plage, la brise fraîche du vent qui se lève le soir d'été, les verres entre copines sur la terrasse d'un pub. Elle aime parce qu'il fait partie d'elle et que c'est facile, que ça ne fait pas mal. Rien à voir avec l'amour douloureux, celui qui fait pleurer le soir dans son lit. Elle l'aime parce que ça fait du bien, c'est plus que de l'amour, c'est indéfinissable. ☆ Malia est définie par l'amour, l'amour qu'on lui porte, l'amour qu'elle ressent pour les gens qui l'entourent. Il y a sa famille, il y a ses amis et puis il y a ses amis qui font partie de sa famille : Lyssa. Sa meilleure amie, son inséparable depuis toute petite, son soutien, son pilier. Lyssa et leur complicité, Lyssa et sa bonne humeur, Lyssa qui la connaît par cœur. Il y a un diction qui dit que chaque blonde a besoin de sa brune, et bien Malia a besoin de Lyssa. Ils forment un trio avec Callum, depuis toujours, elle est comme la sœur qu'elle n'a jamais eu. ☆ Malia a toujours aimé être au centre de l'attention, se mettre en avant. Elle a toujours eu de bonne note, était une bonne danseuse classique, aidait sa maman dans la maison. Alors quand au lycée la jeune femme est devenue populaire, elle en a profité. Ses années lycée sont probablement les meilleures de sa vie. Elle était entourée de ses amis, respectée, aimée par les autres. Elle avait proposé à Callum de rejoindre leur bande mais il n'a jamais voulu, préférant être en retrait. C'est durant le lycée que Callum et Malia était le moins proche, ne se parlant que le soir chez eux. Heureusement, Malia a grandi en arrivant à l'université et a retrouvé sa complicité avec son jumeau. ☆ L'art, sa passion depuis toujours. La blonde aime l'art sous toutes ses formes : la musique, la danse, la sculpture mais ce qu'elle préfère par dessus tout est la peinture. Peintre amateur depuis son plus jeune âge, Malia a étudié l'art à l'université. Elle aime ce qui est beau, apaisant. Etudiante, elle était un peu perdue, ne sachant pas vraiment où tout cela la mènerait, et puis un cours sur la décoration lui a montré la voie. Décoratrice d'intérieur depuis maintenant plus de cinq ans, elle s'investie beaucoup dans son travail et est fière d'exercer sa passion au quotidien. ☆ Malia a toujours tout eu pour être heureuse : des parents aimants, un frère adorable, des amis présents, une maison chaleureuse, des études qui lui plaisent. Et puis tout a basculé quand Callum a fui la ville il y a sept ans. Il est parti, l'a abandonné. Au départ, en colère, rancunière, Malia a pris cela comme une réelle trahison. Ils n'avaient jamais été si loin l'un de l'autre, et voilà que du jour au lendemain il s'envolait pour l'Angleterre. Malia s'est plus que jamais raccrochée à Lyssa, elle a broyé du noir pendant pas mal de temps avant de relever la tête. Il lui a manqué, chaque jour. Il y avait des mails, des appels, des conversations vidéos. Ils se sont rendus visite des fois mais vivre loin de lui n'a pas été facile et dans le fond, elle lui en veut toujours un peu. ☆ Callum partit, Malie esseulée, ça a duré un certain temps avant qu'elle ne le rencontre. Quand elle l'a rencontré, elle ne se doutait pas de la place qu'il prendrait dans sa vie, elle ne se doutait pas qu'elle tomberait complètement amoureuse de lui et qu'il deviendrait vite l'une des personnes les plus importantes de sa vie. Leur histoire a mal commencé, un malentendu, il était son client qui lui avait demandé de faire la déco de son nouvel appartement. A cette époque, il vivait avec une femme, Malia a tout de suite pensé que c'était sa femme alors elle a repoussé ses avances et a pensé que c'était un crétin, un infidèle, avant d'apprendre qu'il s'agissait de sa sœur. Depuis trois ans, ils filent le parfait amour, leur relation lui rappelle celle de ses parents et ça lui fait du bien. Il l'a demandé en mariage il y a six mois, le jour de la naissance de leur fille, pour que ce jour soit le plus beau de sa vie. ☆ Elisa, un prénom doux pour un petit ange. Petit être blond aux yeux clairs qui fait le bonheur de ses parents depuis six mois. La naissance de sa fille est le plus beau jour de sa vie, mais elle en veut plus. Depuis toute petite, Malia rêve d'une vie de famille comme la sienne. Des parents complices, unis, et plusieurs enfants. Une maison bruyante, des enfants qui courent partout, l'odeur des pâtisseries juste sorties du four. Malia aime l'amour, les enfants, le bonheur. Elle aime quand tout se passe bien, quand chacun y trouve son compte, quand les gens sont heureux. La blonde gère mal les coups durs de la vie. ☆ Il y a un mois, Malia recevait un coup de téléphone en pleine nuit lui annonçant le décès de ses parents, c'est à ce moment-là que tout a basculé. Elle ne s'y attendait pas, elle les voyait vieillir ensemble, se disputer pour des broutilles comme le lieu de leur prochain voyage ou le cadeau qu'ils souhaitaient offrir à Elisa pour ses un an. La colère a laissé place au déni et puis au dépit. Cet accident l'a changé, elle a réalisé que tout pouvait s'arrêter du jour au lendemain, alors elle a décidé de vivre à fond, de profiter de chaque minute, de chaque instant que la vie lui donne pour passer du temps avec sa famille, avec ceux qu'elle aime. ☆ Malia est maniaque et organisée, elle aime que tout soit rangé chez elle ou à son bureau. La blonde est coquette, elle aime se faire jolie, elle aime se sentir belle, à l'aise. Elle n'est pas petite mais porte régulièrement des talons. Elle ne quitte jamais sa chaîne avec l'alliance de sa mère et sa bague de fiançailles. Elle s'est faite tatouer il y a trois mois, elle a tatoué "Elisa" sur l'intérieur de son bras gauche. Elle ne se maquille pas beaucoup et prône le naturel.

- to build a home
13 février 1991
Une jeune femme est assise sur un canapé en velours noir en face de la télévision sur laquelle passe des cartoons. Ses mains sont occupées à caresser les cheveux de deux têtes blondes posée sur ses jambes. Un petit garçon est allongé à gauche de sa mère, sa petite tête posée sur sa cuisse, son pouce dans la bouche. Sur son autre cuisse, une deuxième petite tête blonde, celle d’une petite fille, cette fois-ci, allongée à sa droite. « Maman, c’est qui le plus grand ? Cal ou moi ? » La jeune femme aux cheveux châtains clairs embrasse la tête de sa fille et répond avec amusement. « Vous faîtes la même taille même si Callum doit avoir un ou deux centimètres de plus que toi, Malia. » La petite blonde relève la tête et s’appuie sur ses coudes. « Mais non maman, en âge ! C’est qui le plus grand ? » La mère sourit. « Vous êtes nés le même jour, il n’y a pas de plus vieux, vous êtes jumeaux. Mais Callum est né sept minutes avant toi, donc normalement c’est lui le plus grand. Mais vous aurez toujours le même âge tu sais. » La petite blonde fait la moue, visiblement contrariée. « C’est pas juste, ça veut dire que Cal est plus grand que moi dans tout ! » Resté silencieux durant tout ce temps, le petit blond imite sa sœur et s’appuie sur ses coudes à son tour. « Mais c’est pas grave Mal, ça veut dire que je pourrai toujours te protéger. » Alors imitant sa maman, la petite fille de cinq ans regarde son frère dans les yeux et sourie de presque toutes ses dents, on peut lire dans son regard tout l’amour du monde.

20 juillet 1994
Trois enfants jouent dans le jardin, Malia, Callum et une petite brune, Lyssa. Callum se balance de plus en plus haut, menaçant de faire le tour de la barre au sommet de la balançoire. Malia et Lyssa sont allongées l’une à côté de l’autre, à l’ombre d’un arbre sur l’herbe. « C’est le journal que papa m’a offert. » La brune se penche alors sur le petit carnet bleu marine posé devant elles. « Moi aussi j’en ai un comme ça, mais il est orange. Tu écris quoi dedans ? » La blonde sourie et ouvre son journal intime, les deux filles se penchent et se concentrent, tentant de déchiffrer les petites pattes de mouches écrits à l’encre bleu. « J’écris tout ce que je fais, mais tu sais déjà tout comme t’es ma meilleure amie. » La brune sourie et les filles collent leur tête l’une contre l’autre. « Moi aussi j’écris tout, tout ce qu’on fait Cal, toi et moi. Tu pourras lire si tu veux. » C’est à ce moment-là que Callum choisit de descendre de la balançoire et de courir vers les filles. « Hey, vous faîtes quoi ? Pourquoi vous venez pas jouer ? » Les deux filles se jettent alors un coup d’œil en biais et referme le journal d’un coup sec, un sourire dessiné au coin des lèvres. Elles se connaissent depuis toujours, voisines dès leur naissance, elles ont toujours joué ensemble. Lyssa est la sœur que Malia n’a jamais eue. Immédiatement, les jumeaux ont intégré la brune a leur duo, comme si elle était de la famille. Depuis, il n’y a pas un jour sans que Lyssa vienne jouer avec les jumeaux en rentrant de l’école. « Rien, c’est des trucs de filles. » Le petit garçon soupire et fait mine de partir. Les filles se lèvent alors en rigolant et partent en courant. « C’est toi le loup, Cal ! » On entend alors au loin, des éclats de rire et des cris aigus.

3 octobre 2001
Malia est dans sa chambre et elle a bien grandie. Du haut de ses quinze ans, la blonde aux yeux bleus devient une jeune femme. Adolescente coquette et populaire au lycée, elle n’a rien perdu de ses valeurs. Devant son miroir, elle refait son chignon pour la quatrième fois en dix minutes. Finalement elle soupire, se disant qu’elle arrangera ses cheveux plus tard. C’est le moment que choisit son frère pour entrer dans sa chambre sans même frapper. « Tu fais quoi Mal ? » La blonde fait mine de s’énerver. « Cal ! Tu pourrais frapper ! Rien, je me prépare, avec Lyssa et les autres filles de la bande on sort. » Le jeune homme d’au moins une tête de plus qu’elle s’appuie alors contre le chambranle de la porte, les bras croisés. « Et vous allez où ? Y aura des gars ? » Malia ignore son frère et attrape son gloss, qu’elle commence à appliquer sur ses lèvres. « Pourquoi tu te maquilles ? T’es belle sans maquillage déjà. » Malia sourie et se jette sur son frère et l’embrasse, laissant une trace de gloss collante sur sa joue. « Malia, t’es vraiment lourde des fois ! Bon, vous allez où ? » La blonde se penche en avant, la tête à hauteur de ses genoux et tente une nouvelle fois de se faire un chignon. « Cal, pourquoi t’es toujours obligé de tout savoir comme ça ? C’est parce qu’il y aura Lys ? » Son jumeau soupire alors bruyamment, montrant son mécontentement. « Non, c’est juste que depuis que tu traînes avec tes nouveaux amis Mal, on se voit plus ! On se voit que le soir à la maison. Tu me manques, c’est tout. » Il a dit cette dernière phrase presque en chuchotant. « Cal, je t’ai déjà proposé de venir avec nous, c’est toi qui veut pas, ça ferait plaisir aux filles tu sais, elles t’adorent, surtout Lys. Mais toi aussi tu me manques, on devrait manger ensemble de temps en temps, ça serait cool. » Enfin, la blonde relève en la tête et fixe son frère. « T’as une bosse, là. Mais ça fait bien. » Il quitte alors la chambre, sans rien dire. Depuis que Malia fait partie des gens populaires de son lycée, elle s’est un peu éloignée de son frère. Elle lui a souvent proposer de se joindre à sa bande, mais il n’a jamais voulu, préférant rester dans l’ombre. Ça l’attriste Malia, mais elle sait que jamais rien ne changera entre eux et que quoi qu’il arrive, ils s’aimeront toujours autant.

25 mai 2013
Callum a quitté Crosshaven depuis tellement longtemps maintenant, il est parti, laissant Malia toute seule. La blonde l’a mal pris, en colère, elle garde cependant le contact avec son frère pour ne pas le perdre. Malgré sa rancœur, elle sait pertinemment au fond d’elle qu’elle ne pourrait pas se le pardonner s’il lui arrivait quelque chose et qu’ils étaient en mauvais termes, alors ils continuent de se parler par mail, par facetime. Ils se donnent des nouvelles au moins une fois par semaine mais rien n’est plus pareil. Il n’est plus le confident vers qui elle se tournait quand elle en avait besoin, il n’est plus ce meilleur ami qui l’écoutait à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Heureusement que Lyssa est encore là, Lyssa et toutes les autres filles de la bande. Alors Malia se concentre sur son travail, ça lui fait du bien, ça lui permet de penser à autre chose. Le départ de son frère a un peu entaché sa bonne humeur et son optimisme agaçant mais la vie doit continuer, alors elle travaille pour oublier, elle travaille parce qu’elle adore ça. Dans l’entrée de l’appartement de son client, Malia sourit et examine la pièce. « Merci d’être venue. » Lui dit-il. Il est beau et plutôt charmant. Malia sourie et ses joues rougissent légèrement. « C’est mon travail. » Durant les deux heures qui suivent, il lui détaille ce qu’il souhaite pour son nouvel appartement, du sol au plafond. « Vous êtes au courant que vous devrez vivre autre part durant la durée des travaux parce que s’il faut s’attaquer au sol, il n’y a pas moyen que vous viviez ici. » Il hoche la tête. « Oui, j’irai chez une amie. » Et puis la visite continue, Malia a pris des notes, a sorti des papiers colorés de son classeur et un mètre de son sac. Finalement la visite se termine. « Eh bien merci beaucoup, je vais faire des plans et on se revoit d’ici deux semaines pour voir si ça vous convient ? » Le jeune homme sourit et Malia sent son visage chauffé une nouvelle fois, il lui plaît physiquement parlant. « J’ai hâte de vous revoir. »

7 décembre 2014
Callum n’est toujours pas revenu à Crosshaven, ni même en Irlande d’ailleurs. Malia continue d’espérer, de lui tendre la perche chaque fois qu’ils parlent mais rien n’y fait, il ne semble pas décider à revenir. Il a refait sa vie là-bas, à Bristol, a même une copine. Son départ semble être définitif après ces quatre ans passé là-bas. Malia raccroche son téléphone et soupire longuement, elle commence à se lasser de ses questions sans réponses, de toutes ces fois où il lui dit qu’il avait ses raisons de partir et qu’il ne souhaite pas revenir, même pas pour elle. « Tout va bien ? » Il est là, tout prêt d’elle. Elle secoue alors la tête et sort du bar dans lequel ils se trouvent mais il la suit. « Laisses moi s’il te plaît. » Il se plante alors devant elle. « Malia, qu’est-ce qui se passe ? On passait une bonne soirée avant que ton frère t’appelle, non ? » Elle pince les lèvres et respire calmement. « Mais arrêtes, ça n’a rien à voir avec Cal ! Le problème c’est toi ! Ne me regardes pas comme ça s’il te plaît, depuis notre rencontre l’année dernière tu n’as pas cessé de me mentir. ‘J’ai hâte de vous revoir’. Alors que tu allais chez cette fille durant tous les travaux, tu jouais déjà sur les deux tableaux ! Et puis y'a cette fille qui dort chez toi régulièrement et dont tu ne parles jamais ? Celle qui décroche au téléphone quand je t’appelle. » Cette fois-ci c’est lui qui pince les lèvres, le visage livide. « Je peux pas t’expliquer mais c’est pas ce que tu crois. Il n’y a que toi depuis qu’on s’est rencontré l’année dernière, il n’y a plus que toi. » Malia, le visage fermé, les larmes aux yeux, aimerait tellement que Callum soit là, il saurait quoi faire lui, il saurait quoi lui dire à cet abruti qui la prend pour une idiote depuis plus d’un an mais à qui elle est trop attachée pour s’en aller. « Malia, je te jure que cette fille n’est pas ce que tu crois. Je crois que je t’aime Malia, vraiment. J’aime tout de toi, j’aime te voir mettre tes lunettes quand tu travailles parce que tu es diablement sexy avec, j’aime ton regard et ton sourire, j’aime tes mains, elles sont douces, j’aime ton rire, j’aime la manière dont tu fronces les sourcils quand tu réfléchis, et cette manie que tu as de me mordre les lèvres quand.. » La blonde le bouscule et commence à se diriger vers le parking. « Malia, mais t’en vas pas s’il te plaît, j’ai envie d’être avec toi, j’ai envie de tout t’expliquer mais je peux pas. Fais moi confiance s’il te plaît, je t’aime, tu comprends ce que je te dis ? Je t’aime Malia. » Alors, laissant tomber sa carapace elle commence à pleurer, silencieusement puis sans retenu. Il la prend dans ses bras, les larmes aux yeux lui aussi, et il chuchote. « J’ai  un secret à te dire Malia, mais tu dois me promettre de ne pas en parler. » Il attend que la blonde hoche la tête avant de continuer. « Cette fille qui dort chez moi depuis plusieurs mois déjà, c’est ma petite sœur. Ne me regardes pas comme ça, je t’assure que c’est la vérité. Elle vient de fuir la France pour venir me retrouver. Son mari, cet espèce de fils de.. Il la frappait alors elle est venue chez moi, parce que je suis son frère et que j’ai promis de la protéger quand on était petits. Mais je pouvais pas t’en parler, je pouvais pas prendre le risque que ça se sache, le cousin de son mari vit ici, à Crosshaven, et si ça se trouve tu le connais alors.. Je suis désolé pour tous ces mensonges Malia, mais je t’assure que je n’aime que toi. » Alors elle passe ses bras autour de son cou et l’embrasse, les joues inondées de larmes. « Je t’aime. »

28 octobre 2016
Un pinceau dans son chignon, un autre dans la main, la blonde a de la peinture blanche sur le front et sur les mains. Elle le regarde et le trouve toujours aussi beau, comme la première fois qu’elle l’a rencontré, comme la première fois qu’elle est entrée dans cet appartement en fait. Il sourit et vient l’embrasser. « Tu es si belle. » Mentalement, il remercie Dieu de l’avoir mise en travers de sa route. Leur histoire a mal commencé mais chaque jour qu’il passe à ses côtés, il remercie le ciel d’avoir rendu tout ça possible, il remercie la Terre de lui avoir donné une famille. « Qu’est-ce que tu penses de Claire ? Ou Louise ? » Malia se retourne alors et repart à la peinture murale dont elle s’occupait quelques minutes plus tôt. « J’aime bien Louise. Et Charlotte, tu en penses quoi ? » Il secoue la tête et prend un pinceau à son tour. Pendant quelques instants, plus personne ne parle, tous deux trop occupés à s’appliquer à la peinture pour que tout soit parfait. Et puis finalement, c’est elle qui rompt le silence. « Viens vite ! » Alors il se précipite vers elle, paniqué. Elle lui prend la main et la pose sur son ventre bien rebondi, et il sent à travers sa salopette en jean sa petite fille lui taper dans la main. « Elisa, je voudrais qu’on l’appelle Elisa. » Alors il la prend dans ses bras et dépose un baiser sur son front avant de descendre embrasser son ventre. « Bonjour Elisa, c’est papa. »

3 avril 2017
Malia est endormie, blottie contre son fiancé. Elisa est née il y a presque six mois maintenant et il a choisi le jour de sa naissance pour lui faire sa demande. Elle était laide, cernée, exténuée par l’accouchement et pourtant il a posé un genou à terre, il lui a dit à quel point il la trouvait belle et à quel point il l’aimait. Elle a dit oui, et six mois plus tard les voilà endormis, l’un contre l’autre, la petite Elisa juste à côté d’eux dans le lit. Malia est réveillée par la sonnerie du téléphone. Encore ensommeillée, elle tente de se lever discrètement. « Allo, Madame Reid ? Excusez-moi de vous déranger à une heure si tardive, inspecteur Derick à l’appareil. J’ai le regret de vous annoncer que vos parents, Mr. et Mrs. Reid ont eu un accident de voiture cette nuit. Je vous présente toutes mes condoléances. Allo ? Madame Reid ? » Malia a lâché le combiné qui est venu s’écraser à ses pieds, les yeux dans le vide, elle pleure silencieusement sans même s’en rendre compte. Son fiancé l’a rejoint, inquiet de ne pas la voir revenir, il la trouve assise par terre, recroquevillée sur elle-même. Et soudain, le monde s’écroule autour d’elle, le mot famille perd tout son sens et elle commence à regretter. Regretter les fois où elle ne leur a pas dit qu’elle les aimait en raccrochant, les fois où elle n’a pas été leur rendre visite quand elle avait un moment de libre. Elle regrette tant de choses. Il l’a prend dans ses bras et lui passe son portable, sur lequel il a tapé le numéro de Callum. Il n’a aucune idée de ce qu’il s’est passé mais c’est la première fois qu’il la voit dans cet état. Et puis comme si elle avait sentie toute la peine et la détresse de sa mère, Elisa se réveille en pleurant.



pseudo, prénom - LovelyKat, Coralie. âge, pays - 21 ans, France. avis sur le forum - J'étais tellement impatiente les gars ! type de personnage - Inventé avec l'aide de Callum. avatar - Margot Robbie. dédicace & autre - Aimez-mooooi
Revenir en haut Aller en bas
Caera Allen

avatar

since : 05/05/2017
words : 277
pseudo : hershelves, nadège.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (one/four)
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: Shape of you (malia)   Ven 5 Mai - 17:43

Ce pseudo et Margot, c'est parfait.
Hâte d'en lire plus sur Malia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 595
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: Shape of you (malia)   Ven 5 Mai - 17:45

LA JUMELLE DE CAL AVEC MARGOT. JE MEURS Puis le prénom (TW ) Bienvenue par ici et n'hésite pas si tu as une question

_________________
war of heart
Hold on, I still want you, Come back, I still need you, Let me take your hand, I'll make it right. I swear to love you all my life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Shape of you (malia)   Ven 5 Mai - 19:15

Margot. I love you Bienvenue la belle !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Shape of you (malia)   Ven 5 Mai - 19:18

Trop belle, welcome I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Shape of you (malia)   Sam 6 Mai - 0:47

bienvenue. I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Shape of you (malia)   Sam 6 Mai - 0:48

Robbie

Bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
Elliot Higgins

avatar

since : 05/05/2017
words : 214
pseudo : spf.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: (2/4) ezra - faye -...
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: Shape of you (malia)   Sam 6 Mai - 1:06

C'te perfection, t'es magnifique, je te fait plein de bébé
Bienvenue jolie Malia .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailìs Fraser

avatar

since : 04/05/2017
words : 307
pseudo : Blandine.

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: open.
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: Shape of you (malia)   Sam 6 Mai - 11:08

bienvenuuuuuue I love you

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Shape of you (malia)   Sam 6 Mai - 16:24

Merci à tous, vous êtes vraiment tous beaux
Si certains sont à la recherche de liens ma boîte mp est grande ouverte
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Shape of you (malia)   Sam 6 Mai - 16:31

bienvenue et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Naomi Keough

avatar

since : 23/03/2017
words : 595
pseudo : Martins, blue comet

- HOME SWEET HOME
DISPONIBILITY: {3/5} fr, fr/anglais
-- SHAPE OF YOU:

MessageSujet: Re: Shape of you (malia)   Dim 7 Mai - 0:45

Oh la pauvre Malia J'ai hâte de la voir évoluer avec Cal Bon jeu parmi nous

_________________
war of heart
Hold on, I still want you, Come back, I still need you, Let me take your hand, I'll make it right. I swear to love you all my life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://oursweetirelande.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shape of you (malia)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shape of you (malia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SHAPE CUTTER
» Quel livre traduire après Shape up ?
» One Piece 509 : Kizaru vs 4 Captains
» Cutter rotatif ou Schape cutter plus?
» passage du pc au mac en douleur !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: IV = SWEET CANDIES :: présentations-
Sauter vers: